Bretons aux Croisés

Bretagne, l'Assise du Comte Geoffroy (1185) - Les Croisés Bretons (1243)

Sous la rubrique Bretagne, on trouve dans la collection des Pièces originales, au Cabinet des titres de la Bibliothèque Nationale, tome 502, dossier 11, 381, un cahier de 22 feuillets in-4° , écrit, vers 1780 par le généalogiste Delvincourt, et dont voici l'intitulé littéral :
« Extraits des Titres produits au Cabinet du Saint-Esprit, et qui y servent de Titres originaux aux personnes nobles de la Bretagne qui y font leurs attaches ; ne concernant que la Noblesse de cette province; copie desquels extraits, exactement transcrits, suivent ci-après, pour servir au sieur Delvincourt, Généalogiste, dans l'examen des Titres des maisons de la même province qui voudraient faire leurs preuves, et dont il pourra donner des extraits sous son seing, comme étant agréé du Cabinet du Saint-Esprit, lesquels seront vérifiés soit sur cette expédition, nous étant représentée ; ou sur les extraits originaux qui restent au susdit Cabinet, avant d'être admis à une preuve quelconque. »

Ces Extraits, s'ils doivent être pris au sérieux, sont d'une importance sans pareille pour les familles de la chevalerie bretonne; car, des deux documents qui vont suivre, le premier fournit les noms, jusqu'à ce jour ignorés, des gentilshommes qui siégèrent à la célèbre « Assise » de 1185; le second donne les noms de 55 chevaliers et écuyers qui auraient accompagné le duc de Bretagne à la première croisade de Saint Louis. Je reproduis littéralement, ces deux pièces.

I - Extrait

De l'assize du Comte Geffroy, Duc de Bretaigne, en 1185, où sont mentionnés tous les noms des nobles du Duché qui y ont assisté, et qui se sont assentit à partager les biens de leurs parents, a l'avenir, ainsy qu'il y est ordonné, etc., etc., et pour preuves de l'assentiment desdits seigneurs assistant, ils y ont apposés chacun leurs sceaux, etc.

Le Sire d'Avaugour, Baron de Bretagne.
Le Vicomte de Léon, Baron idem.
Le Sire de Fougères et de Porhouet, idem.
Le Sire de Vitré, idem.
Le Sire Vicomte de Rohan, idem.
Le Sire de Châteaubriand, idem.
Le Sire du Pont, idem.
Le Sire de Rays, idem.
Le Sire de la Roche-Bernard et de Loheac, idem.
Le Sire de Rochefort, Baronnet de Bretagne.
Le Sire de Derval et de la Roche, idem.
Le Sire de Montafilant, idem.
Le Sire de Montfort, idem.
Le Sire de Tinteniac, idem.
Le Sire de Combour, idem.
Le Sire de Ponl-l'Abbé, idem.
Le Sire de Rostrenen, idem.
Le Vicomte de Coatmen, idem.
Le Sire de Malestroit, idem.
Le Sire de Quentin, idem.
Le Sire de Rieux, idem.
Le Sire de Tournemine de la Hunaudaye, idem.
Le Sire de Goyon de Matignon, idem.
Le Sire de la Bretasche, idem.
Le Sire du Pallais, idem.
Le Sire de Kergorlais, idem.
Le Sire de la Guerche, Baronnet, idem.
Le Sire de Machecoult. idem.
Le Sire de Coetquen, Bachelier de Bretagne.
Le Sire du Pairier, idem.
Le Sire de Chateaugiron, idem.
Le Sire du Chatel, idem.
Le Sire de Pestivien, idem.
Le Vicomte du Faou, idem.
Le Sire de Mollac, idem.
Le Vicomte de Dinan, idem.
Le Sire de Trongoff, idem.
Le Sire du Maure, idem.
Le Sire de la Feillée, idem.
Le Sire d'Asserac, idem.
Le Sire du la Marche et de Bodriec. idem.
Le Sire de la Chapelle, idem.
Le Sire du Chastelles, idem.
Le Sire d'Aubigny et de Landel, idem.
Le Sire du Chastel. idem.
Le Sire du Juch, idem.
Le Sire de Kerer, idem.
Le Sire de Couetmen, idem.
Le Sire de la Tour, idem.
Le Sire de la Clarté, idem.
Le Sire de Keresenohoet, idem.
Le Sire de Noyon, idem.
Le Sire de la Fresnais, idem.
Le Sire de la Musse, idem.
Le Sire de Fontenais, idem.
Le Vicomte du Louet, Bachelier de Bretagne.
Le Sire du Brieulx, idem.
Le Sire de Broons, idem.
Le Sire Pierre de Montbourcher, chevalier.
Le Sire Antoine de Carné, chevalier.
Le Sire Pierre de Saint-Gilles, chevalier, tant pour lui que pour Sire Guillaume son Seigneur et Père.
Le Sire Perin Kerouartz, chevalier.
Le Sire Jacques de Kersauson, chevalier.
Le Sire Thomas de Trongoff, chevalier.
Le Sire Eudes de Penmarch, chevalier.
Le Sire Pierre de Becdelièvre, chevalier.
Le Sire Jehan de Kerouzéré, chevalier.
Le Sire Pierre Ambroise Sauvaget, chevalier.
Le Sire Pierre de Penfeunteniou, chevalier.
Le Sire André de la Tullaye, chevalier.
Le Sire Jehan Barbier, chevalier, tant, pour lui que pour le Sire Pierre Barbier son Seigneur et Père.
Le Sire Jehan Parcevaux, tant pour lui que fondé de pouvoir de Mons. Olivier son Seigneur et Père, chevalier.
Le Sire Pierre le Bihan, tant pour lui que comme fondé de pouvoir d'André, son Seigneur et Père, Miles.
Le Sire Alexandre le Borgne, Miles.
Le Sire Yvon Cardinal, Miles.
Le Sire Alexandre Coataudon. Miles.
Le Sire Guillaume du Couedic, Sr de Kergoualler, Miles.
Monseigneur Jehan Derryan, Miles.
La Sire Thomas Jegou, Miles.
Le Sire Pierre de Keroulas, tant pour lui que pour Sire André son père, Miles, retenu par vieillesse.
Le Sire Eudon Mathezou, Miles.
Monseigneur Jehan Poulpiquet, Miles.
Nobles hommes Guy le Rouge, Miles.
Le Sire André de Kozily, Miles.
Le Sire Pierre de Tredern: Miles.
Monseigneur Jehan Kergrist, Miles.
Monseigneur Eon de Kerven, Miles.
Le Sire Eudon de Kersaingily, Miles.
Le Sire Guillaume Courson, Miles.
Le Sire Jacques de Creachquerault, Miles.
Le Sire Pierre Michel de Troërin, Miles.
Le Sire Paul La Fruguelais, Miles.
Le Sire Jehan de Boisgeslin, Chevalier.
Le Sire Martin de Boiséon, Chevalier.
Le Sire Joseph du Boispéan, Miles.
Le Sire Pierre-Louis du Boisriou, Miles.
Le Sire François Boschier, Miles.
Le Sire Guillaume du Bot, Miles.
Le Sire Guy Hay, Chevalier.
Le Sire Pierre Jehan de Coëtlosquet, Chevalier.
Le Sire François du Bourg Blanc, Chevalier.
Le Sire Guillaume Budes, tant en son nom que fondé de pouvoir de son Seigneur et Père Guy Budes retenu chez lui par une indisposition, Chevalier.
Le Sire Guy Boterel, homme d'armes.
Le Sire Martin du Bourg Blanc, Chevalier.
Le Sire Yvon Charles Loz, Chevalier.
Le Sire Joseph le Bouteiller, Miles.
Le Sire Eudon de Bouvens, Miles.
Le Sire Michel Brullon, Miles.
Le Sire Pierre Botterel, Chevalier.
Le Sire de Châteaufur, homme d'armes.
Le Sire Eudon de Rosnyvinen, Chevalier.
Le Sire Charles Chesnel, Chevalier.
Le Sire Jehan de Clisson, Chevalier.
Le Sire Pierre Freslon, Miles.
Le Sire Remy du Fresnay, homme d'armes.
Le Pire Etienne Colin, Miles.
Le Sire Charles Gouandour, Chevalier.
Le Sire Guillaume de Goulaine, Chevalier.
Le Sire François Goullart, homme d'armes.
Le Sire Jehan de Gourcuf, homme d'armes.
Le Sire Pierre René de Moëllien, Chevalier.
Le Sire Jehan François de Guergorlay, Chevalier.
Le Sire Guy Charles du Guesclin, Chevalier.
Le Sire Guillaume du Harscouet, Chevalier.
Le Sire Michel de Kerléan, homme d'armes.
Le Sire Pierre Alexandre Chesnel, Chevalier.
Le Sire François de Keryvon, Chevalier.
Le Sire Yvon de Lorgeril, Miles.
Le Sire Pierre de Quelen, Chevalier.
Le Sire Yvon de Poulpry, Miles.
Le Sire François Guillaume Loz, Chevalier.
Le Sire Jacques François de Nevet, Chevalier.
Le Sire François Pierre de Quellenec, Miles.
Le Sire Noël Sauvaget, Chevalier.
Le Sire Pierre François de Serent, Chevalier.
Le Sire Guillaume Siochan, homme d'armes.

« Quatre mots au interligne, véritables, ainsi que quatre lignes pressées. »

2. Extrait

D'un voyage d'outre mer ou de la Terre-Sainte, en 1259, par le Roy Saint Louis et Pierre de Mauclerc, Duc de Bretagne, en ce qui concerne les chevaliers et autres Nobles dudit Duché qui furent de ce voyage sous le commandement du seigneur de Chateaubriand, et où plusieurs d'entre eux furent fais chevaliers par leurs bravoures, en la bataille de La Massore, le 8 février 1259, contre les Sarrazins, et malgré leurs efforts ils furent tous fais prisonniers.

Savoir
Le Seigneur de Chateaubriand, chevalier, capitaine, 1er commandant.
Le Sire Guillaume de Montbourcher, chevalier, 2e officier commandant après ledit seigneur de Chateaubriand.
Le Sire François du Juch, chevalier, 3e officier.
Le Sire de Tournemine, chevalier, 4e officier.
Monseigneur Guy de Tinteniac, chevalier, 5e officier.
Monseigneur Pierre Jehan, sire de la Marche et de Bodriec, chevalier, 6e officier après ledit Seigneur de Châteaubriand. Le Sire François de Carné, chevalier.
Le Sire Guillaume de Saint-Gilles, chevalier.
Le Sire Yvon de Kérouzéré, chevalier.
Le Sire Jehan de la Tullaye, chevalier.
Le Sire Antoine Barbier, chevalier.
Le Sire Guillaume de Boisgelin, chevalier.
Le Sire Ambroise Sauvaget, chevalier.
Le Sire Yvon Charles Loz chevalier.
Le Sire Eudes du Harscouet, chevalier.
Le Sire Pierre de Keryvon, chevalier.
Le Sire François de Moëllien, chevalier.
Le Sire Guillaume François Budes, chevalier.
Le Sire Simon François de Rosnyvinen, chevalier.
Le Sire Alexandre Chesne, chevalier.
Le Sire François Louis du Bourg Blanc, chevalier.
Nobles hommes Jean Créachquerault, chevalier, authorisé par Monseigneur Pierre son père.
Le Sire Perrot du Dresnay, chevalier.
Le Sire André Pierre de Keroulas, chevalier.
Le Sire Pierre Parcevaux, chevalier.
Le Sire Ambroise de Penmarch, chevalier.
Le Sire Thebault de Penfeunteniou, chevalier.
Le Sire Michel de Châtteaufur, qui y ful fait chevalier, vû sa fermeté et sa valleur.
Le Sire Hervé Jacques de Kersaingily, et où il fut fuit Chevalier, vû grande valleur.
Monseigneur André le Cardinal, Miles.
Nobles hommes Louis de May, qui y fut fait chevalier, vû sa valleur.
Nobles hommes Joseph le Rouge : il y fut fait chevalier, vû sa valleur.
Monseigneur Thebault de Rosily, qui y fut fait chevalier, vû sa valleur.
Monseigneur Etienne de Trédern, de l'agrément de Sire Pierre son père, et où il fut. fait chevalier, vû sa valleur et son courage.
Monseigneur Pierre Tromelin, où il fut fait chevalier, vû sa valleur et bravoure.
Monseigneur Pierre Kergrist, où il fut fait chevalier, vû sa grande valleur.
Monseigneur Allain de Kerven, de l'assentiment de Monsieur son Père, et où il fut fait chevalier, vû sa fermeté et sa valleur.
Le Sire Yvon Le Borgne, qui y fut fait officier et chevalier, vû une éclatante action d'honneur et de bravoure.
Le Sire Gilles Courson qui y fut fait chevalier, vû sa valleur
Le Sire Paul de Troërin, qui y fut fait chevalier, vû son courage.
Le Sire André du Bois Pean, qui y fut fait chevalier, vû sa valeur.
Le Sire Yvon du Boisriou, Miles.
Le Sire Pierre Boschier, Miles.
Le Sire Joseph le Bouteiller, Miles.
Le Sire François Guillaume Siochan, qui y fut fait chevalier par sa valleur.
Le Sire Guillaume de Kerléan, qui y fut fait chevalier par sa valeur.
Le Sire Jehan de Quellenec, Miles, et qui au retour de ce voyage fut fait chevalier.
Le Sire Jehan du Lorgeril, Miles, et qui de retour fut fait aussi chevalier.
Le Sire Rémi Colin, qui y fut fait chevalier vû sa grande valleur.
Le Sire Charles de Kerourcuf, Miles, et fut fait chevalier à son retour.
Le Sire Guillaume Goullart, Miles.
Le Sire Pierre du Fresnay, Miles.
Le Sire Guy Brullon, Miles.
Le Sire Thomas Le Bouteiller, qui y fut fait chevallier vu son courage et sa valleur.

« L'extrait cy dessus, et d'autre part, est fidèlement conforme à celui du dit Cabinet, revêtu de quantité de sceaux. »

« Monsieur Delvincourt. »

Plusieurs Extraits de Titres originaux

Suivent « Plusieurs Extraits de Titres originaux qui ont étés produits audit Cabinet du Saint-Esprit, tant en fondations qu'on partages nobles, fragments de procédures, authentiques, que très anciennes expéditions de la Chambre des comptes des Ducs de Bretagne, le tout produit par différentes maisons nobles de Bretagne. »

Ces extraits concernent les Maisons suivantes : la date, après chaque nom, indique le plus ancien des titres visés.

« Barbier ou Barbu », 1167;
Le Bihan, 1185;
Le Borgne, 1166;
Budes, le Cardinal, 1185;
« Le sire Pierre de Carné, ambassadeur d'Yvon, duc de Bretagne, auprès du roi d'Angleterre », 1058;
Coataudon, 1127;
Du Couëdic de Kergoualer, 1185;
Creachquerault, 1082;
May ou Mey, 1225;
Derryan, 1185;
Du Dresnay, 1217;
La Fruglaye, 1059;
Saint-Gilles, 1069;
Hervé, 1302;
Jégou, 1185;
Kerouartz, 1151;
Kergrist, 1185;
Keroulas, 1179;
Kersaingily, Kerven, 1185;
Lestang, 1077;
Mathezou, 1184;
Michel, 1201;
Montbourcher, 960;
Parcevaux, 1091;
Penfeunteniou, « à présent de Chefontaine », Penmarc'h, Poulpiquet, 1185;
Rocquefeuille, « très ancienne noblesse du Languedoc, une des branches habite la Bretagne depuis bien des années », 1127;
Le Rouge, 1185;
Rosily, 1211;
Salaun, 1253;
Tredern, 1185;
Tromelin, 1197;
La Marche, 1057;
Du Poulpry, Moëllien, Gouandour, Gourcuff, 1185;
La Tullaye, 1100;
Becdelièvre, Rosnivinen, 1102;
Hay de Nétumières, 1185;
Le Frout, 1405.

Notes certifié par M. Delvincourt

Tout ce qui précède est certifié par Delvincourt comme extrait des archives du Cabinet du Saint-Esprit.
Quelle foi méritent, soit ces « extraits de titres », soit l'affirmation du généalogiste ?
Les érudits de Bretagne, qui sont légion, auront tôt fait de juger si nous sommes en présence d'une audacieuse supercherie, ou seulement d'une colossale erreur, comme celle qui a fait prendre une armorial de la fin du XIVe siècle pour une liste de croisés de 1096. Plus d'une objection peut être soulevée, par exemple, contre la liste des croisés de 1248; tout d'abord son style outrageusement moderne, mais ce peut être la traduction modernisée d'un ancien document latin; puis, les doubles prénoms, forme onomastique peu usitée, si je ne me trompe, en Bretagne au XIIIe siècle ; mais il se peut que ce fussent les pronoms de deux croisés du même estoc; enfin l'absence, dans cette liste, des noms de chevaliers bretons authentiquement croisés en 1248, André de Vitré, G. de Broons, Guy Mauvoisin, etc.; mais un faussaire n'eût pas manqué de recueillir leurs noms dans les mémoires du sire de Joinville.

Les partisans de l'authenticité ne manqueront pas de faire valoir que Geoffroy, sire de Chateaubriand, prit part en effet à la 7e croisade; que sur les 54 noms cités (il y a deux le Bouteiller), 18 furent authentiquement représentés à cette croisade : le Bouteiller, Boisgelin, Budes, le Borgne, du Doispéan, Chateaubriand, Carné, Courson, du Fresnay, Gourcuff, Karsaingilly, Lorgeril, Montbourcher, Quélenec, Saint-Gilles, Siochan, Tinteniac, Tredern. L'argument le plus grave en faveur de l'authenticité de la liste de Delvincourt, c'est qu'on y voit figurer Etienne de Tredern, dont la présence à ladite croisade, n'a été connue que de nos jours, grâce à la collection Courtois.

Quoi qu'il en soit, les documents susrelatés méritent d'être examinés, ne fût-ce que pour en démontrer l'inanité; on a lieu de les croire inédits, et je suis heureux de les offrir à mes amis de Bretagne, tout au moins à titre de curiosité.
Sources : Oscar de Paoli, Annuaire du conseil Héraldique de France, première année, Paris 1888.

Tous les blasons ont été modifiés, aucun n'est la représentation originale