Commanderies du Grand Prieuré d'Auvergne  

Commanderies et Membres du grand Prieuré d'Auvergne

Grand-Prieuré d'auvergne Commanderies

 

Maisons et Membres du Temple
150
3. Membre.   Abergement (L')
Département: Jura, Arrondissement: Dole, Canton: Chaussin, Commune: Neublans-Abergement - 39

Domaine du Temple de L'Abergement
Domaine du Temple de L'Abergement

L'Abergement de Saint-Jean, membre de la Maison du Temple de Falletans, distant de son chef de 6 lieues et de Neublans 1 lieue, sur la carte de Cassini, l'Abergement, Saint-Jean, Commanderie.
« Revenu 200 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

97
2. Membre.   Acoyeu
Département: Ain, Arrondissement: Belley, Canton: Belley - 01

Domaine du Temple de Acoyeu
Domaine du Temple de Acoyeu

Acoyeu au pays de Bugey, diocèse de Belley, au ne lieue de Belley et à 6 du susdit chef, et à demi-lieue de Peyrieux, produit.
« Revenu 1000 livres »
(Confiant, ancien membre aliéné).
Ordre des Templiers
Top

 

99
4. Membre.   Aiguebelle
Département: Savoie, Arrondissement: Saint-Jean-de-Maurienne, Canton: Aiguebelle - 73

195
Domaine du Temple de Aiguebelle
195 Domaine du Temple de Aiguebelle

Aiguebelle, en Savoie, dans la Marquisat de La Chambre, diocèse de Saint-Jean-de-Maurienne, à 1 lieue de Montmélian, s'afferme.
« Revenu 70 livres »
Noms de quelques possessions en Savoie et Haute-Savoie
Le Thovel, en 1575, est énuméré comme une commune distincte, dans le « rôle de commutation de la gabelle du sel »

Ce devait être au moyen âge un lieu important placé sur la ligne d'étapes que s'était ménagé, pour aller de France en Italie et en Orient, l'Ordre du Temple et ceux qui en Savoie furent ses successeurs, les chevaliers ou hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem dits aussi Ordre de Malte.

En 1441, la maison ou membre du Thovet produisait un revenu annuel de 180 florins petit poids à « Vble seigneur et frère Vincent Maleti, chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, commandeur au bailliage de Savoie et de la maison d'Acoyeu » qui en avait le bénéfice. Celui-ci avait affermé ses maisons d'Acoyeu et du Thovet à Jean Dubois, bourgeois d'Yenne, dit « procureur du Thovet près de Montmeillan » (18).
Le membre du Thovet possédait des biens à Bourgneuf, à Chamousset (19), en 1548-1550.

Plus tard, en 1641, il est énuméré (20) comme membre de la commanderie de Chambéry, avec les membres d'Aiguebelle ou de la Vraie Croix, du Temple Saint-Michel, d'Allevard et Avallon ; et ce dernier, fondé en 1132 à Villard-Benoît, appartenait aussi aux Templiers qui eurent de bons rapports avec les Chartreux de Saint-Hugon, dès l'époque de leur installation dans le val du Bens, en 1173, et leur cédèrent les droits qu'ils pouvaient avoir dans les limites de la nouvelle chartreuse. On connaît en 1218 « Guillaume maître du Temple d'Avalon » (21).

Ainsi nous sommes sûrs que le Thovet fut une résidence des Templiers.
18. Archives du château de La Croix-de-la-Rochette, communiquées par Mme Gonthier.
19. Archives départementale de Savoie, C. folio 195.
20. Inventaire des Archives du Rhône : H 142, visite 1641.
21. Registre du Dauphiné n° 3472.


A la frontière de cette « terre du roi » rappelée en 1036, le village de La Croix nous indiquerait l'existence d'une croix-limite sur son territoire. Et c'est sans doute à son extrémité proche d'Aiguebelle, et non pas en aval, où les Templiers eurent une halte ou « membre » dit de La Vraie Croix. Ainsi La Croix-d'Aiguebelle devait séparer la province Viennoise et celle des Alpes Cottiennes. Elle semble même avoir divisé le diocèse des Gaules de celui d'Italie, vers le milieu du IVe siècle. Car la Notice des Gaules qu'il faut dater de 395-407 rattache les Alpes Cottiennes au diocèse d'Italie avec Milan pour capitale.
Sources: Mémoires de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie, pages 135, 290, 291. Cinquième série, tome VII. Chambéry 1931 - Bnf
Ordre des Templiers
Top

 

45
Annexe.   Albon
Département: Drôme, Arrondissement: Valence, Canton: Saint-Vallier - 26

Domaine du Temple d'Albon
Domaine du Temple d'Albon

Le Temple d'Albon dépendant du membre de Lachal, à 6 lieues d'Ornacieux, à une lieue et demie de Lachal, dans la paroisse de Saint-Romain, où il y avait chapelle autrefois, consiste en un domaine, moulin.
« Revenu 600 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

25
7. Membre.   Allassac
Département: Corrèze, Arrondissement: Brive-la-Gaillarde, Canton: Donzenac - 19

Domaine du Temple d'Allassac
Domaine du Temple d'Allassac

Le Temple d'Allassac, proche la ville, à une demi-lieue du Saillant, consiste en un domaine, dimes, cens.
« Revenu 90 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

101
6. Membre.   Allevard
Département: Isère, Arrondissement: Grenoble, Canton: Allevard - 38

Domaine du Temple d'Allevard
Domaine du Temple d'Allevard

Allevard en Dauphiné, diocèse de Grenoble, distant de son chef de 6 lieues de Montmélian 3 lieues, 4 lieues de Grenoble et une lieue de La Rochette.
« Revenu 150 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

324
3. Membre.   Amancey
Département: Doubs, Arrondissement: Besançon, Canton: Amancey - 25

Domaine du Temple de Amancey
Domaine du Temple de Amancey

Amancey, paroisse de Fertans (Doubs), distant de Salins de 4 lieues, proche de Servilliers.
« Revenu 40 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

159
2. Membre.   Ardenais le Temple
Département: Cher, Arrondissement: Saint-Amand-Montrond, Canton: Le Châtelet - 18

Domaine du Temple d'Ardenais
Domaine du Temple d'Ardenais

Ardenais le Temple, à 3 lieues du Chef en la paroisse de Louis, justice du châtelet.
« Revenu 40 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

93
2. Annexe.   Auriac
Département: Cantal, Arrondissement: Saint-Flour, Canton: Ruynes-en-Margeride - 15

Domaine du Temple d'Auriac
Domaine du Temple d'Auriac

Auriac, en la paroisse de Faverolles.
Ordre des Templiers
Top

 

294
5. Membre.   Aydat
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Clermont-Ferrand, Canton: Saint-Amant-Tallende - 63

Domaine du Temple d'Aydat
Domaine du Temple d'Aydat

Aydat, à une lieue et demie du chef, à 2 lieues de Montredon, prés, terres, cens, pensions et justice.
« Revenu 400 livres »
Aydat, chef-lieu de commune.
— Avitacus et Abitacus (ve siècle, du temps de Sidoine Apollinaire ; lacus de Aidaco (939); abbatia Aidiacensis (939); Aidachus (1022); Aidat (1196); Aidac (1240); Aydac (1259; Lacus d'Aidac (1264) ; Aidat (1789).
— L'église. C'est un édifice du XIe siecle, avec un linteau de porte remarquable (au nord). La cure était à la nomination du chapitre du Port, à Clermont, en 1789, l'église d'Aydat ayant été unie à ce chapitre avec ses revenus en 1637. Saint Barthélémy était alors le vocable de cette église. Très-anciennement, c'est-à-dire au XIe siècle, l'église d'Aydat dépendait de celle de Talende qui, elle-même, était la propriété du chapitre cathédral de Clermont. Les archives départementales du Puy-de-Dôme conservent même une charte de 1022 qui nous fait savoir que Robert, comte d'Auvergne (Arvernia) et de Clermont, restitua, cette année, au chapitre cathédral de Clermont, l'église d'Aydat, construite en l'honneur de saint Martin, premier confesseur du Christ, église située dans le pays d'Auvergne (in pago Arvernico), dont il l'avait injustement dépouillé après la mort de son frère qui la leur avait donnée. Christophe de Rigaud de Mareuge était curé d'Aydat en 1718.
— L'abbaye. Aydat avait un monastère portant le titre d'abbaye et dont le testament d'Etienne, évêque de Clermont, parle en 939.
— Il y avait aussi une maison de Templiers, supprimée en 1309, lors de l'abolition de l'ordre ; mais dont on voyait des restes en 1814.
— Cette maison, depuis 1309, avait été donnée aux chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem et à leur commanderie d'Olloix, dont elle était une dépendance.
Sources: Ambroise Tardieu, Grand Dictionnaire du Département du Puy-de-Dôme - Moulins, 1877
Ordre des Templiers
Top

 

19
1. Chef.   Ayen
Département: Corrèze, Arrondissement: Brive-la-Gaillarde, Canton: Ayen - 19

Domaine du Temple d'Ayen
Domaine du Temple d'Ayen

Temple d'Ayen, en Limousin, à un quart de lieu d'Ayen, à 3 quarts de Saint-Bobert et de 3 quarts de lieue de Brive-la-Gaillarde, contient onze membres, église paroissiale, un domaine, four, dimes, cens, terres, près.
« Revenu 300 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

261
3. Membre.   Beauvais (Allier)
Département: Allier, Arrondissement: Moulins, Canton: Chantelle - 03

Domaine du Temple de Beauvais
Domaine du Temple de Beauvais

Métairie de Beauvais, en la paroisse de Saint-Cyprien, à 1 lieue du chef.
« Revenu 90 livres »
Sur la carte de Cassini, Beauvais est situé sous et à droite d'Uxelle, de nos jours Ussel-d'Allier
Ordre des Templiers
Top

 

161
4. Membre.   Beddes
Département: Cher, Arrondissement: Saint-Amand-Montrond, Canton: Châteaumeillant - 18

Domaine du Temple de Beddes
Domaine du Temple de Beddes

Le Temple de Beddes à 2 lieues de Magnolet et à 5 du chef, consiste en maison, grange, chapelle, bois, prés, terres, dimes et cens.
« Revenu 240 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

31
1. Chef.   Bellechassagne
Département: Corrèze, Arrondissement: Ussel, Canton: Sornac 19

Domaine du Temple de Bellechassagne
Domaine du Temple de Bellechassagne

Bellechassagne. Seconde chambre Prieurale, dépendante du Grand-Prieuré d'Auvergne, à 9 lieues de Bourganeuf.
« Revenu 1420 livres »
Les noms latins de Bellechassagne dans le procès des Templiers: La Chassanha, Belachassanha, Bellachassenha, Bellachassenha, Bellechassanhe
Ordre des Templiers
Top

 

40
1. Chef.   Bellecombe
Département: Isère, Arrondissement: Vienne, Canton: Heyrieux, commune: Valencin - 38

Domaine du Temple de Bellecombe
Domaine du Temple de Bellecombe

Bellecombe, à 4 lieues de Lyon, à 3 lieues de Vienne, près d'Esvieux, en Dauphiné, diocèse de vienne, consiste en une chapelle, église paroissiale, château domaine, prés, vignes, rentes, dimes.
« Revenu 780 livres »

En 1307 pour éviter les arrestations décidées par le roi Philippe le Bel, les Templiers s'enfuient et font halte à la Grange-Blanche avant de rejoindre leurs commanderies de Pommier, Bellecombe, Montmiracle, tandis que le commandeur et les plus âgés sont arrêtés.
Ordre des Templiers
Top

 

231
2. Membre.   Belleville
Département: Rhône, Arrondissement: Villefranche-sur-Saône, Canton: Belleville - 69

Domaine du Temple de Belleville
Domaine du Temple de Belleville

Belleville, avec ses annexes de Dombes et chapelle de Saint-Jean des Essarts, à 2 lieues de Ville-franche, ledit membre situé en Beaujolais, à 4 lieues de son chef et à 7 lieues de Lyon.
Sur la carte de Cassini, je peux voir à Belleville, dans le Rhône, Taponas, succursalle, une commanderie et un moulin de la commanderie à Saint-Jean d'Ardiere.
Pouilly le Monial, chapelle Saint-Jean
— Un terrier du XVe siècle montre que l'ordre de Malte avait des biens fonciers non négligeables à Pouilly-le-Monial (1)
1. « La paroisse de Pouilly-le-Monial », texte écrit par Mr Louis Delachanal en 1978 »
De nombreux documents attestent de l'existence de la chapelle de Saint-Jean-des-Essarts et des terres qui appartiennent à l'Ordre de Malte.


— Une sentence du 27 mars 1517 (2) rendue par le bailli de Mâcon dans une affaire entre Claude Després, curé de Pouilly-le-Monial et frère Jean Laure, commandeur de Belleville, « maintient sous séquestre la chapelle de Saint-Jean-des-Essarts »

— 10 décembre 1614: Visite (2) du membre de Belleville avec ses annexes de Dombes et « chapelle de St Jean d'Essard en Lionnois » dépendant de la commanderie de Mâcon. « La petite chapelle appelée St Jean d'Essard, distante de Belleville de quatre lieues, est un oratoire de dévotion, sans obligation de service si ce n'est le jour de la St Jean Baptiste, saint patron du pays... » Une petite dîme est due à cause de la chapelle sur le village de Theizé, seulement en vin et non en grains, ainsi que quelques services et cens sur les villages de Theizé, Frontenas, Oingt et autres lieux.

— Cette chapelle est en très mauvais état lors de la visite pastorale du 24 juin 1642 (2): « Les habitants redevables refusent de payer la dîme, à cause que la dite chapelle de Saint Jean Dessartz en Lionnois est démolie et ruinée »

— Elle est réparée lors de la visite du 26 octobre 1652 (2): « La chapelle appelée St Jean des Essards en Lionnois, qui se trouvait ruinée dans une précédente visite, est maintenant bien remise et en bon état ; il ne reste plus qu'à la faire bénir au plus tôt... », ce qui est demandé au sieur moderne commandeur ; de plus, il dépend de la dite chapelle une petite dîme sur le village des Essards.

— 24 septembre 1681: Visite (2) de la chapelle de « Saint Jean des Essars », annexe du membre de Belleville, dépendant de la commanderie de Mâcon, par le commandeur commissaire et le notaire secrétaire, en présence de Thomas Dubost, Benoît Thomaze et Benoît Barnou, habitants du lieu: « ...Nous sommes entrés dans la dite chapelle laquelle avons trouvé avoir six toises de long et trois de large (1), sans pavé ni lambris, une fenêtre vitrée, l'autre sans vitre ni barreaux, un autel de pierre creuse sans aucun ornement, le chœur blanchi couvert de tuiles creuses, à deux pendants, qui a besoin d'être réparé parce qu'il y pleut en divers endroits. La cloche audessus de la grande porte a été dérobée il y a plus de trente années. La chapelle a deux portes, celle du chœur est fermée ; il y a aussi une châsse par derrière la grande porte avec un fermoir à clef. Quand aux ornements, il ne s'en est tenu aucun et quand l'on veut y faire célébrer la messe, il faut en apporter ; pour le service, le sieur curé est obligé d'y faire célébrer la sainte messe, le jour de Saint Jean Baptiste, le jour de saint Jean l'Evangéliste et le mardi de Pâques »
1. Environ 12 mètres de long sur 6 mètres de large.
2. Documents se trouvant aux Archives Départementales du Rhône.

Sources: Marie-Aymée Marduel, mai 2006. Beaucoup plus d'informations sur le site Internet de Cécile Marduel
Ordre des Templiers
Top

 

208
2. Annexe.   Bergerie
Département: Cher, Arrondissement: Vierzon, Canton: Aubigny-sur-Nère, Commune: Blancafort - 18

Domaine du Temple la Bergerie
Domaine du Temple la Bergerie

La Métairie de la Bergerie (tout près de Blancafort sur la carte de Cassini), à demi-lieue du chef, à moitié fruits.
« Revenu 333 »
Ordre des Templiers
Top

 

16
5. Membre.   Besançon
Département: Doubs, Arrondissement et Cantons: Besançon - 25

Domaine du Temple de Besançon
Domaine du Temple de Besançon

Le Temple de Besançon et ses dépendances.
« Revenu 1300 livres »
Les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem dans le diocèse de Besançon
Ordre des Templiers
Top

 

112
6. Membre.   Bessamorel
Département: Haute-Loire, Arrondissement: Yssingeaux, Canton: Yssingeaux - 43

Domaine du Temple de Bessamorel
Domaine du Temple de Bessamorel

Bessamorel (commanderie), en Velay, à 20 lieues du chef, à une lieue d'Yssingeaux, et à 4 du Puy. Parlement de Toulouse, consiste en une église paroissiale, deux maisons, un domaine, dimes, justice et cens.
« Revenu 600 livres »
Bessamorel, commune d'Ynssingeaux.
— Bessa Maurell, 1267 (Archives du Rhône, la Sauvetat, II, 1)
— Bessamaurel, 1281 (Cartulaire de Saint-Sauveur-en-Rue, 140)
— Castrum de Bessa Maurella, 1429 (Archives du Rhône, Bessamorel)
— Domus de Bessamourella, 1430, (Archives du Rhône, Bessamorel)
— Praeceptoria de Bessamorella, 1493 (Archives du Rhône, Bessamorel)
— Le Besset-Moret, 1549 (Savin, n)
— Bessamoreau, 1585 (état civil)
— Bessamourel, 1646 (Archives du Rhône, Bessamorel)
— En 1789, Bessamorel dépendait de la province du Velay, de la subdélégation et sénéchaussée du Puy.
— Son église paroissiale, diocèse du Puy et archiprêtré de Monistrol-sur-Loire, était sous l'invocation de Saint-Jean Baptiste.
— Le commandeur des Hospitaliers de Bessamorel nommait à la cure, dont le titulaire était toujours un religieux d'obédiance de l'Ordre.
« Charges de la commanderie 200 livres »
Commandeur: M. de L'aubespin.
Etat de la commanderie en 1745.
Archives du Rhône
Chanonat: Vaux-Saint-Jean, Temple d'Aunat, Bessamorel, Burdelles, Sainte-Anne ou la Bastide, Temple de Plaine Combe.
Sources: Collection des Inventaires Sommaires des Arcives départementales du Rhône, antérieures à 1790. Rédigé par M. Georges Guigue, archiviste. Lyon 1895
Ordre des Templiers
Top

 

189
Annexe.   Bessey
Département: Isère, Arrondissement et Canton: La Tour-du-Pin - 38

Domaine du Temple de Bessey
Domaine du Temple de Bessey

Le Temple de Bessey, près du susdit membre de la Comté de Clermont, prés, terres, dimes, rentes, affermés avec le membre ci-dessus.
« Revenu 450 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

67
1. Chef.   Beugnet
Département: Allier, Arrondissement: Vichy, Canton: Le Donjon, commune: Chassenard - 03

Domaine du Temple le Beugnet
Domaine du Temple le Beugnet

Le Beugnet, en pays de Bourgogne, diocèse d'Autun, ressort du présidial de Moulins et à 10 lieues d'icelui.
Le Beugnet
Située entre Molinet et Chassenard, elle fut fondée par les Templiers, mais revint par la suite à l'Ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem.

Aujourd'hui, de l'élégante construction flanquée d'une tour citée par Aubert de la Faige à la fin du XIXe siècle, il ne reste plus rien. Même la chapelle a été détruite. Seul le mur intérieur sud est devenu le mur extérieur d'une grange.

Beugnet possédait plusieurs membres ou dépendances, situés de part et d'autre de la Loire, autrement dit en Allier, en Saône-et-Loire, et même dans la Nièvre.
Sources: Georges Chatard - Bulletin de la Société d'Emulation du Bourbonnais fondée en 1845. Tome 70 4e trimestre 2000.
Ordre des Templiers
Top

 

130
6. Membre.   Billom
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Clermont-Ferrand, Canton: Billom - 63

Domaine du Temple de Billom
Domaine du Temple de Billom

Maison du Temple de Billom, puis commanderie de Saint-Jean-de-Billom, dans ladite ville de Billom, consiste en une chapelle et en une maison, et dimes.
Maison du Temple de Billom
— La Maison du Temple, elle fut supprimée en 1309, lors de l'abolition de l'Ordre du Temple, et tous ses biens furent donnés aux Chanoines de Saint-Antoine-de-Montferrand, puis à l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, ces dits biens furent donnés à la commanderie de Courtesserre et furent une nouvelle dépendance de cette commanderie.
— Sa chapelle servait avant 1789, à une confrérie de pénitents noirs, dont l'origine remontait à la fin du XVIe siècle.
— Cette chapelle qui est du style roman, se trouve à côté de l'église de Saint-Cerneuf, et sert à une salle d'asile.
Sources: Ambroise Tardieu, Grand Dictionnaire du Département du Puy-de-Dôme - Moulins, 1877
Ordre des Templiers
Top

 

49
1. Chef.   Blaudeix
Département: Creuse, Arrondissement: Guéret, Canton: Jarnages - 23

Domaine du Temple de Blaudeix
Domaine du Temple de Blaudeix

Blaudeix, dans la Marche, diocèse de Limoges à 3 lieues de Guéret et à 2 lieues de Jarnages, consiste en dimes, moulins, étangs, cens, rentes, sans aucun membre.
« Charges 972 livres »
Etat de la commanderie en 1745. Blaudeix.

Blaudeix
Les noms latins de Blaudeix dans le procès: Blandenc, Blandes, Blandeyro, Blondezio.
En 1688. Joseph-Laurent, Bailli, Grand-Croix de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, commandeur de Saint-Paul de Roman et de Blandaix (Blaudeix).
Sources: Dictionnaire de la Noblesse, tome II, seconde édition. Par François-Alexandre Aubert de La Chesnaye des Bois. Paris M. DCC. LXXL.

Blaudeix chef-lieu de commune, canton de Jarnages, arrondissement de Boussac.
— Ecclesia de Bloudeys, 1282 (Archives de la Haute Vienne, carton O Domina, folio 70 v°)
— Apud Blaudes, 1319 (Cartulaire des Ternes)
— Blaudeys, 1534 (Chartier des Ternes)
— Blaudeys, 1576 (Chartier de Blessac)
— Preceptoria de Bladeysio (Cartulaire des Ternes)
— Blaudeix était une commanderie de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, pour un chevalier de justice.
— Noms de quelques commandeurs.
— Jean Grimeau, dont on voyait le tombeau relevé en bosse près du maitre-autel, dans l'église de Lavaufranche avec cette inscription incomplètement transcrite:
— « Cy gist frère Jehan Grimeau, chevaliers du dit ordre, commandeur de La Vault-Franche, Maisonnisse, Chamberau, La-Croix-au-Baud, Salins, Blodeix et Chasteauroux, édificateur des deux maisons de La Vault-Franche et de Blodeix en l'année quatre centz............»
— Frère Guyol, vers 1580.
— Louis Chaussecourie, seigneur de Lépinas, mort en 1697.
— Alexandre Fricon, 1788.
— Les bâtiments de la commanderie, construits sur le plan monastique, enveloppaient une cour dont l'église délimitait un des côtés. Ils comprenaient un grand corps de logis, une grosse tour ronde, des étables et autres dépendances.
— La cure pour la fête paroissiale de la Nativité de Saint-Jean Baptiste; le commandeur de Blaudeix y nommait les titulaires en 1741, 1756.
— L'église est du XIIIe siècle.
Sources: Dictionnaire Topographique, Archéologique et Historique de La Creuse, par A. Lecler, Limoges 1902
Ordre des Templiers
Top

 

50
1. Chef.   Bordes (Les)
Département: Cher, Arrondissement: Bourges, Canton: Sancergues, Commune: Jussy-le-Chaudrier - 18

Domaine du Temple les Bordes
Domaine du Temple les Bordes

Les Bordes en Berry, diocèse et ressort de Bourges, à 2 lieues de la Charité, à une demi-lieue de Sancergues consiste en divers domaines, dimes, cens et moulins.
« Revenu 2089 »
Ordre des Templiers
Top

 

151
4. Membre.   Bouchaud (Le)
Département: Jura, Arrondissement: Lons-le-Saunier, Canton: Poligny, Commune: Bersaillin - 39

Domaine du Temple de Bouchaud
Domaine du Temple de Bouchaud

Le Bouchaud, membre de la Maison du Temple de Falletans, distant du dit Abergement de 5 lieues, et du chef de 7 lieues, et du village de Colonne 1 lieue, diocèse de Besançon.
« Revenu 100 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

77
Annexe.   Bouchet (Le)
Département: Saône-et-Loire, Arrondissement: Charolles: Canton: Digoin, Commune: Chalmoux - 71

Domaine du Temple Le Bouchet
Domaine du Temple Le Bouchet

Maison du Temple Le Bouchet est un simple domaine sans caractère particulier, situé à Chalmoux, en Saône-et-Loire (71), mais qui fut néanmoins une dépendance de Beugnet.
Sources: Georges CHATARD - Bulletin de la Société d'Emulation du Bourbonnais fondée en 1845. Tome 70 4e trimestre 2000.
Commanderie (La), écart commune de Chalmoux.
—1848 (Carte d'Etat-Major)
—La commanderie de Beugnay avait une partie des dîmes de Chalamoux (C 2884, page 467)
Sources: Dictionnaire topographique de la France Comprenant les noms de lieux anciens et modernes CTHS
Ordre des Templiers
Top

 

76
8. Membre.   Boulay (Le)
Département: Saône-et-Loire, Arrondissement: Charolles: Canton: Digoin, Commune: Saint-Agnan - 71

Domaine du Temple Le Boulay
Domaine du Temple Le Boulay

Le Boulay (Les Boulays) avec le Bouchet en dépendant, à une lieue de Bourbon-Lancy.
« Revenu 235 »
Le Boulay, sur la commune de Saint-Agnan, en Saône-et-Loire, a dû appartenir d'abord à l'ordre du Temple avant de devenir membre de Beugnet. Les bâtiments à usage agricole n'ont gardé aucun caractère d'ancienneté.
Sources: Georges Chatard - Bulletin de la Société d'Emulation du Bourbonnais fondée en 1845. Tome 70 4e trimestre 2000.
Commanderie (La), écart commune de Rigny-sur-Arroux
—La grange... du commandeur de Bouloy, 1443 (Archives de la Côte-d'Or, B 966, folio 185)
—La Commanderie, 1848 (Carte d'Etat-Major)
—En 1789, possession de la commanderie de Malte du Boulet.
Sources: Dictionnaire topographique de la France Comprenant les noms de lieux anciens et modernes CTHS
Ordre des Templiers
Top

 

54
3. Membre.   Bourges
Département: Cher, Arrondissement et Canton: Bourges - 18

Domaine du Temple de Bourges
Domaine du Temple de Bourges

Bourges, en ladite ville, à 10 lieues du chef.
« Revenu 1811 »

Bourges
Les Templiers avaient à Bourges une maison sise dans le cloître de Saint-Etienne, in clausiro beati phani.

La résidence des Hospitaliers comprenait deux maisons, la Grande Maison et la Petite Maison, situées rue Porte-Jaune, paroisse de Saint-Pierre-le-Puellier, « proche l'une des portes du Cloître de la grande église Saint-Etienne, ayant chambres hautes et basses, avec un grand portail par où on entrait dans les cours et dans les jardins. » La chapelle, dédiée a Saint-Jean-Baptiste, etait au faubourg d'Auron.

En dépendaient aussi des maisons dans les rues Porte Jaune et Attache-Jarretière, et la dîme de Samt-Martin-des-Champs. L'ensemble de ces biens était afferme, à la fin du XVIIIe siècle, à un sieur Patureau moyennant 3 300 livres.

La métairie de Soulas venait des Templiers qui y avaient une Commanderie. On en trouve mention d'abord dans une charte de 1195 par laquelle l'archevêque de Bourges, Henri de Seuly, fait connaître qu'Aremburge de Bomiers entre autres aumônes, donne aux Templiers de Sauzaium d'un setier de blé, puis dans une autre charte de 1260, réglant un échange de droits cenuels entre l'archevêque de Bourges Philippe et les Templiers de la Saussaie, Sauzaia Or Sauzarum et Sauzaia ne sont autres que Soulas. Saussaie ou Saulaie, en fraçais, signifient lieu planté de saules ; de la Saulaie on a fait La Solas, nom que le lieu qui nous occupe porte aujourd'hui sur les cartes, et par corruption Soulas.

Cette préceptorie des Templiers ne fut plus, entre les mains des Hospitaliers, qu'une simple métairie qu'on trouve ainsi désignée dans la mise en vente des biens nationaux en 1792 « Soulas, paroisse de Berry, bâtiments, cour, chennevière de quatres arpents, terres cent quarante neuf arpens, prés cent vingt-huit arpents, plus soixante-dix boisselées de terre au Subdray. »
Sources: Mémoires de la Société des antiquaires du Centre, page 110 et suivantes. Volume XXXI. Bourges 1909. - Bnf
Ordre des Templiers
Top

 

320
8. Membre.   Brèze
Département Allier, Arrondissement Montluçon, Canton Cérilly - 03

Domaine du Temple de Brèze
Domaine du Temple de Brèze

Le Temple de la Bruyère de à Brèze, à 10 lieues du chef, à 1 lieue de la ville d'Ainay le Château (6), en Bourbonnais, diocèse de Bourges.
« Revenu 200 livres »
Maisons du Temple de Braize et La Bruyère
Braize aurait été une ville antique, détruite par un incendie et que la légende désigne sous le nom de Temple. Il s'agirait (d'où son nom) du village de Braize, dont il ne reste rien, sauf l'église isolée aujourd'hui au milieu des champs.

Braize était à l'origine bien distincte des établissements voisins de la Bruyère et de Saint-Jean-de-Bouis, possessions de l'Ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem et dépendant de la Commanderie de la Racherie.

A la suppression de l'Ordre du Temple, Braize fut réuni à la Bruyère. Si à Saint-Jean-de-Bouis il ne reste plus rien, à la Bruyère, devenue d'ailleurs le nouveau bourg de Braize, il subsiste un domaine appelé la Commanderie, où l'on peut voir quelques restes de vieux murs. De plus, au milieu du village, on remarque deux constructions anciennes qui ont fait partie d'un ensemble de bâtiments de la Commanderie de la Bruyère.
Sources: Georges Chatard - Bulletin de la Société d'Emulation du Bourbonnais fondée en 1845. Tome 70 4e trimestre 2000.
Ordre des Templiers
Top

 

44
Annexe.   Bressieux
Département: Isère, Arrondissement: Grenoble, Canton: Saint-étienne-de-Saint-Geoirs, commune: Bressieux - 38

Domaine du Temple de Bressieux
Domaine du Temple de Bressieux

Le Temple de Bressieux, à une lieue d'Ornacieux et autant de la Côte-Saint-André, dans le village de Saint-Siméon, consiste en une chapelle et cens affermés avec le susdit membre.
« Revenu 800 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

253
3. Membre.   Buxière (La)
Département: Allier, Arrondissement: Moulins, Canton: Bourbon-l'Archambault - 03

Domaine du Temple La Buxière
Domaine du Temple La Buxière

La Buxière (Buxières-les-Mines), en Combrailles, à demi-lieue de Montaigu, à 10 lieues du chef, église paroissiale, dimes, prés, terres, bois, étangs, domaines, justice, cens.
« Revenu 240 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

80
1. Chef.   Carlat
Département: Cantal, Arrondissement: Aurillac, Canton: Vic-sur-Cère - 15

Domaine du Temple de Carlat
Domaine du Temple de Carlat

Carlat, en la Haute-Auvergne, diocèse de Saint-Flour, à 3 lieues d'Aurillac, à 4 lieues de La Salvetat, église paroissiale avec communauté de huit prêtres, dimes, rentes, justice, avec une chapelle au lieu de l'Hôpital.
« Revenu 2600 livres »
Les noms latins de Carlat dans le procès: Carlat, Carlatus.
Carlat
Ce Temple, placé dans l'enceinte de la forteresse, trahit son origine. Il ne peut avoir pour fondateur qu'un vicomte de Carlat. Mais, au XIIe siècle, la vicomté était indivise entre le comte de Barcelone et celui de Rodez.
De Sartiges d'Angles croit pouvoir attribuer cette fondation à Raymond Bérenger, époux de Douce de Carlat. Nous adoptons son sentiment. Raymond Bérenger visita Carlat en 1133, c'est précisément l'époque où il fit de grandes donations aux Templiers. Et de fait, lui seul avait un réel intérêt à placer des Templiers dans Carlat, parce que, trop éloigné, il ne pouvait surveiller cette partie de son domaine contre les agissements ou le mauvais vouloir d'un vassal puissant et mal conseillé par les comtes de Toulouse. En créant la maison du Temple de Carlat, il fit à la fois œuvre politique et religieuse.
1. Dictionnaire statistique du Cantal, art. Carlat.
Carlat
—En 1643, le prince de Monaco étant devenu comte de Carlat exerça le droit de patronat sur la Commanderie aux lieu et place du Roi (33).
33. Documents historiques sur la Vicomté de Carlat.
—Comme la chapelle de la Commanderie était devenue l'église du village et qu'elle était en très mauvais état, Mgr l'Evêque de Saint-Flour chargea Me Jean Rochery, notaire et expert, du village de Montal, paroisse de Carlat, d'aller évaluer les réparations qu'il y avait lieu d'y faire.
—Dans le rapport qu'il dressa le 10 avril 1725, l'expert fixa le montant de ces réparations à la somme de 415 livres, sans y comprendre toutefois la valeur des missel, linge et ornements dont ladite chapelle se trouvait dépourvue.
Sources: Société des lettres, sciences et arts de La Haute-Auvergne. Aurillac 1935 - Bnf
—D'après un dénombrement de 1610, les barons de Saint-Santin levaient des droits de péage dans toute cette paroisse, y compris son annexe de Villedieu (1).
1. La petite église de Villedieu se trouvait sur les bords du Célé, au-dessous du moulin du Juge. Elle était à peu près isolée. Villedieu était une annexe de la Commanderie du Temple établie à Carlat (Dictionnaire, topographique par Amé).
Sources: Société des lettres, sciences et arts de La Haute-Auvergne, page 127. Aurillac 1934 - Bnf
Ordre des Templiers
Top

 

92
1. Chef.   Celles
Département: Cantal, Arrondissement: Saint-Flour, Canton: Murat - 15

Domaine du Temple de Celles
Domaine du Temple de Celles

Celles, dans la Haute-Auvergne, diocèse de Saint-Flour, ressort de Riom, parlement de Paris, à une lieue de la ville de Murat-la-Vicomté, situé dans le vallon près la rivière Lagnon, à un quart de lieue du château du Theyrat.
Procès des Templiers d'Auvergne
Guillaume Tixier, prêtre, curé de Celles
Frater Guillelmus de Cellis, presbiter, ordinis Templi, claromontensis diocesis.
Les noms latins de Celles dans la procès: Celas, Cella, Cellis.

Eléments protégés: église ; croix de cimetière ; chapelle ; réfectoire ; dortoir ; cheminée ; salle ; décor intérieur.
Epoque de construction: 1er quart 13e siècle ; 3e quart 14e siècle ; 18e siècle ; 4e quart 19e siècle. Année: 1216 ; 1370 ; 1883
Commanderie, y compris le réfectoire avec son plafond à caissons et sa cheminée, le dortoir, la cheminée de la grande salle du premier étage de l'aile Ouest, l'église romane et sa chapelle Nord et la croix du cimetière.
Incendiée en 1360, reconstruite en 1370.
Propriété de la commune et Propriété d'une personne privée
Inscription aux Monuments historiques, 1992
Ordre des Templiers
Top

 

219
3. Membre.   Châteauroux
Département: Indre, Arrondissement et Cantons: Châteauroux - 36

Domaine du Temple de Châteauroux
Domaine du Temple de Châteauroux

Le Temple de Châteauroux, à 8 lieues du chef.
« Revenu 550 livres »
Temple (Le), commune de Châteauroux.
— Oupital du Temple, 1466.
— Ancienne Maison de l'Ordre du Temple.
— Commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, dépendance de la commanderie de l'Ormeteau.
— Elle était située sur la place de l'Hôtel de ville. Il y avait encore au XVe siècle, une maison servant de maison commune.
Sources: Dictionnaire Historique, Géographique et Statistique de l'Indre, par M. Eugène Hubert, archiviste-adjoint aux Archives de l'Indre. Paris, Châteauroux 1889
« Charges de la commanderie 933 Livres »
Etat de la commanderie en 1745.
Lormeteau. — Châteauroux.
Ordre des Templiers
Top

 

230
Annexe.   Chaintré
Département: Saône-et-Loire, Arrondissement: Mâcon, Canton: La Chapelle-de-Guinchay - 71

Domaine du Temple de Chaintré
Domaine du Temple de Chaintré

A Chaintré, une partie des dîmes étaient prélevées pour la Maison du Temple de Mâcon.
Ordre des Templiers
Top

 

96
1. Chef.   Chambéry
Département: Savoie, Arrondissement et Canton: Chambéry - 73

Domaine du Temple de Chambéry
Domaine du Temple de Chambéry

Chambéry, capitale de la Savoie, diocèse de Grenoble.
Chambéry devient la commanderie hospitalière dite de Saint-Jean-du-Temple à partir de 1371. Auparavant les Hospitaliers étaient au sud de la cathédrale, rue Croix-d'Or
« Revenu 100 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

103
1. Chef.   Chamberaud
Département: Creuse, Arrondissement: Aubusson, Canton: Saint-Sulpice-les-Champs — 23

Domaine du Temple de Chamberaud
Domaine du Temple de Chamberaud

Chamberaud, dans la Haute-Marche, diocèse de Limoges, à une lieue de la ville d'Ahun, commune de Saint-Sulpice-les-Champs.
Chamberaud, chef-lieu de commune dans le canton de Saint-Sulpice-les-Champs.
— Stagnum de Chamborel, 1221 (cartulaire de Beaulieu)
— Chambereau, 1229 (chef-lieu du Moutier-d'Ahun)
— Proeceptor de Cambarello, 1248 (évêché de Limoges)
— Capella de Camborello, 1282 (Archevêché de la Haute-Vienne)
— Cart. (O Domina, fol. 70 v)
— Cambarellum, 1327 (Pouillé de Nadaud)
— Gregorius de Cambarello, 1350 (chef-lieu des Ternes)
— Chambereau, 1483 (chef-lieu des Ternes)
— Chambereau, 1463 (sénéchaussée)
— Commandeur de Chambereau, 1483 (chef-lieu des Ternes)
— Chambereau, 1556 (territoire de Chambereau)

Chambereau était une cure de Malte dans l'ancien archiprêtré de Combraille, faisant jadis partie de la paroisse de Fransèche. Son patron était saint Blaise, et précédemment saint Jean. En 1565 et 1572, le commandeur de Chambereau nomma des titulaires à cette cure, et le curé de Fransèche leur conféra leur titre, parce que c'était une annexe de sa cure. Mais le commandeur y nommait seul en 1564, 1572 , 1687,1706, 1710, 1762, 1769.

Une communauté de prêtres y avait été établie en 1564 ; elle n'existait plus au siècle dernier. On trouve dans l'église des vitraux du XIVè siècle.

La commanderie, qui était pour un chevalier de justice, appartenait aux chevaliers du Temple, ordre de Saint-Jean de Jérusalem, en 1282: à cette époque, elle est dite sur la paroisse de Fransèches. D'après le procès-verbal de visite de 1617, le chef de la commanderie de Chamberaud consistait « en une église paroissiale dédiée sous le titre de Saint-Jean-Baptiste, de laquelle le sieur commandeur était seigneur, et une tour ou maison d'habitation des commandeurs ». L'église mesurait treize cannes sur trois (la canne de Malte avait 6 pieds, 5 pouces et 5 lignes, soit 2 mètres 15 centimètres) ; une grosse tour carrée lui servait de clocher: sur son grand autel on voyait les images de la Sainte Vierge, de Saint Jean-Baptiste, de Saint Blaise et de Saint Roch « relevées en bosse ; et au-devant dudit autel, il y a un retable en bois sur lequel sont attachées plusieurs images de cuivre surdorées ».

Le château consistait « en une grosse tour carrée, un corps de logis y joignant, où il y a deux autres chambres, l'une sur l'autre ; puis une grande basse-cour, où il y a deux corps de logis servant de ménagerie. Dans la basse-cour et à main gauche, il y a de grandes masures en ruines, démontrant y avoir eu autrefois plusieurs bâtiments. . . « Doit, ladite commanderie, toutes les semaines trois fois l'aumône générale, savoir: le dimanche, le mardi et le jeudi aux pauvres de la paroisse »
(A. Veyssière, Ordre de Saint-Jean)

Parmi les commandeurs de Chambereau on trouve: Thomas de La Tour, fils d'Antoine, seigneur et baron de Murat, des Quaires, de Saint-Exupéri, qui était chevalier de Jérusalem et commandeur de Chamberaud et de Carlat, le 15 juin 1577.

Philippe de Saint-Viance avait été commandeur de Chamberaud peu avant 1660.
Joseph-Guy de Bosredon de Vatanges, commandeur de Chamberaud et de Morterol, prenait possession du Grand Prieuré d'Auvergne en 1760.
La commune de Chamberaud a les trois villages suivants:
Le Chiron
Le Puy
La souterraine
Sources: Dictionnaire Topographique, Archéologique et Historique de La Creuse, par A. Lecler, Limoges 1902
Chamberaud
— Faisant près de 30 mètres de long et presque 8 mètres de large, cette église s'inscrit dans un plan rectangulaire. Ce bâtiment est donc de grande dimension pour son simple statut originel de chapelle d'une Maison du Temple.
— Les Templiers ont dû l'agrandir pour que les paroissiens puissent entendre les messes. Sinon, pourquoi faire une chapelle aussi grande ?
— Elle possède deux entrées. Celle orientée vers le sud servait certainement aux villageois désirant écouter les messes ou se recueillir.
— L'autre était utilisée par le commandeur et les Frères, elle est de plus grande taille et débouche dans le clocher.
— La nef est unique et ne comporte que quatre travées.
— Le choeur est surélevé de deux marches et était fermé par un portail en fer forgé.
— L'autel en bois polychromé, datant certainement du XVIIe siècle.
Sources: Association pour la valorisation du patrimoine historique de Chamberaud.
Ordre des Templiers
Top

 

217
2. Membre.   Chambon
Département: Indre, Arrondissement: Issoudun, Canton: Issoudun-Nord - 36

Domaine du Temple Le Chambon
Domaine du Temple Le Chambon

Le Chambon dans la paroisse de Sainte-Lizaigne, à 2 lieues du chef, un moulin dans la paroisse de Larcré (?).
Chambon, commune de Sainte-Lizaigne
— Moulin appartenant à la commanderie de l'Ormeteau, vendu nationalement le 7 janvier 1793.
Sources: Dictionnaire Historique, Géographique et Statistique de l'Indre, par M. Eugène Hubert, archiviste-adjoint aux Archives de l'Indre. Paris, Châteauroux 1889
Ordre des Templiers
Top

 

249
3. Membre.   Chambon (Le) Charente
Département: Charente, Arrondissement: Confolens, Canton: Confolens-Sud, commune: Saint-Maurice-des-Lions - 16

Domaine du Temple Le Chambon
Domaine du Temple Le Chambon

Le Chambon, à 3 lieues du Pont-Sigoulant, à 1 lieue de Confolens, à 1 lieue et demie de Saint-Maurice-des-Lions, à 1 lieue du Petit Mas-Dieu, en Angoumois diocèse de Limoges.
Sur la carte de Cassini, Le-Pont-SigoulantDomaine du Temple de PéruseDomaine du Temple de Péruse, juste au-dessus de La Péruse, et en dessous, il y a un lieu Le Temple.
Il y a un autre lieu TempleDomaine du TempleDomaine du Temple, près de Cellefrouin.

Ordre des Templiers
Top

 

22
4. Membre.   Chambon (Temple)
Département: Corrèze, Arrondissement: Brive-la-Gaillarde, Canton: Malemort-sur-Corrèze, Commune: Varetz - 19

Domaine du Temple le Chambon
Domaine du Temple le Chambon

Annexe et domaine du Chambon à un quart de lieue de Brive-la-Gaillarde et à 1 lieue de Langlade, compris dans la ferme de Langlade.
Peut-être que le Chambon est le lieu-dit Le Temple, à l'est de Brive-la-Gaillarde, Commune de Varetz
Ordre des Templiers
Top

 

312
2. Membre.   Champeaux
Département: Haute-Vienne, Arrondissement: Bellac, Canton: Mézières-sur-Issoire, commune: Gajoubert - 87

Domaine du Temple de Champeaux
Domaine du Temple de Champeaux

Champeaux, dans la Basse Marche, Bessort du Dorat dont il est à 4 lieues et à 7 lieues de Lasperdillère, à 3 lieues de Confolent à 1 lieue de Bellac, sur le grand chemin de Bellac au dit Confolent, et à 25 lieues du Chef.
« Charges de la commanderie 438 livres »
Etat de la commanderie en 1745.
Puy-de-Noix. Champeaux.
Ordre des Templiers
Top

 

154
7. Membre.   Changin
Département: Jura, Arrondissementet Canton: Lons-le-Saunier-Sud, commune: Arbois - 39

Domaine du Temple de Changin
Domaine du Temple de Changin

Changin, membre de la Maison du Temple de Falletans, à un quart de lieue de la ville d'Arbois et à 6 de son chef.
« Revenu 450 livres »
« Charges de la commanderie 600 livres »
Commandeur: M. de Marcillac.
Etat de la commanderie en 1745.
Ordre des Templiers
Top

 

106
1. Chef.   Chanonat
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Clermont-Ferrand, Canton: Saint-Amant-Tallende - 63

Domaine du Temple de Chanonat
Domaine du Temple de Chanonat

Chanonat, diocèse de Clermont. Parlement de Paris, chapelle, château attenant à la chapelle plus une grange avec vignes.
Chanonat, chef-lieu de commune.
— Cannonacus (995), Cannonagus (1040)
— Canoniacus (1286, 1310)
— Chanonac (1229).
— L'église. Cest un édifice roman, modifié à diverses époques.
— La cure était à la nomination du prieur du Port-Dieu avant 1789. Saint Etienne était, à cette époque, le patron de la paroisse.
— En 1535, il y avait des prêtres communalistes dans l'église de Chanonat. Ils n'ont été supprimés qu'en 1789.
— Le prieuré. Il en est fait mention dès l'an 1264, et dépendant du prieuré du Port-Dieu en Bas-Limousin (ordre de saint Benoît). Les bâtiments étaient attenants à l'église. On voit encore le vaste corps de logis fortifié qui en faisait partie. Simon de Beaulieu, archevêque de Bourges, visita ce prieuré, en 1286, dans sa tournée pastorale en Auvergne.
— Prieurs de Chanonat: Hugues de Montclar, prieur du Port-Dieu, 1264.
— Etienne Arbert, 1310, chanoine du chapitre de Saint-Genès de Clermont.
— Guillaume Autier, 1356.
— La commanderie. Elle appartenait aux chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem (Malte). Ses bâtiments étaient situés en dehors du bourg et accompagnés d'une chapelle ; il en reste encore une bonne partie, transformée aux usages d'une ferme. Il est probable que, primitivement, la commanderie de Chanonat appartenait à des Templiers, d'autant plus qu'en 1204, nous voyons à Chanonat, comme témoin, le commandeur Francon de Bort, qui possédait en Limousin une maison de l'ordre du Temple.
— En 1309, lors de l'abolition de l'ordre du Temple, la commanderie de Chanonat aurait été donnée aux chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem, comme cela du reste est arrivé pour d'autres propriétés ayant appartenu aux Templiers. La commanderie de Chanonat était affectée à des chevaliers de Malte servants d'armes, avant 1789.
— Les membres, c'est-à-dire les dépendances de la commanderie de Chanonat étaient:
— Le Temple d'Aulnat.
— Burdelle et le Temple de Plaine-Colombe.
Liste des commandeurs
— De Benamorel, 1368.
— Martin Bayardol, 1445.
— Jacques de Milly, 1451 ; il devint grand-maître de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem.
— Jean Ardier, 1463.
— Pierre du Puy, 1499.
— Jean Bellon, 1526-1558.
— Nicolas de Fremarçon, 1574-1581.
— De Fonlerive, 1614.
— François de Bricard, 1622-1840.
— Charles de Crémeaux, 1641-1668.
— Amable de la Lande, 1692.
— De Panay, 1733-1738.
— De Bourreau du Rateau, nommé en 1762.
— De Tourniol, 1779.
Sources: M. Le Vicomte de Gourgues — Dictionnaire Topographique du Département de la Dordogne — Paris Imprimerie Nationale — M DCCC LXXIII.

Chanonat
Certains auteurs affirment que Chanonat est une possession des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. J'avoue n'avoir pas trouvé de preuves significatives pour l'attribuée aux Hospitaliers.

A priori la première trace écrite qui indique l'existence d'un domus hospitalis à Chanonat est un manuscrit daté de 1250. S'agit-il de la maison des hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem ou simplement d'une maison hospitalière ?
Ambroise Tardieu, historien de l'Auvergne au XIXe siècle attribue la commanderie de Chanonat aux Templiers dans son Dictionnaire historique du Puy-de-Dôme et indique la présence à Chanonat de Francon de Bort, un frère Templier, pour la signature d'une charte.
Malheureusement les sources de Tardieu ne sont pas précises et ne permettent pas de retrouver ce document.
Ceci est contredit par les comptes du Bailli royal Jean de Trie qui indique en 1293 la commanderie de Chanonat comme possession des Hospitaliers. Il est étonnant de ne pas retrouver les traces de la fondation de la commanderie de Chanonat.
Si Jean de Trie a raison, comment un ordre aussi bien organisé que les Hospitaliers, et qui n'a pas subi les ennuis des Templiers, a-t-il pu perdre ses documents ?
En effet dans son Inventaire général raisonné des titres et papiers du Grand Prieuré d'Auvergne réalisé entre 1779 et 1780 le frère Batteney, alors archiviste de l'ordre, n'a pas à sa disposition ces actes très importants.
Ordre des Templiers
Top

 

11
7. Membre.   Chantoin (Champtouin)
Département: Haute-Loire, Arrondissement: Le Puy-en-Velay, Canton: Solignac-sur-Loire, Commune: Séneujols - 43

Domaine du Temple de Chantoin
Domaine du Temple de Chantoin

Champtouin (aujourd'hui Chantoin) membre appartenant à la vénérable Langue d'Auvergne, situé dans le diocèse du Puy-en-Velay, à 2 lieues de la dite ville, consiste en trois beaux domaines qui portent le 4e fruit.

Le grand domaine de « Champtoin » est noble et exempt de tailles, dimes, et autres impositions et s'afferme en argent 303 livres; en seigle 80 setiers de 16 quartons, mouture noire 10 setiers: pois, 1 setier ; beurre et fromage un quintal.

Le domaine de « Relueseix », à une lieue du dit membre, s'afferme, étant noble et exempt, en argent 530 livres, en fromage et beurre un quintal.

Le domaine de « Garnaux » paye tailles et rentes, et s'afferme en argent 30 livres, en seigle dix setiers. Les rentes et cens de Champtouin, selon l'ancien Terrier sont en argent 3 livres 12 sols, 1 denier en seigle 32 setiers ; en avoine 42 setiers, gelines 37, le tout s'affermait 1850 livres.

Le Baillage, en Velay, dont est pourvu M. le Bailly de Saint-Aulaire, paye en charges 2455 livres, 14 sols. 4 deniers et est affermé 14 000 livres; il y a quelques pensions.

« Chantoin, commune de Bains, était dans la plaine qui s'étend au pied des montagnes de Seneijols, et faisait partie des biens des Templiers. »
Les autres possessions de cet Ordre, dans le Velay, étaient:
Les Bineyres, commune de Bains ;
Seneujols, canton de Cayres ;
Solignac sur Loire, arrondissement du Puy ;
Freycenet, commune de Saint-Jean-de-Nay ;
Montredon, commune de Saint-Just-Chomelex ;
Belvezet, commune de Saint-Jean Lachalin ;
Bessamorel, canton d'Issengeaux ;
Malhettes, commune de Marlhes, canton de Saint-Genest-Malifaux (Loire).

« Les biens des Templiers dans le Velay, avaient une importance trois fois plus considérable que ceux des Hospitaliers. (Cartulaire des Templiers du Puy-en-Velay) par M. Augustin Chassaing, Paris 1882). »

Chantoin, ferme sur la commune de Bains
— Chantotoen, vers 1170 (Templiers du Puy)
— Villa de Chantoent, 1210 (Templiers du Puy)
— Chantoen, 1214 (Templiers du Puy)
— Domus de Chantohenc, 1285 (Templiers du Puy)
— Praeceptoria Sancti Johannis de Chantoenc, 1499 (Hospitaliers du Velay)
— Membrum de Chantean, 1544 (Hospitaliers du Velay)
— Maison du Temple, elle passe aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem en 1313 et devint un membre de la commanderie de Devesset et fut unie en 1544, à la mense de la Langue d'Auvergne.
Sources: Dictionnaire Topographique, Archéologique et Historique de La Creuse, par A. Lecler, Limoges 1902
Ordre des Templiers
Top

 

252
2. Membre.   Chapelle (du Temple)
Département: Creuse, Arrondissement: Guéret, Canton: Boussac, Commune: Bord-Saint-Georges - 23

Bord-Saint-Georges Temple
Bord-Saint-Georges Temple

La Chapelle du Temple, près de Bord-Saint-Georges, métairie, moulins, prés, terres, pâturages, avec la chapelle de Foutavat.
« Revenu 550 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

47
6. Membre.   Chapelle (La)
Département: Isère, Arrondissement: Vienne, Canton: Roussillon, Commune: Saint-Romain-de-Surieu - 38

Domaine du Temple de La Chapelle
Domaine du Temple de La Chapelle

La Chapelle, tout près de Saint-Romain-de-Surieu, maison et quelques terres.
Ordre des Templiers
Top

 

5
1 Annexe.   Charrière
Département: Creuse, Arrondissement: Aubusson, Canton: Royère-de-Vassivière, Commune: Saint-Moreil - 23

Maison du Temple de Charrière
Maison du Temple de Charrière

— Capella de Carreriis, 1282 (Archives Haute-Vienne - Cartulaire O Domina, fº 70, vº).
— Preceptor domus de Carreriis, 1398 (chartier de Charrières).
— Carreria.
— Etait une cure de l'ancien archiprêtré d'Aubusson, qui comptait au siècle dernier 280 communiants. Sa fête patronale était celle de sainte Claire, jadis de saint Jean-Baptiste. Le commandeur du lieu y faisait les nominations (1687-1765).
— Par décret du 30 septembre 1829, la commune de Charrières fut unie à celle de Saint-Moreil. Ses villages étaient:
— Barde (La).
— Champagnat.
— Colomberie (La).
— Faurie (La).
— Montchenis (Le).
— Moulin (Les).
— Prévenchères.
— Charrière était une commanderie des chevaliers du Temple en 1282. L'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem y possédait, à la fin du XVIIe siècle, une grande église et un château. L'église, placée sous le vocable de Saint-Jean-Baptiste, était desservie par un vicaire perpétuel, à qui le commandeur servait un traitement de deux cents livres. La visite de 1684 nous apprend que de cette habitation dépendait une terre de trois quartes, un pâturage de trois sétérées, une forêt d'environ cent cinquante sétérées, le tout contigu, et une petite châtaigneraie. Le commandeur possédait encore les étangs de Charrières, de Monthioux, de Présenchères, et percevait des dîmes sur les lieux de La Faurie, des Moulins-de-la-Barde, de la Colomberie, de Présenchères, de Champagnac, de Montcheny, du Puy, d'Oche, de Truffy, du Petit-Auriat, de l'Estrade, de Saint-Amand-le-Petit, du Vigon et de la Chassagne (A. Vayssières, l'Ordre de Malte).
— Les commandeurs de Charrières dont les noms me sont connus sont:
— Monseigneur de Dio, baron de La Roche, commandeur de Charières, Sainte-Anne et du Nabeiron en 1588.
— Louis d'Aubusson, précepteur de Charrières et de Gentioux, commandeur de Charroux (1445-1468).
— llustrissime seigneur frère Jean de Farsac, commandeur de Charrières (1663).
— Messire Léonard François de Chéniers de Saint-Maurice, grand prieur d'Auvergne, commandeur, seigneur de Bourganeuf, de Belle-Chassaigne et de la commanderie de Charrières (1727).
— Messire Louis-Nicolas Rollat de Marsay, succéda au précédent dans la commanderie de Charrières en janvier 1730, vivait le 15 décembre 1745.
— Au point de vue judiciaire, Charrières dépendait de la justice d'Auriat.
Sources: Dictionnaire Topographique, Archéologique et Historique de La Creuse, par A. Lecler, Limoges 1902
Ordre des Templiers
Top

 

113
1. Chef.   Charrières
Département: Creuse, Arrondissement: Aubusson, Canton: Royère-de-Vassivière, commune: Saint-Moreil - 23

Domaine du Temple de Charrières
Domaine du Temple de Charrières

Charrières, en Poitou, diocèse de Limoges, ressort de Montmorillon, à 8 lieues de Limoges, à 2 de Bourganeuf, à une lieue de Peyrat-le-Château, consiste en une église, un château, étangs, prés, terres, bois, métairie, moulin.
« Revenu 290 livres »

Charrière, près de Saint-Maureil (23), sur la carte de Cassini Charieras.
Charrière, près de Saint-Maureil (23), sur la carte de Cassini Charieras
Charrières, commune de Saint-Moreil.
— Capella de Carreriis, 1282 (Archives Haute-Vienne — Cartulaire O Domina, f° 70, v°).
— Preceptor domus de Carreriis, 1398 (chartier de Charrières).
— Carreria.
— Etait une cure de l'ancien archiprêtré d'Aubusson, qui comptait au siècle dernier 280 communiants. Sa fête patronale était celle de sainte Claire, jadis de saint Jean-Baptiste. Le commandeur du lieu y faisait les nominations (1687-1765).
— Par décret du 30 septembre 1829, la commune de Charrières fut unie à celle de Saint-Moreil.
Ses villages étaient:
Barde (La).
Champagnat.
Colomberie (La).
Faurie (La).
Montchenis (Le).
Moulin (Les).
Prévenchères.

— Charrière était une commanderie des chevaliers du Temple en 1282. L'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem y possédait, à la fin du XVIIe siècle, une grande église et un château. L'église, placée sous le vocable de Saint-Jean-Baptiste, était desservie par un vicaire perpétuel, à qui le commandeur servait un traitement de deux cents livres. La visite de 1684 nous apprend que de cette habitation dépendait une terre de trois quartes, un pâturage de trois sétérées, une forêt d'environ cent cinquante sétérées, le tout contigu, et une petite châtaigneraie. Le commandeur possédait encore les étangs de Charrières, de Monthioux, de Présenchères, et percevait des dîmes sur les lieux de La Faurie, des Moulins-de-la-Barde, de la Colomberie, de Présenchères, de Champagnac, de Montcheny, du Puy, d'Oche, de Truffy, du Petit-Auriat, de l'Estrade, de Saint-Amand-le-Petit, du Vigon et de la Chassagne (A. Vayssières, l'Ordre de Malte).
Les commandeurs de Charrières dont les noms me sont connus sont:
— Monseigneur de Dio, baron de La Roche, commandeur de Charières, Sainte-Anne et du Nabeiron en 1588.
— Louis d'Aubusson, précepteur de Charrières et de Gentioux, commandeur de Charroux (1445-1468).
— llustrissime seigneur frère Jean de Farsac, commandeur de Charrières (1663).
— Messire Léonard François de Chéniers de Saint-Maurice, grand prieur d'Auvergne, commandeur, seigneur de Bourganeuf, de Belle-Chassaigne et de la commanderie de Charrières (1727).
— Messire Louis-Nicolas Rollat de Marsay, succéda au précédent dans la commanderie de Charrières en janvier 1730, vivait le 15 décembre 1745.
— Au point de vue judiciaire, Charrières dépendait de la justice d'Auriat.
Ordre des Templiers
Top

 

291
2. Membre.   Chaynat
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Issoire, Canton: Champeix - 63

Domaine du Temple de Chaynat
Domaine du Temple de Chaynat

Chaynat, à demi-lieue du chef, à une de Saint-Amand, chapelle, château, prés, terres, bois, dimes et justice.


Château de Chaynat
G. Revel donne le dessin du château de Chaynat, en 1450


Chaynat, village, commune de Ludesse.
— Cheinac (1450) ; Cheynat (1510).
— Le château qui a été démoli était fortifié. On en voit le curieux dessin dans l'Armorial héraut d'armes G. Revel, en 1450.
— On trouve un Jean de Chinhac, seigneur du lieu près de Champeix, en 1523, ce qui doit se rapporter à Chaynat ; toutefois, la seigneurie de Chaynat appartenait, en 1696, comme en 1689, à l'ordre de Malte, et dépendait de la commanderie d'Olloix.
Voyez Chabrol, Coutumes d'Auvergne, tome IV, page 168.
— L'Armoriai d'Auvergne, de G. Revel, aux manuscrits de la Bibliothèque nationale, à Paris.
Sources: Ambroise Tardieu, Grand Dictionnaire du Département du Puy-de-Dôme — Moulins, 1877
Ordre des Templiers
Top

 

68
2. Membre.   Chenay
Département: Saône-et-Loire, Arrondissement: Charolles, Canton: Marcigny, commune: Artaix - 71

Domaine du Temple de Chenay
Domaine du Temple de Chenay

L'Hôpital de Saint-Jean de Chenay, distant de Marcigny d'une lieue et demie et à 5 lieues du chef, et autres 5 lieues de Roanne (ancienne Maison des Templiers).
L'Hôpital, hameau, commune de Chenay-le-Câtel.
— Hospitale de Chanoy, avant 1312 (Lognon, Pouilllés, page 75)
— Hospitalis de Channeyo, 1336 (C.O., B 953)
— Chenay l'Opitaul, 1382/1383 (C.O., B 2293, folio 11 v.)
— L'Hôpital-de-Chenay, 1763 (Cartes d'Etat-Major et de Cassini)
— L'Hôpital de Chenay, 1790 (Archives Nationales, D IV bis 89)
— L'Hôpital, 1849 (Carte d'Etat-Major)
— Son église sous le vocable de la Nativité de la Vierge, du diocèse d'Autun, annexe de Chenay-le-Châtel.
— Seigneurie de l'ancienne commanderie de Saint-Jean de l'Ordre de Malte.
— Dépendance de la commanderie de Beugnet, qui en avait la collation.
Sources: Dictionnaire topographique de la Saône-et-Loire Comprenant les noms de lieux anciens et modernes
Ordre des Templiers
Top

 

146
Annexe.   Chevigny
Département: Jura, Arrondissement: Dole, Canton: Authume - 39

Domaine du Temple de Chevigny
Domaine du Temple de Chevigny

Chevigny, je n'ai pas d'information sur ce membre de Falletans. J'ai simplement trouvé sur les Inventaires sommaires:
Requête adressée au Parlement par les habitants de la commune de Chevigny, en Franche-Comté, pour obtenir la cassation de trois jugements de la Table de Marbre de Dijon, des 4 juin 25 septembre et 15 octobre 1755, qui confirment une sentence de la mairie d'Auxonne, et les condamnent à garantir et indemniser quatre particuliers de leur village, et d'une condamnation d'amende prononcée contre eux au profit de la ville d'Auxonne.
Sources: Mms Rousset, Junca et Finot. Inventaire sommaire des archives départementales, page 39. Archives civiles - séries C. D. E. Paris 1870 - Google
Ordre des Templiers
Top

 

295
6. Membre.   Clémensat
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Issoire, Canton: Champeix - 63

Domaine du Temple de Clémensat
Domaine du Temple de Clémensat

Clémensat, justice de Montaigu-le-Blanc, à 2 lieues du chef, à demi-lieue du dit Montaigu et de Saint-Flores, prés, terres, dimes, cens.
« Revenu 70 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

246
5. Membre.   Cosnat
Département: Creuse, Arrondissement: Guéret, Canton: Pontarion - 23

Domaine du Temple de Cosnat
Domaine du Temple de Cosnat

Cosnat, paroisse de Vidaillat, à 2 lieues de Maisonnisses.
« Revenu 180 livres »
« Charges de la commanderie 1992 livres »
Commandeur: Jean Raymond de La Benaudie.
Etat de la Commanderie en 1745.
Maisonnisses. Montbut. Cosnat.
Ordre des Templiers
Top

 

72
4. Membre.   Coulanges
Département: Allier, Arrondissement: Moulins, Canton: Dompierre-sur-Besbre - 03

Domaine du Temple de Coulanges
Domaine du Temple de Coulanges

Coulanges, en Bourbonnais, diocèse d'Autun, ressort de Moulins, distant du chef de 2 lieues et à une petite lieue de Pierrefitte.
« Revenu 260 livres »
Coulanges
Coulanges possédait une Maison du Temple dépendant de Beugnet, dont le siège se trouvait au hameau qui porte encore le nom de commanderie. Il ne reste plus qu'une grande bâtisse sans caractère servant de dépendance au domaine voisin.
Sources: Georges Chatard - Bulletin de la Société d'Emulation du Bourbonnais fondée en 1845. Tome 70 4e trimestre 2000.
Ordre des Templiers
Top

 

32
2. Membre.   Courteix
Département: Corrèze, Arrondissement: Ussel, Canton: Eygurande - 19

Domaine du Temple de Courteix
Domaine du Temple de Courteix

Courteix à une lieue de Bellechassagne et à 2 lieues de la ville d'Ussel.
« Revenu 250 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

171
6. Membre.   Crozet
Département: Ain, Arrondissement et Canton: Gex, Commune: Ornex - 01

Domaine du Temple de Crozet
Domaine du Temple de Crozet

Crozet et Maconnex, dans le pays et baillage de Gex, à 15 lieues du chef, à une lieue et demie de Gex.
Ordre des Templiers
Top

 

283
3. Membre.   Culhat
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Thiers, Canton: Lezoux, Commune: Culhat - 63

Domaine du Temple de Culhat
Domaine du Temple de Culhat

Culhat à 4 lieues du chef, à 1 lieue de la ville de Lezoux, ressort de Riom, où il y a église paroissiale attenante, le dit membre est affermé avec celui de la Ronzière.
« Revenu 3550 livres »
Culhat.
— Cuylhac (1286)
— Culhac (1315)
— L'église. Construction du XIe siècle. On y voit les cordons à damier du style romano-byzantin. On aperçoit dans le cimetière, une lanterne des morts de forme ronde, élevée de 4 mètres ; le bas sert de charnier ; ce fanal est du XIIe siècle.
— La cure était, avant 1789, à la nomination du commandeur du lieu.
— La paroisse avait alors pour patron saint Martin.
— Culhat fut d'abord une dépendance de la commanderie de Templiers de Fouilhouze qui lui était voisine. Ce lieu fut visité en 1286 par Simon de Beaulieu, archevêque de Bourges, dans sa tournée pastorale.
— En 1309, Culnat, passa avec la commanderie de Fouilhouze à la commanderie de Saint-Jean de Ségur des chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem de Montferrand.
— Postérieurement, jusqu'en 1789, les commandeurs de Montferrand se qualifiaient commandeurs de Culhat.
— Il y a, aux Archives départementales du Puy-de-Dôme, un curieux plan colorié de la commanderie de Culhat, dans une liasse qui appartient à la commanderie de la Ronzière.
Sources: Ambroise Tardieu, Grand Dictionnaire du Département du Puy-de-Dôme - Moulins, 1877
Ordre des Templiers
Top

 

142
1. Chef.   Dôle
Département: Jura, Arrondissement et Canton: Dole - 39

Domaine du Temple de Dôle
Domaine du Temple de Dôle

Dôle. Le Temple de Dole avec une annexe, diocèse de Besançon, au bord du Doubs, près de la ville et de la forêt de Joux, ancien château.
Ordre des Templiers
Top

 

204
8. Membre.   Ecopets
Département: Ain, Arrondissement: Bourg-en-Bresse, Canton: Saint-Trivier-de-Courtes, Commune: Vernoux - 01

Domaine du Temple d'Ecopets
Domaine du Temple d'Ecopets

Escopet ou Ecopets (Mont Richard d'Escopay, sur la carte de Cassini), hameau de Venoux (Vernoue sur la carte de Cassini) en Bresse, paroisse de Lomenaix, proche de Saint-Trivier de Courtes, diocèse de Mâcon, parlement de Dijon, à 5 lieues du chef, avec chapelle, terres, prés, dimes et une grande forêt.
« Revenu 833 »
Ecopet, hameau sur la commune de Vernoux.
— Escopay, 1416 (Archives de la Côte-d'Or, B719, table)
— Escopey, 1716 (Archives du Rhône, titres de de Lamusse, charte IV)
— Ecopay, XVIIIe siècle, carte de Cassini.
— Escopets, 1845 (Etat-Major)
— Ecopets (Stat. post)
— Les Templiers possédaient une Maison à Ecopet.
— Domus milicie Templi d'Escopay, 1227 (Guigue Topographie, page 142)
— Preceptor domus de Escopay, 1268 (Cartulaire luonnais, tome II, n°671)
— Ecopet, fut donné aux Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem après l'abolition de l'Ordre du Temple en 1312.
Sources: Dictionnaire topographique du département de l'Ain, rédigé par M. Edouard Philipon. Paris, Imprimerie Nationale MDCCCCXI.
Ordre des Templiers
Top

 

165
2. Membre.   Ecorcheloup
Département: Ain, Arrondissement: Bourg-en-Bresse, Canton: Montluel - 01

Domaine du Temple d'Ecorcheloup
Domaine du Temple d'Ecorcheloup

Ecorcheloup-les-Montluel, sur la commune de Dagneux et à un quart de lieue de Montluel, à 3 lieues du chef et à 4 de Lyon, consiste en un domaine et prés et une terre de 60 livres.
« Revenu 660 livres »
Ecorcheloup, commune de Dagneux.
— Domus Milicie Templi d'Escorcheloup, 1271 (Gugue, Topographie, page 139)
— Domus Templi de Corchylou, 1283 (Gugue, documents des Dombes, page 224)
— Après la suppression de l'Ordre du Temple, la maison d'Ecorcheloup fut donnée par les comtes de Savoie aux Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem qui l'unirent à leur commanderie des Feuillées.
— Domus d'Escorchiloup, 1431 (Archives de l'Ain, H 801)
— Commanderie des Feuilletz: Escorcheloup, membre quatrième, 1674 (Les Feuillées: titres communs, n°18)
— Le membre de Montuel, autrement d'Ecorcheloup, 1783 (Les Feuillées, titres communs n°1)
Temple-d'Ecorcheloup ou de Corcheloup (Le), commune de Dagneux.
— Ancienne Maison de l'ordre des Templiers dévolue par la suite à l'ordre de Malte.
— Domus milicie Templi d'Escorchilou, 1371 (Guigue, Topographie page 139).
— En 1652, le Temple d'Ecorcheloup était en ruines et ses possessions formaient un membre de la commanderie des Feuillées.
Sources: Dictionnaire topographique du département de l'Ain, rédigé par M. Edouard Philipon. Paris, Imprimerie Nationale MDCCCCXI.
Ordre des Templiers
Top

 

199
3. Membre.   Epaisse
Département: Ain, Arrondissement: Bourg-en-Bresse, Canton: Bâgé-le-Châtel - 01

Domaine du Temple d'Epaisse
Domaine du Temple d'Epaisse

Epaisse, à une lieue et demie du chef, près la paroisse de Bagé-la-Ville, en Bresse, parlement de Dijon, diocèse de Lyon, chapelle, grange, domaine, bestiaux de l'Etat.
« Revenu 922 »
Epaisse, hameau, commune de Bâgé-la-Ville.
— Espeissi, 1192 environ (Guigue, Documents de Dombes, p. 56).
— Espesi, 1198 (Bibl. Dumb., t. II, p. 61).
— Espeisi, 1235 (archives, du Rhône, Laumusse: Epaisse, chap, I, n° 1).
— Espeissia, 1265 (Cartulaire lyonnais, t. II, n° 640).
— Espeyssi, 1325 environ (terrier de Bâgé, f° 8).
— Espeysse, 1350 environ (Arch, du Rhône, fonds de Malte).
— Espeyssia, 1366 (Arch, de la Côte-d'Or, B 553, f 4o f°).
— Expeyssi, 1399 (ibid., B 554, P 160 r°).
— Expeissia, 1410 environ (Terrier de Saint-Martin, f° 53 v°).
— Epeysse, 1636 (Arch, de l'Ain, H 863, folio 324 V°).
— Il y avait à Epaisse, dès 1171, une maison de l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem.
— Domus hospitalis Jerosolimitani d'Espeisi, 1171 (Guigue, Topographie, page 140).
— Preceptor domus de Espeyssia hospitalis Sancti Johannis Jherosolimitani, 1271 (Cartulaire lyonnais, t. II, n° 684).
— Reygnautz de Fay, comandours de la Muci et de Espeysse, 1343-1358 (Documents linguistiques de l'Ain, p. 65).
— La chapelle d'Epaisse était sous le vocable de saint Jean-Baptiste; un acte du XIVe siècle lui donne le titre de paroissiale.
— Parroche de Espeisse, 1304 (Dubouchet, Maison de Coligny, Page 83).
Sources: Dictionnaire topographique du département de l'Ain, rédigé par M. Edouard Philipon. Paris, Imprimerie Nationale MDCCCCXI.
Ordre des Templiers
Top

 

362
4. Membre.   Epinat (L')
Département: Indre, Arrondissement: Issoudun, Canton: Saint-Christophe-en-Bazelle, commune: Varennes-sur-Fouzon - 36

Domaine du Temple de L'Epinat
Domaine du Temple de L'Epinat

L'Epinat, à 5 lieues du chef et à 3 de la Villedieu-sur-Indre.
« Revenu 650 livres »
L'Epinat, commune de Varennes.
— Miles Templi de Espinaz (tempore fratris Hamlerii, comendatore) XIIe siècle;
— Templarii del Espinard, 1200;
— Fratres milicie plarii de Spincacio, 1200;
— Domus milicie templi de Lespinace, 1217;
— Milicie Templi de Valencaio, 1245;
— Preceptor in ballia de Espinaco, 1243;
— Nemus de l'Espinat 1235;
— De Spinaceto 1219;
— Domus de Spinaco 1287;
— Domus sue quondam Templi de Espinatio de Valenceyo, 1333;
— Espinarz XVIe siècle
— Ancienne Maison du Temple, puis commanderie de l'ordre de Saint Jean de Jérusalem dépendant de la commanderie de Villefranche-sur-Cher.
— Autrefois de la paroisse de Luciou; ancienne justice ; autel et métairie de Sainte-Catherine 1249.
— le domaine de l'Epinat fut vendu nationnalement le 21 février 1793.
Sources: Dictionnaire Historique, Géographique et Statistique de l'Indre, par M. Eugène Hubert, archiviste-adjoint aux Archives de l'Indre. Paris, Châteauroux 1889
Ordre des Templiers
Top

 

143
2. Membre.   Falletans
Département: Jura, Arrondissement: Dole, Canton: Authume - 39

Domaine du Temple de Falletans
Domaine du Temple de Falletans

Commanderie du Temple
— C'est le comte Rainaud III qui fonda et dota la commanderie du Temple, près de Dole. L'illustre Bernard de Dramelay en fut le premier commandeur en 1134. La maison fortifiée du Temple était sur le territoire de Falletans.
Sources: Alphonse Rousset. Notice historique et statistique sur la ville de Dole, page 159. Besançon 1854 - Google

La commanderie de Falletans est fondée vers 1132, avec l'appui du comte Renaud III de Bourgogne, par les chevaliers du Temple, entre le Doubs et la forêt de Chaux.

A la dissolution de l'ordre, en 1312, les chevaliers Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem prennent possession des lieux jusqu'à ce que ces derniers soient vendus comme bien national, en 1791. La commanderie a alors une allure de manoir, flanqué de tours et ceint de murailles, près de laquelle sont une chapelle et une tuilerie. Il ne reste aujourd'hui de visible que les vestiges d'un bâtiment construit à l'époque moderne avec les pierres de l'ancien donjon.

La maison de Falletans et de ses annexes à Baverans, Chevinay (Chevigny), Des Glangneaux (localisation inconnue), Gredisans, La Loye, Orchamps, et Parcey.
Les maisons de Neublans-Abergement, Le Bouchaud, de L'Etoile, de Saligney et pour un temps de Changin.
Ordre des Templiers
Top

 

138
6. Membre.   Feuilloux
Département: Nièvre, Arrondissement: Nevers, Canton: Dornes, commune: Neuville-lès-Decize - 58

Domaine du Temple de Feuilloux
Domaine du Temple de Feuilloux

Maison du Temple Le Feuilloux, à 11 lieues du bois de Chassain et à 30 du chef, en Nivernais, diocèse de Nevers et à 6 lieues d'icelui, à 3 lieues de Decize, à 5 lieues de Moulins, à demi-heure du Prieuré de Montaupuy, à un quart de lieue de la paroisse de Neuville, consiste en une église de paroisse, château, grange et domaine, terres, prés, bois, étang, justice, dimes, pensions.
Ordre des Templiers
Top

 

373
3. Membre.   Forêt-du-Temple
Département: Creuse, Arrondissement: Guéret, Canton: Bonnat - 23

Domaine Forêt du Temple
Domaine Forêt du Temple

La Forêt du Temple, à une lieue de la ville d'Aygurande, et à 2 du chef où il y a une église paroissiale.
« Revenu 220 livres »
La Forêt-du-Temple est aujourd'hui une commune du canton de Bonnat.
— Domus fractum de Templo a la Forest, vers 1185. (Chartier d'Aubepierre)
— Capella de la Forest, 1282. Ordre du Temple (Archives de la Haute-Vienne, carton 0 Domina, folio 70 v°).
— Paroisse de la Forest, 1692, de la Forest du Temple, 1694. (Registres paroissiaux)
— La Forêt du Temple était en 1282 de la paroisse de Nouziers, dans l'ancien archiprêtré d'Anzème ; elle fut ensuite érigée en cure, dont le patron était saint Blaise. Le commandeur de Vivier y faisait les nominations. A la fin du siècle dernier on y comptait 230 communiants ce qui suppose environ 310 habitants. La cure était desservie par les Cordeliers de Boisferu.
— L'église qui est du XI siècle avait perdu sa voûte en 1616. Par une convention du 23 juin 1282 entre Gilbert de Malemort, évêque de Limoges, et l'ordre des Templiers, il fut réglé que la chapelle de La Forêt, qui de toute antiquité avait dépendu de l'église matrice de Nouziers, continuerait à lui être soumise aux conditions suivantes: chaque année la chapelle payerait cinq sols à l'église matrice le jour de Noël, et que les habitants iraient processionnellement à cette église tous les ans, le lendemain de Pâques, pour y faire les offrandes que leur dicterait leur piété.
— Le curé qui desservait l'église de La Forêt recevait, à litre de gages, huit setiers de blé mesure d'Aigurande et trente livres.
— Le commandeur possédait en ce lieu: une maison, une grange, des terres, une forêt, un étang appelé l'étang du Vivier, et le moulin de La Forêt.
Sources: Dictionnaire Topographique, Archéologique et Historique de La Creuse, par A. Lecler, Limoges 1902
« Charges de la commanderie 623 livres »
Etat de la commanderie en 1745.
Ordre des Templiers
Top

 

333
2. Membre.   Foret-du-Temple (La)
Département: Creuse, Arrondissement: Guéret, Canton: Bonnat, Commune: Nouziers - 23

Domaine du Temple La Foret-du-Temple
Domaine du Temple La Foret-du-Temple

La Forest-du-Temple, en Basse-Auvergne, à 3 lieues d'Herment, à une lieue de Pontaumur, à demi-lieue du château de Cisterne, diocèse de Clermont, ressort de Riom.
« Revenu 660 livres »
La Foret-du-Temple, cette commune avait été supprimée par ordonnance du 20 juin 1836, et son territoire réuni à celle de Mortroux, mais elle a été de nouveau.
érigée en 1883.
— Domus fracrum de Templo a la Forest, vers 1185. (Chartier d'Aubepierre)
— Capella de la Forest, 1282. Ordre du Temple (Archives de la Haute-Vienne, carton O Domina, fol. 70 v°)
— Paroisse de la Forest, 1692, de la Forest du Temple, 1691. (Registres paroissiaux)
— La Foret du Temple était en 1282 de la paroisse de Nouziers, dans l'ancien archiprêtré d'Anzème ; elle fut ensuite érigée en cure, dont le patron était saint Biaise.
— Le commandeur de Vivier y faisait les nominations. A la fin du siècle dernier on y comptait 230 communiants ce qui suppose environ 310 habitants. La cure était desservie par les Cordeliers de Boisferu.
— L'église qui est du XIe siècle avait perdu sa voûte en 1616.
— Par une convention du 23 juin 1282 entre Gilbert de Malemort, évêque de Limoges, et l'ordre des Templiers, il fut réglé que la chapelle de La Forêt, qui de toute antiquité avait dépendu de l'église matrice de Nouziers, continuerait à lui être soumise aux conditions suivantes: chaque année la chapelle payerait cinq sols à l'église matrice le jour de Noël, et que les habitants iraient processionnellement à cette église tous les ans, le lendemain de Pâques, pour y faire les offrandes que leur dicterait leur piété.
— Le curé qui desservait l'église de La Foret recevait, à titre de gages, huit setiers de blé mesure d'Aigurande et trente livres.
Le commandeur possédait en ce lieu: une maison, une grange, des terres, une forêt, un étang appelé l'étang du Vivier, et le moulin de La Forêt.
Sources: Dictionnaire Topographique, Archéologique et Historique de La Creuse, par A. Lecler, Limoges 1902
Ordre des Templiers
Top

 

284
4. Membre.   Fouillouze (La)
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Thiers, Canton: Lezoux, Commune: Culhat - 63

Domaine du Temple La Fouillouze
Domaine du Temple La Fouillouze

Foulhouze (La), village, commune de Culhat.
— La Foilleuse (1283) ; Folhos (1307) ; La Folhosa (1309) ; Folhosa (1315); La Folhoze (1540)
— La Commanderie.
— Les chevaliers Templiers eurent, d'abord, à la Foulhouze, une commanderie qui fut supprimée en 1309, lors de l'abolition de leur ordre du Temple, et donnée à celle des Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem de Monferrand à laquelle elle fut annexée en 1312, et dont elle ne fut plus qu'une dépendance jusqu'en 1789.
— Les commandeurs de Montferrand se qualifiaient commandeurs de la Foulhouze (voir à ce sujet le mot Monferrand pour la liste de ces commandeurs)
— En 1283, Simon de Beaulieu archevêque de Bourges, en tournée pastorale, vint à la Foulhouze, qu'il qualifie maison de Templiers (Domus Temploariorum).
— Il y revint en 1286 et fut alors reçu par le précepteur (commandeur) en 1309, Jean Senauld, précepteur (commandeur) des Templiers de la Foulhouze, reconnut que sa commanderie devait, à chaque évêque de Clermont et pour mutation, une obole d'or.
Sources: Ambroise Tardieu, Grand Dictionnaire du Département du Puy-de-Dôme — Moulins, 1877
« Charges de la commanderie 1112 livres »
Commandeur: M. de Lespinasse.
Etat de la commanderie en 1745.
Montferrand. Culhat. Fouillouze (hameau de Culhat). La commanderie des Hospitaliers de Montferrand, portait le nom de Saint-Jean-de-Ségur. La Ronzière.
Ordre des Templiers
Top

 

366
2. Membre.   Fouqueure
Département: Charente, Arrondissement: Angoulême, Canton: Aigre - 16

Domaine du Temple de Fouqueure
Domaine du Temple de Fouqueure

Fouqueure, à une demi-lieue de Ville-Jésus
« Revenu 1800 livres »
La commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem de Villejésus devait être contemporaine de l'établissement des Templiers de Fouqueure.
Sources: Mémoires - Société archéologique et histoirque de la Charente. 1953
Ordre des Templiers
Top

 

56
4. Membre.   Francheville
Département: Cher, Arrondissement: Bourges, Canton: Baugy, commune: Brecy - 18

Domaine du Temple de Francheville
Domaine du Temple de Francheville

Francheville, en Berry, à 5 lieues du chef et à 5 lieues de Bourges.
« Revenu 200 livres »

Francheville
Ce membre de la commanderie des Bordes, fut du temps des Templiers un impotante Maison.
Une charte de 1288 (qui faisait partie de la seigneurie d'Arvor), et dont voici les principaux passages: « A tous ceux qui verront ces présentes lettres, Frère Guy Buriaz, humble commandeur de la maison de la milice du Temple de Francheville, salut en Notre-Seigneur. Vous saurez que de l'assentiment et la volonté des frères de la dite maison, à savoir frère Emard de Leront, chevalier, frère Pierre Balart, frère Robert Lemoyne, frère Pierre de Lodes, frère Pierre Le Gangneour et frère Pinon Cornevin, nous avons vendu et concède à perpétuite à Hugues, dit Cornevin d'Avor, notre homme, et à ses héritiers, moyennant vingt-huit livres tournois à nous comptes en numéraire, et desquelles nous quittons à perpétuité le dit acheteur et ses héritiers, un chezeau avec ses maisons et appartenances sis à Avor, touchant au chezeau de Perrin L'Anglais d'Avor d'une part, et au chezeau du dit acheteur d'autre part, et sur le chemin par ou on va d'Avor à Sancerre ;
Item une pièce de vigne sise près d'Avor dans la censive des moines de Loroy, joutant les terres de Raoul du Mont, chevalier. Ces biens nous étaient advenus de la succession de la nommée Babeau jadis mariée, notre femme de tête et de corps, et sœur du dit acheteur. Nous dessaisissant des choses dessus dites nous en saisissons et investissons l'acheteur et ses héritiers. En témoignage et memoire de quoi, nous avons fait apposer notre sceau aux presentes lettres. Donné l'an du Seigneur mille deux cent quatre-vingt-huit, le lundi après la fête de Saint-Martin. »

Cette pièce est très intéressante en ce qu'elle nous fait connaitre la composition d'une Commanderie du Temple. Ici, les Templiers étaient, y compris le Commandeur, au nombre de sept un seul y est qualifié chevalier, miles, sans doute parce qu'il possédait ce titre avant son entrée dans l'Ordre.

La Commanderie de Francheville était donc importante du temps des Templiers. Avec les Hospitaliers ce ne fut plus qu'un domaine, considérable il est vrai, avec droits seigneuriaux, chapelle, cens et rentes.
Dès le XVe siècle le logis seigneuriat avait disparu, car dans le bail consenti pour vingt-neuf années par le Commandeur Antoine de Salignac à Hugues Milhet, il est dit que celui-ci s'engage « A bastir et édifier au dit lieu de Francheville une maison de charpenterie à deux cheminées, bonne et suffisante, dedans deux ans, à ses propres coutz, missions et despens, en laquelle le dit Commandeur aura sa demorance toutes et quantes foix qu'il se tiendra au dit lieu de Francheville. »
Sources: Mémoires de la Société des antiquaires du Centre, page 110 et suivantes. Volume XXXI. Bourges 1909. - Bnf
Ordre des Templiers
Top

 

264
2. Membre.   Garde-Roussillon (La)
Département: Cantal, Arrondissement: Saint-Flour, Canton: Chaudes-Aigues, commune: Lieutadès - 15

Domaine du Temple La Garde-Roussillon
Domaine du Temple La Garde-Roussillon

La Garde-Roussillon, en toute justice, à 8 lieues de Montchamp, à 2 lieues de Chandegur, à 3 lieues de Saint-Flour, proche de Saint-Jean de Jabrun, paroisse dépendante du dit membre, four banal, dimes, cens, rentes, moulin aussi banal.
« Revenu 2000 livres »
Garde-Roussillon (La), village, chapelle et château fort détruit, commune de Lieutadès
— La Garda, 1293 (spicilegium Brivat)
— La Guarda, XIVe siècle (Pouillé de Saint-Flour)
— La Guarde Roussilhon, 1508; — La Garde Rossilhon, 1662; — La Garde Roussilhon, 1686; — La Garde Roussilon, 1730 (terrier de la Garde-Roussillon)
— La Garde carte de Cassini.
— La Garde-Roussillon était un mandement de la commanderie de Montchamp.
Sources: Dictionnaire topographique du département du Cantal, par M. Emile Amé. Paris Imprimerie de Nationale M DCCC XCVII.
Ordre des Templiers
Top

 

116
4. Membre.   Gentioux
Département: Creuse, Arrondissement: Aubusson, Canton: Gentioux-Pigerolles - 23

Domaine du Temple de Gentioux
Domaine du Temple de Gentioux

Gentioux, à 5 lieues du chef, diocèse de Limoges, maison, étangs, près, dimes.
Etat de la Commanderie en 1745.
Charrières. Saint-Maurice et Saint-Robert. Gentioux. PallierDomaine de L'Hôpital Pallier
Domaine de L'Hôpital Pallier
(commune: Lagleygeolle 19). Chaumont.
Ordre des Templiers
Top

 

278
7. Membre.   Gland (Temple)
Département: Loire, Arrondissement: Montbrison, Canton: Saint-Bonnet-le-Château, Commune: Saint-Maurice-en-Gourgois - 42

Domaine du Temple Gland
Domaine du Temple Gland

Le Temple de Lyant sur la carte de Cassini, (sur la carte de l'IGN Gland), distant du susdit membre de demi-lieue, dans la paroisse du dit Saint-Maurice, métairie, maison, dimes, justice, cens.
Ordre des Templiers
Top

 

247
1. Chef.   Grand-Masdieu (Le)
Département: Charente, Arrondissement: Confolens, Canton: Saint-Claud, Commune: Parzac - 16

Domaine du Temple de Grand-Mas-Dieu
Domaine du Temple de Grand-Mas-Dieu

Le Grand-Masdieu, en Poitou, diocèse d'Angoulême, Parlement de Paris, à 7 lieues de Champeaux.
Vous pouvez aller sur la page des Commanderies, voir Le Grand Madieu
Ordre des Templiers
Top

 

149
Annexe.   Gredisans
Département: Jura, Arrondissement: Dole, Canton: Rochefort-sur-Nenon - 39

Domaine du Temple de Gredisans
Domaine du Temple de Gredisans

Pas informations trouvées sur cette annexe de Falletans.
« Revenu 1240 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

315
3. Membre.   Jonchère (La)
Département: Allier, Arrondissement: Montluçon, Canton: ébreuil, commune: Saint-Bonnet-de-Tisson - 03

Domaine du Temple de Jonchère
Domaine du Temple de Jonchère

Annexe appelée Duberat et la Jonchère, paroisse de Saint-Bonnet, à 5 lieues du chef.
« Revenu 120 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

46
5. Membre.   Lachal
Département: Drôme, Arrondissement: Valence, Canton: Le Grand-Serre, commune: Epinouze - 26

Domaine du Temple de Lachal
Domaine du Temple de Lachal

Lachal, commune d'Epinouze en Dauphiné, diocèse et baillage de Vienne, à 9 lieues du chef et à 5 de Vienne, à 2 lieues du Péage-de-Roussillon, consiste en une chapelle, château, domaine, justice dans le château, cens dans les ressorts de Vienne et de Saint-Marcellin.
« Revenu 605 »
Ordre des Templiers
Top

 

327
2. Membre.   Laine (La)
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Rioz, Commune: Vy-lès-Filain - 70

Domaine du Temple La Laine
Domaine du Temple La Laine

Lainay ou La Laine, à 5 lieues de Besançon et du chef, autres 5 lieues et à un quart de lieue de Silain.
« Revenu 350 livres »
La Laine
Les Templiers qui sont installés près de la vallée de l'Ognon, acquièrent un domaine à La Laine, les Templiers y possédaient avant 1178 une grange. Cette région était dominée par les seigneurs de Montfaucon. Une fois encore, les Templiers rencontrent des difficultés avec la puissante abbaye de Bellevaux (Ancienne abbaye cistercienne, dans le diocèse de Besançon).

Les Cisterciens de Bellevaux obtiennent un première transaction pour limiter les terres et les droits de parcours de chacun, sans pour autant abandonner toutes les rancunes qu'ils ont contre les Templiers. Mais, les Templiers, eux aussi enfants de Saint Bernard et instruits des coutumes des Cisterciens, gèrent parfaitement biens leur domaine de La Laine et celui-ci ne cesse de s'agrandir, et d'une simple grange, devient une importante Maison du Temple. En 1203, elle obtient du chapitre de Saint Etienne, l'autorisation de construire une chapelle à la condition de ne pas l'ouvrir aux villageois. Puis, cette Maison de La Laine, étend ses possessions à Rioz et à Lure à la suite d'un accord en 1203 avec le chapitre de Saint Etienne.
Sources: René Locatelli - Sur les chemins de la perfection - Moines et chanoines dans le diocèse de Besançon vers 106-1220 - Publications de l'Université de Saint-Etienne.
Ordre des Templiers
Top

 

256
6. Membre.   Lamaids
Département: Allier, Arrondissement: Montluçon, Canton: Montluçon-Ouest - 03

Domaine du Temple de Lamaids
Domaine du Temple de Lamaids

Lamay ou Lamayd ou Lamaids (Allier) commune de Montluçon, en Bourbonnais, à 3 lieues du chef, sur le grand chemin de Lavaufranche, à Montluçon, église, domaine, dimes, vignes, cens.
« Revenu 600 livres »
Ce doit être Lamayd, sur la carte de Cassini, et de nos jours Lamaids.
Ordre des Templiers
Top

 

21
3. Membre.   Langlade
Département: Corrèze, Arrondissement: Brive-la-Gaillarde, Canton: Larche, commune: Saint-Pantaléon-de-Larche - 19

Domaine du Temple de Langlade
Domaine du Temple de Langlade

Langlade, annexe du Temple de Mons, distant d'icelui de trois quarts de lieue, proche banlieue de Brive-la-Gaillarde, consistant en une chapelle, un domaine, terres, prés, bois, dimes, cens et justice.
« Revenu 500 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

303
2. Membre.   Lascroux
Département: Creuse, Arrondissement: Guéret, Canton: Le Grand-Bourg - 23

Domaine du Temple de Lascroux
Domaine du Temple de Lascroux

Laseroux ou Lascroux, à 3 lieues de Paulhat.
Ce nom de La Croix, s'est transformé en Lascroux
Ordre des Templiers
Top

 

197
1. Chef.   Laumusse
Département: Ain, Arrondissement: Bourg-en-Bresse, Canton: Pont-de-Veyle, Commune: Crottet - 01

Domaine du Temple de Laumusse
Domaine du Temple de Laumusse

Laumusse, commune de Crottet (Ain), à une lieue de la ville de Mâcon, chapelle, château, domaine, cens et justice 986 livres, dimes 897 livres, moulin 480 livres.
« Revenu 2758 »
Temple-de-Laumusse (Le).
— Ancienne Maison des Templiers, passée aux chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem.
— Domus Templi de la Muscia, 1203 (Cartulaire lyonnais, tome I, n° 91).
— Templum de la Muce, 1219 (archives du Rhône, titres de Laumusse, chapitre 11, n° 3).
— La mayson de la chevalleri del Temple de la Muce, 1265 (Cartulaire lyonnais, tome II. n° 663).
Sources: Dictionnaire topographique du département de l'Ain, rédigé par M. Edouard Philipon. Paris, Imprimerie Nationale MDCCCCXI.
Ordre des Templiers
Top

 

314
2. Membre.   Les-Petits-Duriez
Département: Allier, Arrondissement: Moulins, Canton: Dompierre-sur-Besbre, Commune: Saligny-sur-Roudon - 03

Domaine du Temple Les-Petits-Duriez
Domaine du Temple Les-Petits-Duriez

Duriers (Cassini) (Les-Petits-Duriez, IGN), en Bourbonnais, à 1 demi-lieue du château de la Varenne et à 1 lieue de la baronnie de Saligny et à 7 lieues du chef.
« Revenu 300 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

206
1. Chef.   Lieu-Dieu
Département: Cher, Arrondissement: Vierzon, Canton: Aubigny-sur-Nère, Commune: Blancafort - 18

Domaine du Temple Fresne
Domaine du Temple Fresne

Lieu-Dieu, autrement appelé l'hôpital du Fresne, en Berry, ressort de Concressault, diocèse de Bourges, à demi-lieue dudit Concressault, à 4 lieues de Gignand et à 2 lieues d'Aubigny-Ville.
L'Hôpital, domaine et moulin, commune de Blancafort.
— Capella de loco Dei, 1144. (Saint-Satur, abbaye).
— Fraeannum, 1165 (commanderie de Blancafort).
— Domus Templi apud Fraxinum, 1176 (commanderie de Blancafort).
— Frausinum, 1189 (commanderie de Blancafort).
— Domus de Franno, 1199 (ibid.).
— Prioratus de Blancoforti, XIIe siècle (ibid.).
— Locus Dei de Fresneio,1210 (ibid.).
— Domus milicie Templi de Fraygnhey, 1220 (ibid.).
— Locus Dei de Frastino, 1254 (ibid.).
— L'ospitaul dou Leu Dieu dou Fragne, 1334 (ibid.).
— Domus seu preceptoria de Burgo hospitali, 1422 (chapitre métropolitain de Bourges).
— Le lieu de l'Ospital, 1479 (commanderie de Blancafort).
— Preceptoria de Fraxineo, 1529 (chapitre métropolitalin de Bourges).
— Preceptoria de Fragino, 1550 (archevêcher de Bourges).
— La commanderie du Fresne ou de l'Hospital, 1634 (commanderie de Blancafort).
— L'hospital-es-Bois, 1766 (pouillé Bourges).
— Commanderie de l'ordre des Templiers, puis de celui de Saint-Jean-de-Jérusalemet enfin de celui de Malte.
Ordre des Templiers
Top

 

148
Annexe.   Loye (La)
Département: Jura, Arrondissement: Dole, Canton: Montbarrey - 39

Domaine du Temple de La Loye
Domaine du Temple de La Loye

Pas informations trouvées sur cette annexe de Falletans.
Ordre des Templiers
Top

 

229
1. Chef.   Mâcon
Département: Saône-et-Loire, Arrondissement et Canton: Mâcon - 71

Domaine du Temple de Mâcon
Domaine du Temple de Mâcon

Mâcon, chef, situé en la dite ville de Mâcon, avec les dimes de Chaintré.
A Mâcon, en ville, il y avait une Maison du Temple, puis une commanderie de Malte
Saint-Jean, écart commune de Mâcon
— L'Isle Saint-Jean, alias Lile sos Mâcon, 1513 (Pouillé de Mâcon, page CCLXXI, Chavot)
— Eglise de Saint-jean, 1757 (Archives de la Côte-d'Or, C 3531, page 1121)
— Saint-Jean-vers-Saône, 1856 (Annuaire page 412)
— Saint-Jean-vers-Saône ou Le Petit-Saint-Jean, 1884 (Chavot)
— Saint-Jean, 1951 (INSEE, page 157, colonne 1)
— En 1789, commanderie de l'ordre de Malte, dépendant du Grand-Prieuré d'Auvergne (Courtépée)
— Avant 1971, commune de Sennecé-lès-Mâcon.
Sources: Dictionnaire topographique de la France Comprenant les noms de lieux anciens et modernes CTHS
Ordre des Templiers
Top

 

102
7. Membre.   Mésages
Département: Isère, Arrondissement: Grenoble, Canton: Vizille - 38

Domaine du Temple de Mésages
Domaine du Temple de Mésages

Mésages, en Dauphiné, du mandement de Vizille, diocèse de Grenoble, distant d'icelui de 3 lieues, de Chambéry 10 lieues, et d'un quart de lieue de Vizille, dans les limites du Grand-Prieuré de Saint Gilles, étant au delà de l'Isère.
« Revenu 250 livres »
« Charges de la commanderie 588 livres »
Commandeur: François de La Barge (visites de 1613 et 1685).
Etat de la commanderie en 1745 Chambéry. Acoyeu. Saint Michel de Maurienne. Thouvet. Allevard. Avalon. Mésages. Vizille.
Ordre des Templiers
Top

 

207
1. Annexe.   Métairie
Département: Cher, Arrondissement: Vierzon, Canton: Aubigny-sur-Nère, Commune: Blancafort - 18

Domaine du Temple la Métairie
Domaine du Temple la Métairie

La Métairie du chef, avec 2 moulins.
« Revenu 510 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

172
7. Membre.   Maconnex
Département: Ain, Arrondissement et Canton: Gex, Commune: Ornex - 01

Domaine du Temple de Maconnex
Domaine du Temple de Maconnex

Maconnex à une lieue au delà, en tirant contre Genève, à 3 lieues de Gex, parlement de Dijon, diocèse de Genève, consiste en une église paroissiale, dimes, prés et cens.
« Revenu 350 livres »
Plus, autre rente de Troissiat et autres lieux qui se perçoivent dans la Bresse, plus celles qui se lèvent à Chatillon-les-Dombes et autres lieux, plus autre rente qui se lève dans les paroisses d'Ambêrieux, Cormau, Saint-Denys, etc.
« Charges de la commanderie 590 livres »
Commandeur: M. de Serrières.
Etat de la commanderie en 1745: Les Feuillets. Cocieu. Ecorcheloup. Molissole. Villars. La Chaux en Vaux. Crozet. Maconnex. Villars (le Temple).
Ordre des Templiers
Top

 

2
2. Membre   Magnac
Département: Haute-Vienne, Arrondissement: Limoges, Canton: Saint-Germain-les-Belles - 87

Temple de Magnac-le-Bourg
Temple de Magnac-le-Bourg

La carte de l'état-major indique un lieu-dit le Temple, au nord de Magnac ; c'est là sans doute qu'il faut placer cette maison du Temple de Magnac « de Manhaco, Lemovicensis diocesis » que dirigeait, en 1307, frère Guillaume « Malmon », chevalier, qui fut enquêté, en 1308, à Rome.
Sources: Trudon des Ormes
Ordre des Templiers
Top

 

242
1. Chef.   Maisonnisses
Département: Creuse, Arrondissement: Guéret, Canton: Ahun - 23

Domaine du Temple de Maisonnisses
Domaine du Temple de Maisonnisses

Domaine du Temple de Maisonnisses
Maisonnisses à 3 lieues de Bourganeuf.
Maisonnisses est le chef-lieu d'une commune dans le canton d'Ahun, arrondissement de Guéret.
— On écrivait: Bajulus de Maysonissas en 1299. (Chartier de La Chapelle-Taillefer).
— Granerium de Maisonicis, 1378: de Mesonicis, 1392. (Chartier des Ternes).
— Meysonnisses.
— Horreum de Meysonicis, 1447. (Chartier de La Chapelie-Taillefer).
— Commandeur de Mesonisses, 1454. (Chartier des Ternes).
— Praeceptoria de Meysonnissas, 1468. (Terrier de Bellechassaigne).
— Commandeur de Maisonisses, 1481. (Chartier des Ternes).
— La cure de Maisonnisses qui était dans l'ancien archiprêtré de Bénévent, avait 300 communiants, ce qui suppose une population d'environ 400 habitants. Saint-Sébastien était son patron, jadis c'était Saint Jean. Les titulaires de cette cure étaient nommés par le commandeur en 1512, 1558, 1559, 1694, 1731, 1762.

— L'église de Maisonnisses est un édifice du XIIIe siècle, avec une crypte de la même époque. On y voit, à droite de la nef, une belle statue de pierre, du XIIIe siècle, représentant un chevalier. En 1616 elle possédait cinq reliquaires en cuivre doré, abritant les reliques de Saint Jean-Baptiste, de Saint Sébastien, de la Vraie Croix, de Saint Etienne martyr, et de Sainte Apollonie. Elle était dépourvue de clocher, et ses cloches étaient suspendues sur des piliers de bois vers la porte principale.

— Maisonnisses était une commanderie de l'ordre de saint Jean de Jérusalem pour un chevalier de justice, qui était nommé par l'ordre lui-même. Le château de la commanderie touchait à l'église ; il comprenait un grand corps de logis. flanqué de grosses tours à mâchicoulis, entouré de fossés. Les commandeurs l'habitant ordinairement, il était bien entretenu. Le commandeur de Maisonnisses avait la justice haute, moyenne et basse, et la faisait exercer par ses officiers. Chaque dimanche il devait faire distribuer une aumône de trois setiers de blé.

— Voici les commandeurs dont le nom m'est connu:
— Pierre d'Aubusson de La Borne en 1464.
— Jean Grimeau vers 1480.
— Jean de Bonneval en 1509.
— Emery de Payaulx 1532.
— Claude de l'Hermite vers 1540.
— Pierre de la Porte 1606.
— Aimé de Menthon 1623.
— Antoine de Vaudray 1623.
— Jacques de Saint Maurice 1660.
— Antoine de la Rive 1669.
— Joseph de la Val d'Izère 1719.
— De la Marche 1721.
— De Langon 1731.
— Joseph de la Val d'Izère 1749 (?).
— Germain de Bridiers 1759.
— Léonard d'Ussel de Châteauvert 1760.
— De Grolée 1775.
— Jean Gain de Montagnac 1783.
— Antoine de Ligondès de Rochefort 1787.
Sources: Dictionnaire Topographique, Archéologique et Historique de La Creuse, par A. Lecler, Limoges 1902
Ordre des Templiers
Top

 

260
2. Membre.   Marche (La)
Département: Allier, Arrondissement: Moulins, Canton: Chantelle - 03

Domaine du Temple de La Marche
Domaine du Temple de La Marche

La Marche en Bourbonnais, à une demi-lieue de l'église paroissiale de N.-D. de La Salle, à une demi-lieue de Sarrans.
« Revenu 918 »
Le 3 mars 1681, le commandeur de la Marche, paroisse de Saint-Jean de Charroux, membre dépendant de la commanderie du Mayet-d'Ecole, appartenant à l'Ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem (Malte), reconnut, par acte reçu Gosse, notaire à Jenzat, devoir trente sols de rente au baron de Veauce, et consent, pour en garantir le paiement, une hypothèque sur la commanderie de la Marche.
Sources: Tablettes historiques de l'Auvergne, comprenant les départements du Puy-de-Dôme, du Cantal, de la Haute-Loire et de l'Allier. Par Jean Baptiste Bouillet. Clemont-Ferrand, 1846.
Ordre des Templiers
Top

 

53
Annexes.   Massay
Département: Cher, Arrondissement: Saint-Amand-Montrond, Canton: La Guerche-sur-l'Aubois - 18

Domaine du Temple de Massay
Domaine du Temple de Massay

Ménétréol, dit Jassy, Massay, en la paroisse Le Gravier, près de Nevers, la dime de Pareinge.
« Revenu 66 »
Ordre des Templiers
Top

 

258
1. Chef.   Mayet-d'Ecole
Département: Allier, Arrondissement: Vichy, Canton: Gannat - 03

Domaine du Temple de Mayet-d'Ecole
Domaine du Temple de Mayet-d'Ecole

Mayet-d'Ecole, dans l'Auvergne, diocèse de Clermont, ressort de Riom, à 1 lieue et 1/2 de Gannat, à 1 lieue de Charroux. « Revenu 1735 »

A la suppression de l'Ordre du Temple, les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, reçurent la Maison du Temple de Mayet-d'Ecole, elle fut réunie à la Maison du Temple de La Marche-sous-Charroux et perdit son titre de Maison du Temple pour devenir une annexe de la commanderie de Charroux.

Il y avait à Mayet-d'Ecole un château, et nous pensons que la commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem de Mayet-d'Ecole était dans ce même château. Je vous joins cette note: « S'agissant des émaux, on les trouve, bien sûr, dans l'armorial de Guillaume Revel, déjà cité, à la page 379 qui est dévolue au château d'Ecole (Il s'agit du Mayet d'Ecole, près de Broût-Vernet, arrondissement de Vichy, canton d'Escurolles). » Y est figuré l'écu de « Guillaume de Monrunhon », d'azur à la croix ancrée d'argent, timbré d'un heaume orné de lambrequins de pourpre et de sinople, cime, sur un bourrelet d'azur et de gueules, d'un faucon ou d'un épervier essorant, de gueules et d'or. Le cri est « Monrunhon. »
Sources: Note d'information: Les six premiers prieurs d'Auvergne de l'Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, par M. Jean-Bernard de Vaivre, correspondant de l'Académie.
Le Mayet-d'Ecole, dont la superbe commanderie, avec celle du La Marche à Charroux (Pavé-de-la-Marche), sa succursale, valait annuellement 1.800 livres de rente.
Sources: Histoire de Chantelle. Par Gilbert Boudant. Moulins 1862
Après cette victoire, un corps de protestants, sous les ordres du vicomte de Bruniquel et de Mouvans, alla saccager et brûler la commanderie du Mayet-d'Ecole, appartenant à l'ordre de Malte; il franchit ensuite la Sioule sur le pont en bois jeté à Jenzat, et après l'avoir brûlé il arriva à la commanderie de la Marche-sous-Charroux, membre dépendant de celle du Mayet-d'Ecole, la pilla et la brûla aussi. De là, il alla assiéger la ville de Charroux, place fortifiée, s'en empara, malgré les efforts inouis de la garnison et des habitants, la livra au pillage et y exerça toutes sortes de cruautés.
Sources: Tablettes historiques de l'Auvergne, comprenant les départements du Puy-de-Dôme, du Cantal, de la Haute-Loire et de l'Allier. Par Jean Baptiste Bouillet. Clemont-Ferrand, 1846.
Ordre des Templiers
Top

 

168
5. Membre.   Molissoles
Département: Ain, Arrondissement: Bourg-en-Bresse, Canton: Pont-d'Ain - 01

Domaine du Temple de Molissoles
Domaine du Temple de Molissoles

Le Temple de Molissoles à une lieue du chef et autant de Varambon, dans la paroisse de Saint-Georges de Druillat, chapelle, domaine, maison, prés, terres, bois, vignes, cens, dimes.
« Revenu 400 livres »
Temple-de-Mollissole (Le), commune de Druillat.
— Ancienne Maison des Templiers passée aux chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem.
— Domus Templi de Molisela, 1232 (Cartulaire lyonnais, tome I, n° 276).
— Josta in chimin tendent de la Rua al Trenplo, 1341 environ (terrier du temple de Mollissole, f° 1 r°).
— Li maisons de Maillisola, 1341 environ (Documents linguistiques de l'Ain, page 55).
— Le temple de Molissole, 1555 (archives de l'Ain, H 913, f° 84 v°).
— Le Temple de Mollissolle, membre de la Commanderie des Feuillez, 1642 (archives de l'Ain, H 801).
— Preceptor des Feuilles, cum Templo de Molissoles, 1671 (Beneficia dioc. lugd., page 252).
— Commanderie des Feuillets: Le Temple de Molisolle, membre cinquième, 1671 (archives du Rhône, les Feuillées, titres communs, n° 18).
— Le Temple de Molissol consistant en une chapelle, des bâtiments ruraux, un moulin appelé de Rossette et des fonds, 1788 (ibid., n° 1).
— Le Temple de Mollissole, XVIIIe sur la carte de Cassini.
— Le Temple (Etat-Major).
Sources: Dictionnaire topographique du département de l'Ain, rédigé par M. Edouard Philipon. Paris, Imprimerie Nationale MDCCCCXI.
Ordre des Templiers
Top

 

245
4. Membre.   Monbut
Département: Creuse, Arrondissement: Guéret, Canton: Saint-Vaury, commune: Anzême - 23

Domaine du Temple de Monbut
Domaine du Temple de Monbut

Monbut, à 3 lieues de Maisonnisses, et à une demi-lieue de Guéret.
« Revenu 700 livres »
Monbut, commune de Saint-Sulpice-le-Guérétois.
— Montbut, 1417 (Terrier de Monbut)
— Commanderie de Montbu, 1420 (Terrier de Guéret)
— Monbeu, 1424 (Terrier de Guéret)
— Monbun, 1451 (Terrier de Monbut)
— Montbu, 1507 (Terrier de Monbut)
— Dépendance de la commanderie de Maisonnnisses.
— Il y avait une petite chapelle en 1616
Sources: Dictionnaire Topographique, Archéologique et Historique de La Creuse, par A. Lecler, Limoges 1902
Ordre des Templiers
Top

 

20
2. Membre.   Mons
Département: Corrèze, Arrondissement: Brive-la-Gaillarde, Canton: Malemort-sur-Corrèze, commune: Varetz - 19

Domaine du Temple de Mons
Domaine du Temple de Mons

Temple de Mons, à 1 lieue de Brive-la-Gaillarde et à 2 du chef, consiste en une chapelle, maison du commandeur, métairies, garennes, bois, dimes, cens.
« Revenu 600 livres »

Le Temple-du-Mont était une chapelle des Templiers, à la commanderie du Temple d'Ayen.
Mons, chapelle rurale en ruines, en 1775; était une dépendance de la commanderie en 1332, appartenant au Temple d'Ayen.
Sources: Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze, Brive. Réalisé à partir de vieux catalogue.
Ordre des Templiers
Top

 

263
1. Chef.   Montchamp
Département: Cantal, Arrondissement et Canton: Saint-Flour-Nord - 15

Domaine du Temple de Montchamp
Domaine du Temple de Montchamp

Montchamp. En toute justice, proche Saint-Flour de 2 lieues, dans la Haute-Auvergne, où il y a église paroissiale, une métairie avec des dimes, cens et rentes.
Patronages: Charbonnières.
La chapelle Saint-Jean de Badelles.
La chapelle de La Rivière l'Evêque.
Patronages la cure de Sabrun.
Patronages la cure de Montchamp.
Patronages la cure de Veissinet.
Montchamp, commune nord de Saint-Flour.
— Preceptor Montchalmi, 1294 (spicilegium Brivat).
— Parrochia Montchalm; Monschalmus; Mousecalmus, 1348 (reconnaissance au commandeur de Montchamp).
— Montchamp, 1358 (spicilegium Brivat.)
— Mauriscalmus, 1363 (reconnaissance au commandeur de Montchamp).
— Domus Montischalmi, XIVe siècle (Pouillé de Saint-Flour).
— Moncham, 1570 (archives municipales de Saint-Flour).
— Monchaln, 1628 (paragraphe sur les coutumes d'Auvergne).
— Montchal, 1628;
— Mouchal, 1633 (terrier de Montchamp).
— Montchan, 1644 (terrier de Louheysargues).
— Montcham, 1654 (terrier du Sailhans).
— Monchamp, 1662;
— Monchampt, 1666 (terrier de Monchamp).
— Mouchant, 1745 (archives départementales s. C, I. 43).
— Mont-Champ ; Montechamps, 1762 (terrier de Montchamp).
— Montchamp était, avant 1789, de la Haute-Auvergne, du diocèse, de l'élection et de la subdélégation de Saint-Flour. Régi par le droit coutumier, il était le siège de la justice de la commanderie de Montchamp, et ressort, à la sénéchaussée d'Auvergne, en appel de la prévôté de Saint-Flour.
La commanderie de Montchamp, de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem qui avait succédé à une Maison de l'ordre du Temple, dépendant du grand prieuré d'Auvergne.
Par décret du 38 août 1808, l'église de Montchamp a été érigée en succursale.
Sources: Dictionnaire topographique du département du Cantal, par M. Emile Amé. Paris Imprimerie de Nationale M DCCC XCVII.
Ordre des Templiers
Top

 

345
Annexe.   Monteil-au-Temple
Département: Creuse, Arrondissement: Aubusson, Canton: Auzances,, Commune: Lioux-les-Monges - 23

Domaine de Monteil-au-Temple
Domaine de Monteil-au-Temple

Monteil-au-Temple, à demi-lieue de la Brousse.
Historique de Lioux-les-Monges
— Lioux-Les-Monges situé en « Combrailh » avant la Révolution, faisait partie de la province d'Auvergne, de la généralité de Moulins, de la sénéchaussée de Riom, du canton d'Evaux et du diocèse de Clermont.
— Et plus anciennement encore, Lioux-Les-Monges faisait vraisemblablement partie de la baronnie de Sermur (comme Brousse) ce qui entraîna de nombreuses contestations à propos des redevances, avec les Bourbons d'Orléans parce que le Montel au Temple (comme Mérinchal) faisait partie du « comté de Ventadour » érigé en duché en 1578.
— Les ducs de Ventadour habitaient dans le magnifique château d'Herment (Puy de Dôme)
— Or les terres du Montel au Temple, comme d'autres, furent données aux Templiers, et passèrent, après la dissolution de l'Ordre en 1312, aux mains de l'Ordre des Hospitaliers de St Jean de Jérusalem, (appelé ordre de Malte plus tard).
— Dans tous les vieux papiers il s'agit toujours de « la commanderye du Monteilh et Brousse » membre de St Romain en Gal en Vyennois. De nombreuses terres dont: Amont, Larfeux où il y avait une chapelle, le Montaurat, Terru, le Chastelard-Raynaud etc... faisaient partie de « notre » commanderie.
— Les personnes qui tenaient ces terres en baux perpétuels payaient un cens au commandeur (qui habitait tantôt à Vienne, Lyon ou même Malte, mais qui venait de temps en temps en visite)
— Ces redevances comportaient une somme d'argent très minime, et des mesures de seigle, avoine ou orge selon la surface qu'ils avaient en culture. Leur cheptel n'était pas compté, et ils étaient exemptés de toutes tailles royales ou corvées seigneuriales.
— Ils y avaient grand avantage semble-t-il.
— L'Ordre de st Jean de Malte subit les secousses de la Révolution, mais nous trouvons des quittances de redevances encore en 1794. Puis l'Ordre est aboli en 1798, (mais l'Ordre de Malte existe encore aujourd'hui).
— Aux environs de 1810 il y avait plus d'habitants au Montel au Temple qu'à Lioux !
— 140 habitants dans l'un et 125 dans l'autre ... Mais où sont donc passées les maisons ?
Sources: Commune de Lioux-les-Monges
Ordre des Templiers
Top

 

262
4. Membres.   Montignat
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Riom, Canton: Saint-Eloy-les-Mines, Commune: Moureuille - 63

Domaine du Temple de Montignat
Domaine du Temple de Montignat

Bauvenas, Montignat, en Bourbonnais, à 1 demi-lieue du bourg de Chassie (?).
Montignat, près de Moureuille ou Servant (Puy-de-Dôme), pour ce qui est de Bauvenas, je pense qu'il s'agit de (Boinat, carte de Cassini ou Boënat, carte IGN), pour la localisation, à 1 demie-lieue du bourg de Chassie, ce doit être Echassières (Allier).
Et ces trois lieux cités, sont à 30 kilomètres de Mayet-d'Ecole.


4. Membres. Boënat
Département: Allier, Arrondissement: Vichy, Canton: Gannat, Commune: Echassières - 03


Domaine du Temple de Boënat
Domaine du Temple de Boënat


Bauvenas, Montignat, en Bourbonnais, à 1 demi-lieue du bourg de Chassie (?).
Montignat, près de Moureuille ou Servant (Puy-de-Dôme), pour ce qui est de Bauvenas, je pense qu'il s'agit de (Boinat, carte de Cassini ou Boënat, carte IGN), pour la localisation, à 1 demie-lieue du bourg de Chassie, ce doit être Echassières (Allier).
Et ces trois lieux cités, sont à 30 kilomètres de Mayet-d'Ecole.
« Revenu 200 livres »
« Charges de la commanderie 1100 livres »
Etat de la commanderie en 1745.
Marche et Mayet. LalliatDomaine de L'Hôpital LalliatDomaine de L'Hôpital Lalliat. Bonias. Montignat.
Ordre des Templiers
Top

 

285
1. Chef.   Morterolles
Département: Haute-Vienne, Arrondissement: Bellac, Canton: Bessines-sur-Gartempe - 87

Domaine du Temple de Morterolles
Domaine du Temple de Morterolles

Morterolles, en Poitou, diocèse de Limoges, ressort de Montmorillon, Parlement de Paris, à 4 lieues de Bellac.
Maison du Temple de Morterolles
Les chevaliers du Temple avaient à Morterolles, en 1282, une commanderie qui, après leur suppression en 1310, passa à l'ordre des chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Le procès-verbal de visite que les visiteurs de ce dernier ordre firent en 1617 nous dit qu'à cette date, ils avaient à Morterolles un château « consistant en une maison-forte carrée, flanquée de trois tours, entourée de fossés remplis d'eau, à fond de cuve, et d'une palissade tout autour dudit château, un pont dormant et un pont-levis à l'entrée d'iceluy, garni de ses chaînes. »

La cure de Morterolles, dans l'ancien archiprêtré de Rancon, était sous le vocable de sainte Anne et de la Sainte-Croix en 1143. Elle était desservie en 1470 par un religieux de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, et c'est le commandeur du lieu qui nommait le titulaire, ainsi qu'on le voit en 1470, 1671, 1689, 1696.

L'église est une construction romane du XIIe siècle. Dans le procès-verbal des visiteurs de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, nous lisons qu'en 1617, cette église était assez vaste et entièrement voûtée : on y voyait plusieurs reliquaires, en particulier un de cuivre doré, « un crucifix au-dessus élevé, à l'usage des Templiers, ayant quatre clou en iceluy ; dans lequel reliquaire il y a une croix de bois, où il y a cinq pierres de cristal et enrichie de lames d'argent, et en icelle du bois de la vraie croix. »

On voit par une note des registre paroissiaux qu'en 1708 on fit fondre une cloche pour l'église de Morterolles : « Le neuvième jour du mois de mars 1708, a été bénite la petite cloche, qui est la troisième dans le clocher de cette paroisse, par moi soussigné, laquelle a été fondue à Bessines, le mardi précédent, 8e du présent mois et an, et a été parrain de ladite cloche messire François Sudrat, prêtre, curé de Verneuil, et, marraine dame Marie Pasquellot, hôtesse du Lion d'Or. F. Lecugy, curé de Morterolles. »

Au moment de la Révolution, l'église de Morterolles avait encore les trois cloches signalées dans cette note. Au mois de septembre 1793, le maire de la commune en fit descendre deux pour les livrer aux agents du gouvernement.
Le 17 prairial an IV (5 juin 1796), le presbytère de Morterolles fut vendu, comme bien national, au sieur Gaillard, pour la somme de 896 francs. (Archives de la Haute-Vienne, Q 149, n° 14).

Morterolles, nommé aussi Morterols et Monsterols, commanderie de Malte, dans l'ancien archiprétré de Rancon, aujourd'hui canton de Bessines, arrondissement de Bellac (Haute-Vienne).

Guy, frère de Jean et oncle de Jeanne de Blanchefort, étant grand-prieur d'Auvergne, fit placer dans l'église de Bourganeuf, au-dessus de la porte du choeur, cette inscription dont nous modifions un peu l'orthographe ; nous l'empruntons au Nobiliaire de Nadaud, édité par M. Roy-de-Pierrefitte, et qui la reproduit dans sa forme primitive:
En l'an mil quatre cent quatre-vingt-quatre fut faite la grosse tour de Bourganeuf et tout le bâtiment, les verrines de cette église, le treillops défait, et fondé une messe, chacun jour, vespres et compiles aux heures de la communauté de la dite église par révérend religieux, frère Guy de Blanchefort, grand prieur d'Auvergne, commandeur de Chypre, de Bourganeuf, de Morterolles, sénéchal de Rhodes et neveu du très révérend et mon très redouté seigneur mons Frère Pierre d'Aubusson, très Digne grand maître de Rhodes, de l'ordre Saint-Jean de Jérusalem.
Il fonda, le 5 février 1477, quatre messes par semaine dans l'église de Bourganeuf.
Généalogie de la maison de Brachet de Floressac, par Pataux, Louis, éditeur: H. Ducourtieux (Limoges) 1885
Ordre des Templiers
Top

 

218
Annexe.   Motte (La)
Département: Indre, Arrondissement: Le Blanc, Canton: Bélâbre - 36

Domaine du Temple de Lamotte
Domaine du Temple de Lamotte

La Mestairie de Lamotte, en la paroisse de Reuilly (probablement situé sur la commune de Prissac), à 3 lieues du chef, à 1 lieue de la ville de Mehun-sur-Yèvre, et à 3 lieues de Bourges. Le chef avec les membres.
« Revenu 5000 livres »
Motte (La), commune de Prissac.
— Ancienne Commanderie de La Motte comprenant une maison à deux étages solidement bâtie et une chapelle à murailles peintes en arabesque rougeâtres, vendue nationalement le 13 juin 1792.
Sources: Dictionnaire Historique, Géographique et Statistique de l'Indre, par M. Eugène Hubert, archiviste-adjoint aux Archives de l'Indre. Paris, Châteauroux 1889
Ordre des Templiers
Top

 

169
Annexe.   Moulin-du-Temple
Département: Ain, Arrondissement: Bourg-en-Bresse, Canton: Meximieux - 01


Moulin-du-Temple (Le), commune de Pérouges.
— Ancien moulin des Templiers.
— Molendinum du Templo, 1376 (Archives de la Côte d'Or, B 688, folio 71 r°)
Sources: Dictionnaire topographique du département de l'Ain, rédigé par M. Edouard Philipon. Paris, Imprimerie Nationale MDCCCCXI.
Ordre des Templiers
Top

 

6
3. Membre.   Naberon (Le)
Département: Creuse, Arrondissement: Aubusson, Canton: Auzances, Commune: Crocq - 23

Domaine du Temple de Naberon
Domaine du Temple de Naberon

Nasbeyraud diocèse de Limoges à 20 lieues du chef, à demi-lieue de la ville de Crocq, en la paroisse de Monteil-le-Guillaume consiste en une église paroissiale, un château, un domaine, deux étangs, terres, bois, cens, rentes, dimes, justice.
« Revenu 34 livres »
Nabéron, commune de Crocq.
— Nasbeyraud
— Membre de la commanderie de Saint-Anne (Haute-Vienne)
— Maison du Temple, puis Commanderie de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem.
— Paeceptoria Sanctae-Annae de Nabeyron, 1468 (Terrier de Bellechasaignes
— Nabeyron, 1543 (Terrier de Blessac)
Sources: Dictionnaire Topographique, Archéologique et Historique de La Creuse, par A. Lecler, Limoges 1902
Peut-être sur les Cartes de Cassini
— Le Bas Navérond
— Le Haut Navérond
— Le Commandeur

Ordre des Templiers
Top

 

94
3. Annexe.   Narnhac
Département: Cantal, Arrondissement: Saint-Flour, Canton: Pierrefort - 15

Domaine du Temple de Narnhac
Domaine du Temple de Narnhac

Domaine du Temple de Narnhac
Ordre des Templiers
Top

 

290
1. Chef.   Olloix
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Clermont-Ferrand, Canton: Saint-Amant-Tallende - 63

Domaine du Temple d'Olloix
Domaine du Temple d'Olloix

Olloix en Auvergne, diocèse de Clermont, parlement de Paris, à 4 lieues de Clermont, à une lieue de Saint-Amand, consiste en un château, four banal, prés, montagnes, terres, dimes, cens, rentes, bois, église paroissiale, justice.


Château de la commanderie d'Olloix
G. Revel donne le dessin du château de la commanderie d'Olloix, en 1450


Olloix
— In Dolois (XIe siècle).
— A l'est et près d'Olloix, on voit une pierre branlante, et à 2 kilomètres de celle-ci, au terroir de Tessonnière, autre pierre du même genre.
— L'église. Cet édifice est en partie du XIIe siècle et partie du XVe. On y remarquait un tombeau de chevalier templier, enchâssé dans le mur du sud, avec statue couchée ; le peuple avait fait de cette statue un saint Gouerou (guerrier). Le curé de la paroisse l'a détruit, vers 1845, et a placé la statue au cimetière.
— L'ancienne église paroissiale était placée sur le plateau de Liosun ; ses débris ont servi à bâtir celle de Cournols.
— La commanderie. On croit que les chevaliers templiers l'occupèrent au XIIIe siècle et que leur maison d'Olloix fut donnée, en 1312, aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem (plus tard, ordre de Malte), à la suite de la suppression de l'ordre du Temple (1309).
— En 1699, les membres, c'est-à-dire les dépendances de la commanderie étaient: Chaynat, la Sauvetat, Paulagnat, près Veyre, et Aydat.
— Liste des commandeurs (ordre de Saint-Jean de Jérusalem).
— Odon de Montaigut, précepteur d'Olloix et de la Sauvetat, grand prieur d'Auvergne, 1319-1324;
— Jean d'Aubusson, 1413;
— Guy de Blanchefort, né dans la Creuse, commandeur d'Olloix et de la Sauvetat, en 1491, devint grand-maître de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, en 1512;
— Imbert de Murinès, 1551;
— Gaspard de Groslée. 1630-1641;
— Jean-Michel de Burin, 1642;
— Foucault de Beaupoil de Saint-Aulaire, 1646-1663;
— Claude de Chauvigny de Blot, 1668-1669;
— Antoine de Fay-la-Tour-Maubourg, il prend la qualification de commandeur, baron d'Olloix, 1669-1710;
— De Montgontier, 1732-1739;
— Louis de Bozozel, 1733;
— Léonard d'Ussel de Châteauvert, 1740;
— De Gerlande, vers 1746;
— Jean de Felines de la Benaudie, 1747;
— De Saillant, 1755-1758;
— De Méalet de Fargues, 1760-1770.
— G. Revel donne le dessin du château de la commanderie d'Olloix, en 1450. C'est une grande construction féodale. Nous reproduisons ce dessin. Il reste quelques parties de cette forteresse.
Sources: Ambroise Tardieu, Grand Dictionnaire du Département du Puy-de-Dôme - Moulins, 1877
Ordre des Templiers
Top

 

145
Annexe.   Orchamps
Département: Jura, Arrondissement: Dole, Canton: Mont-sous-Vaudrey - 39

Domaine du Temple d'Orchamps
Domaine du Temple d'Orchamps

Pas informations trouvées sur cette annexe de Falletans.
Ordre des Templiers
Top

 

216
1. Chef.   Ormeteau (L')
Département: Indre, Arrondissement: Issoudun, Canton: Issoudun-Nord, Commune: Reuilly - 36

Domaine du Temple de Lormeteau
Domaine du Temple de Lormeteau

Lormeteau, en pays de Berry, diocèse de Bourges, paroisse de Reuilly, à 2 lieues d'Issoudun, à 1 lieue de l'abbaye de Massay, domaine, château, dimes, métairies, dépendances Bordas (peut-être près de Arthon), BeauvaisDomaine de L'Hôpital BeauvaisDomaine de L'Hôpital Beauvais, VilleprevièresDomaine de L'Hôpital VilleprevièresDomaine de L'Hôpital Villeprevières.
Ormeteau (L'), commune de Reuilly.
— De Ulmo Tyaudi 1224 ; De Ulmo tiaudi 1300; Lomethiaut 1385 ; Ormethuault 1428; Losme thiault 1428 ; Lnommethiault 1428; Lormetaux, 1643.
— Ancienne commanderie de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, ordre de Malte, dépendant du grand prieuré d'Auvergne à Lyon ; ancien château fort flanqué de cinq tours à canardières avec mâchicoulis, pont levis, colombier, auditoire, pressoir, cuve foulonnière, garenne, etc. Les troupes de M., de La Châtre, s'y réfugièrent à la fin de septembre 1589.
— On voyait autrefois à l'intérieur des tapis de Turquie et des tapisseries de Felletin.
— Ancienne chapelle dédiée à Saint-Jean aux armes du commandeur.
— Ancienne justice.
— Cette commanderie avait une annexe à Châteauroux appelé Maison du Temple.
— Les commandeurs sont:
— Frère Herbert, preceptor domus templi de Ulmo tyaudi 1224;
— Jean de Marienau 1457;
— Ant. Colet 1468;
— Des Préaux 1589;
— Jehan Desmollins, vice-amiral de France, gouverneur de Dieppe, 1595.
— Le château actuel vendu nationalement le 22 janvier 1793, composé d'un pavillon flanqué de tours, appartenait à M. Martinet.
Sources: Dictionnaire Historique, Géographique et Statistique de l'Indre, par M. Eugène Hubert, archiviste-adjoint aux Archives de l'Indre. Paris, Châteauroux 1889
Ordre des Templiers
Top

 

57
Annexe.   Osmery
Département: Cher, Arrondissement: Saint-Amand-Montrond, Canton: Dun-sur-Auron - 18

Domaine du Temple d'Osmery
Domaine du Temple d'Osmery

Parfois, les malheurs du temps, les guerres qui avaient ruiné les édifices des Commanderies et les fermiers qui ne payaient plus, obligeaient les Commandeurs, qui, dans certains cas, n'avaient pas de quoi payer les responsions, à aliéner des terres c'est ainsi qu'en 1646, le membre d'Osmery fut vendua à Jacques Gassot, chanoine de Bourges, et à François Gassot, sieur de Deffend, pour 15.000 livres tournois Osmery venait aussi des Templiers.
Sources: Mémoires de la Société des antiquaires du Centre, page 110 et suivantes. Volume XXXI. Bourges 1909. - Bnf
Ordre des Templiers
Top

 

296
7. Membre ou Annexe.   Pailloux
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Clermont-Ferrand, Canton: Rochefort-Montagne, Commune: La Bouboule - 63

Domaine du Temple de Pailloux
Domaine du Temple de Pailloux

La métairie et domaine de Pailloux, paroisse du Mont-Dore, à 4 lieues du chef, domaine en toute justice.
« Revenu 233 »
Au faubourg de Saint-Amand, il y a une chapelle, un jardin et une chenevière.
« Charges de la commanderie 955 livres »
Etat de la commanderie en 1745.
Olloix. Paulagnat. Chaynat. Aydat. La Sauvetat.
Ordre des Templiers
Top

 

211
1. Chef.   Palais (Le)
Département: Haute-Vienne, Arrondissement: Limoges, Canton: Le Palais-sur-Vienne - 87

Domaine du Temple Le Palais
Domaine du Temple Le Palais

Limoges, appelé le Palais, à une lieue de la ville.
« Revenu 500 livres »
Le Palais ou Le Palais-sur-Vienne
Les Templiers possédaient une Maison du Temple, l'église mentionnée en 1186, relevait alors des frères règuliers de Saint-Gérald de Limoges, puis des Templiers et enfin des chevaliers de Malte jusqu'à la révolution.
Cette maison du Temple « in domo Templi de Palatio, juxta Lemovicum » dont le précepteur, en 1307, était un sergent du Temple nommé Etienne de Goursolles « Procès, tome I, page 604 », donnait asile à une dizaine de frères, ce qui paraît être le chiffre approximatif, dont se composèrent, en général, les maisons rurales de l'Ordre.
Sources: Trudon des Ormes: Les possessions templières recueillent durant les interrogatoires des templiers par les hommes de Philippe le Bel et les commissions pontificales des diocèses de France.
Le Palais ou Le Palais-sur-Vienne
L'église du Palais était dans l'ancien archiprêtré de Bénévent et appartenait, en 1186, aux Frères réguliers de la maison aumônière de Saint-Gérald de Limoges.
— Elle passa ensuite aux Frères de la milice du Temple.
— On voit qu'en 1217 ces derniers payaient un dédommagement à Saint-Gérald.
— Après la suppression de l'ordre des Templiers, les chevaliers de Malte l'ont possédée et gardée jusqu'à la Révolution.
— Les commandeurs du Palais ont aussi porté le titre de commandeurs de Limoges, dont ils étaient voisins.
— Nous n'en connaissons qu'un petit nombre :
— Jean était commandeur en 1239.
— N... de Gatineau peu après 1510.
— Pierre-Louis de Chantellot de la Chieze, fut pourvu de cette commanderie, en 1591.
— Adrien de Langon, vers 1708.
— Gabriel de Montaignac de Bort, en 1751.
— Jean-Louis de Virieux, en 1789.
— En 1615, le commandeur y possédait sur la Vienne un pré de dix journaux, appelé la Prade du Palais et un bois de trois sétérées.
— Sa maison d'habitation était un beau et grand pavillon.
— Le curé de la paroisse y était logé et avait la jouissance de plusieurs terres, les dîmes du blé et du vin dans le village de Puy-Neige, et la moitié de celles du village Anguernaud.
André Leclerc. Dictionnaire Historique et Géographique de la Haute-Vienne. Limoges, 1902-1902.
Limoges et Le Palais.
— Cahier, avec table à la fin, pour 1681 et 1682.
— Visite des chevaliers de La Roche-Dragon et du commandeur de La Tourette, 1688, à Limoges, avec leurs sceaux.
— Prise de possession du commandeur Jean de Saint-Viance ; papier terrier ; dénombrement ; visite oculaire du Palais.
Acte de 1690 du commandeur de Saint-Viance.
— Pièces du chancelier et du bailli de Langon ; lettres dudit.
— Cure du Palais.
— Exécutoire de 1699 pour le commandeur de Limoges contre François Bourgeois, son fermier.
Temple de Limoges.
— Sentences de 1602 pour le frère Pierre-Loys Chantelot de La Cheize, commandeur des temples de Limoges et de Saint-Junien, contre les tenanciers du Mas-de-las-Cordellas, François Peccadeau, Lavignan, pour rentes et dîmes, 1602, 1603, 1604 et 1607; sentences de la chambre des requêtes du Palais.
Inventaire de pièces contre François Léger, commandeur, et M. Loys Chantelot de La Chièze; titre du Palais, 1608.
Acte passé à Paris entre le même commandeur et R. de Rochechouart, baron de Saint-Auvent, 1614.
Améliorissement de 1636 par le bailli de La Chièze, Pradal, et sceaux de leurs armes.
Ferme de la commanderie de Limoges du 3 mai 1643; visites de divers membres de cette commanderie.
Maison du Palais. Limoges.
— Améliorissements de cette commanderie (1701) par les chevaliers Méallet de Fargueset Chapelle de Jumilhac.
Maison du Palais.
— Dossier de procédures entre le commandeur de Félines de La Higaudière et divers de 1734 à 1789.
Sources: Bulletin Archéologique et Historique du Limousin, tome IX, Limoges 1859 - Archives départementales. — 7001.
Commanderies de Limoges et du Palais.
— Lieve des devoirs qui leur sont dus dans la ville, au bourg (faubourg) Saint-Augustin, à Naugeat, à La Bruyère (Brugère), au Petit-Beaune, Panazol, La Ribière, Villette, Fargeas, Saint-Just, Le Chatenet et Le Puy-Moulinier, remis par Vergniaud l'an 1773.
— Actes divers de 1647 à 1774.
— Visite de ces commanderies et membres en dépendants, Charles de Félines de La Benaudie étant commandeur, par le chevalier de Bosredon, en 1775, signée de lui, avec le sceau de ses armes.
— Eglise paroissiale du Palais, sacristie, fonts baptismaux, nef, cimetière, château.
Conore.
— Idem, idem, moulin et étang.
Ordre des Templiers
Top

 

140
7. Membre.   Palluet
Département: Allier, Arrondissement: Moulins, Canton: Saint-Pourçain-sur-Sioule - 03

Domaine du Temple de Palluet
Domaine du Temple de Palluet

Palluet, en Auvergne, diocèse de Clermont, proche Saint-Pourcain, la rivière de Cyolles, entre deux ; chapelles, château, domaine, pèche, vignes, cens.
« Revenu 200 livres »
Commandeur: M. de Saint-Aulaire.
Etat de la commanderie en 1745. La Croix au Bost. Lespinasse. Coursage. Palluet. La Bruyère ou La Bregère. Feilloux.
Ordre des Templiers
Top

 

147
Annexe.   Parcey
Département: Jura, Arrondissement: Dole, Canton: Dole-Sud-Ouest - 39

Domaine du Temple de Parcey
Domaine du Temple de Parcey

Pas informations trouvées sur cette annexe de Falletans.
Ordre des Templiers
Top

 

302
1. Chef.   Paulhat
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Clermont-Ferrand, Canton: Billom - 63

Domaine du Temple de Pauliat
Domaine du Temple de Pauliat

Paulhat en Limousin, diocèse de Limoges, Parlement de Bordeaux, à 12 lieues de Limoges.
Paulhat, maison sur la commune de Billom.
Dans l'inventaire des commanderies de la Langue d'Auvergne, on trouve: Paulhat et des membres: Lascroux de La Croix-Mazerat, Sauvagnat.
Ordre des Templiers
Top

 

248
2. Membre.   Petit-Masdieu (Le)
Département: Charente, Arrondissement: Confolens, Canton: Saint-Claud, commune: Roumazières-Loubert - 16

Domaine du Temple de Petit Masdieu
Domaine du Temple de Petit Masdieu

Le Petit Masdieu, à 2 lieues du chef et de Saint-Laurent d'Assant, à 1 lieue et demie de Loubert.
« Revenu 920 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

244
3. Membre.   Peyrabout
Département: Creuse, Arrondissement: Guéret, Canton: Ahun - 23


Domaine du Temple de Peyrabout
Peyrabout, à 1 lieue de Maisonnisses à 2 lieues de Guéret, de la Justice d'Ahun, pays de la Marche, du Parlement de Paris, diocèse de Limoges.
Peyrabout est le chef-lieu d'une commune dans le canton d'Ahun.
— Ce nom est écrit Peyrabout en 1563, Peyrabou en 1564, Perrabout en 1565 (Archives du château de Sainte-Feyre).
— Peyrabou en 1639 (Registres de Saint-Christophe).
— Peyrabout, dans l'aLcien archiprêtré de Bénévent, était soumis à la commanderie de Maisonnisse en 1309, dont il était une annexe en 1559.
— La cure était sous le patronage de Sainte-Madeleine ; il y avait 200 communiants au siècle dernier, ce qui suppose environ 300 habitants. Le grand prieur d'Auvergne y nommait le curé en 1679. Ce fut l'évêque de Limoges qui exerça ce droit de nomination en 1687 et le commandeur de Maisonnisse en 1745-1757.
— L'église de Peyrabout, d'après un procès-verbal de 1616, mesurait sept aunes sur trois ; elle était entièrement voûtée et possédait deux belles cloches placées dans un pinacle. Un vicaire du curé de Maisonnisie en faisait le service et pour cela il recevait quatre setiers de seigle et avait la jouissance d'un petit pré.
Sources: Dictionnaire Topographique, Archéologique et Historique de La Creuse, par A. Lecler, Limoges 1902
Ordre des Templiers
Top

 

232
3. Membre.   Peyzieux
Département: Ain, Arrondissement: Bourg-en-Bresse, Canton: Thoissey, Commune: Peyzieux-sur-Saône - 01

Domaine du Temple de Peyzieux
Domaine du Temple de Peyzieux

Peyzieux (Peyzieux-sur-Saône) distant de Belleville d'une grande lieue, affermé le tout ci-dessus.
« Revenu 1336 »
Ordre des Templiers
Top

 

109
Annexe.   Plaine Combe
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Issoire, Canton: Ardes - 63

Domaine du Temple de Plaine Combe
Domaine du Temple de Plaine Combe

Le Temple de Plaine Combe près du château de Luynes, dans la Haute-Auvergne, proche la ville d'Ardes, à huit lieues du chef, consiste en une montagne (peut-être La Montagne Caure, sur la carte de Cassini).
Ordre des Templiers
Top

 

292
3. Membre.   Polagnat
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Clermont-Ferrand, Canton: Saint-Amant-Tallende, Commune: Saint-Sandoux - 63

Domaine du Temple de Polagnat
Domaine du Temple de Polagnat

Polagnat, dans la Limagne, justice de Saint-Sandoux, à une lieue et demie du chef, chapelle, maison, granges, dimes, cens.
« Revenu 930 livres »
Polagnat, domaine, commune de Saint-Sandoux.
— Avant 1309, Polagnat était une possession de l'Ordre du Temple.
— Avant 1789, il appartenait à une commanderie de Malte.
Voyez le baron de Saunade, Dictionnaire des Fiefs d'Auvergne.
Sources: Ambroise Tardieu, Grand Dictionnaire du Département du Puy-de-Dôme - Moulins, 1877
Il y a un autre lieu, dans les textes de M. Léopold Niepce, dit en notes page 327: Polagnat, hameau de Saint-Bonnet, près Orcival, château de Polagnat.
Ordre des Templiers
Top

 

193
6. Membre.   Pommiers
Département: Rhône, Arrondissement et Canton: Lyon, Commune: Jonage - 69

Domaine du Temple de Pommiers
Domaine du Temple de Pommiers

Le Temple de Pommiers, à 3 lieues de Lyon, à une demie de Charvieux, chapelle, maison, domaine, terre, prés, bois, dimes, vignes, dimes à Feyzin.
« Revenu 380 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

282
Annexe.   Pont-Guison
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Issoire, Canton: Brassac-les-Mines, Commune: Gignat - 63

Templiers, Domaine du Pont
Templiers, Domaine du Pont

Ponguison (?), à 2 lieues de La Ronzière, à demi-lieue de Saint-Germain-Lembron, où sont plusieurs prés, terres, vignes, dimes, l'annexe susdite.
C'est peut-être près Le Pont ChassaingDomaine du Temple de Pont Chassaing
Domaine du Temple de Pont Chassaing
, et plus précisément, près de la commanderie de Chauliad sur la carte de Cassini.
C'est peut-être le Domaine du Pont, près de Gignat et près de la commanderie de Chassaing sur la carte de l'IGN

Ordre des Templiers
Top

 

105
3. Membre.   Pouge (La)
Département: Creuse, Arrondissement: Guéret, Canton: Pontarion - 23

Domaine du Temple de La Pouge
Domaine du Temple de La Pouge

La Pouge à 1 lieue du chef.
« Revenu 1700 livres »

Dans le procès des Templiers d'Auvergne, nous trouvons un Boson de Coheta, qui vivait vers 1281-1311, il était sergent, il fut reçu vers 1281 à Gentioux par Fancon de Bort.
Il fut présent à une reception d'un nouvau templiers à La Pouge, vers 1292.
... Frater Petrus de Madic, preceptor tunc Arvenie, recepit ipsum loquentem in fratrem dicti ordinis in domo templi de La Polgha, lemovicensis diocesis, decem et septem anni sunt elapsi vel sirca, presentibus fratibus Petro Piot et dicto Bosone Coheta...
Sources: Roger Sève et Anne-Marie Chagny-Sève — Le Procès des Templiers d'Auvergne, 1309-1311. Editions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques. Paris 1986
« Charges de la commanderie 1355 livres »
Commandeur: M. de Saint Germain.
Etat de la commanderie en 1745.
Ordre des Templiers
Top

 

51
2. Membres.   Précilly
Département: Cher, Arrondissement: Saint-Amand-Montrond, Canton: Nérondes - 18

Domaine du Temple de Précilly
Domaine du Temple de Précilly

Précilly et Villeville, paroisse de Néronde, à 4 lieues du chef.
« Revenu 330 livres »

Précilly ou Pressigny, village commune de Nérondes.
— Pressigniey, 1150 (Fontmorigny).
— Pressigniacum, 1170 (ibid.).
— Pressiniacum, 1180 (ibid.).
— Pricingniacum, 1284 (La Thaumassière, Commentaire, sur la coutume de Berry, page 108).
— Presenayum, XIVe siècle (segneurie des Aix-d'Angillon).
— Parsigny, Persigny, 1553 (ibid.)
— Pressigni, 1598 (Saint-Sulpice).
— Precigny, 1644 (commandanderie des Bordes).
Sources: Hippolyte Boyer: Dictionnaire topographique du département du Cher. Paris Imprimerie Nationale, M D CCCC XXVI.
Ordre des Templiers
Top

 

23
5. Membre.   Prugne
Département: Corrèze, Arrondissement: Brive-la-Gaillarde, Canton: Malemort-sur-Corrèze, commune: Ussac - 19

Domaine du Temple de Prugne
Domaine du Temple de Prugne

Prugne, en Bas Limousin, à 3 lieues du chef, à 1 lieue de Brive-la-Gaillarde, église paroissiale.
« Revenu 130 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

311
1. Chef.   Puy-de-Noix
Département: Corrèze, Arrondissement: Brive-la-Gaillarde, Canton et Commune: Beynat - 19

Domaine du Temple de Puy-de-Noix
Domaine du Temple de Puy-de-Noix

Puy-de-Noix, en Limousin, diocèse de Tulle, en la paroisse d'Albussac à 3 lieues de Tulle, sur le grand chemin de Tulle à Beaulieu et à 3 lieues de Brive et autant d'Argental.
« Revenu 1400 livres »

Il n'existe aucun texte sur l'époque et les noms des donateurs. La Maison de Puy-de-Noix est citée en 1291, mais il est possible qu'elle soit bien plus ancienne.

La grande homogénéité des biens des Templiers de Baymat-Albussac plaide en faveur de biens rapprochés dans un temps relativement cours (fin XIIe et début XIIIe siècle)

Les biens de la commanderie sont assez conséquent, mais il est difficile de dissocier ceux du Temple à ceux des Hospitaliers, surtout que les rares textes sont du XVIIe et du XVIIIe siècle.
De plus, les Hospitaliers après avoir reçu les biens du Temple ont fait des regroupements afin d'augmenter les revenus de la commanderie.

Pour Puy-de-Noix, on peut citer certains membres des plus éloignés aux plus près:
Orliac-de-Bar (Département: Corrèze, Arrondissement: Tulle, Canton: Naves - 19)
Saint-Germain-les-Vergnes (Département: Corrèze, Arrondissement: Tulle, Canton: Naves - 19)
Tulle (Département: Corrèze, Arrondissement et Canton: Tulle - 19)
Saint-Martial-des-Gimel (Département: Corrèze, Arrondissement: Tulle, Canton: Sainte-Fortunade - 19)
Saint-Pardoux-la-Croisille (Département: Corrèze, Arrondissement: Tulle, Canton: Sainte-Fortunade - 19)
Gumond (Département: Corrèze, Arrondissement: Tulle, Canton: Sainte-Fortunade - 19)
Pandrignes (Département: Corrèze, Arrondissement: Tulle, Canton: Sainte-Fortunade - 19)
Cornil (Département: Corrèze, Arrondissement: Tulle, Canton: Sainte-Fortunade - 19)
La Garde (Il y a quatre de La Garde en Corrèze, et pas d'indication)
Sérilhac (Département: Corrèze, Arrondissement: Brive-la-Gaillarde, Canton: Beynat - 19)
Lostanges (Département: Corrèze, Arrondissement: Brive-la-Gaillarde, Canton: Beynat - 19)
Le Temple (Département: Corrèze, Arrondissement: Tulle, Canton: Argentat, Commune: Monceaux-sur-Dordogne - 19
Ordre des Templiers
Top

 

215
5. Membre.   Puybonieux
Département: Haute-Vienne, Arrondissement: Limoges, Canton: Châlus, commune: Pageas - 87

Domaine du Temple de Puybonieux
Domaine du Temple de Puybonieux

Puybonieux, à 5 lieues du chef, à 5 lieues de Saint-Junien, en Limousin.
« Revenu 1300 livres »
Etat de la commanderie en 1745.
Limoges. Bellaufe. Puybonnieu. Conore. La Buissière. Saint-Junien-Lavignan.
Puybonieux, commanderie, dépendante de celle de Limoges.
— Acte de 1432: échange des dîmes de Flavignac entre le seigneur des Cars et le commandeur d'Artamas ; acte dérogatoire de 1459.
— Terrier intitulé: Commanderie de Limoges, pour Puybonieux et autres membres dépendants, 1540, coté A, de Bersac, notaire, et paraphé; répertoire dudit terrier.
— Terrier (du notaire Barbe) des reconnaissances de Puybonieux et de Limoges; compte rendu au commandeur de Limoges de 1549 à 1550.
— Donation du Mas-de-la-Baboire à la maison de Chenevières, Puybonieux, 1242.
— Autre, de 1262, par Pierre Barthélémy.
— Transaction au sujet de Puybonieux, commandeur Jean des Porches, 1535.
— Bequête, sentence, 1603 à 1611.
— Aliénation de ladite terre de Puybonieux ou barnieux, dossier, inventaire, mandement du grand-maître de La Cassière, avec son sceau, 1573.
— Arrêt du parlement de Bordeaux, 1601; exécution, sentence, sceau, 1642-1644; autre arrêt de 1647; lettre de Malte du grand-maître, dossier, 1660.
— Acte de vente de 1490 par Villemarie, d'Arboudiéras de Puybonieux.
— Papier, terrier de cette commanderie de 1674 à 1681, timbré, coté, avec table des reconnaissances, signé Massaloux, notaire.
— Visite oculaire de Puybonieux, Saint-Martinet, églises, chapelles, etc., 1685.
— Terrier de Puybonieux, à étiquettes dorées, n° 3; table de ses reconnaissances; actes de 1633 et 1634. le dernier signé Mounart, archiviste de l'ordre de Malte; ordonnances des rois, etc., Lyon, 1741; sceau du grand-prieuré d'Auvergne.
— Registre de Puybonieux du notaire Valois; table des reconnaissances de 1735 à 1760.
— Autre terrier signé de Roumilhac; table des tènements et lieux des reconnaissances, 1758-1760.
— Copie d'une consulte, pour Puybonieux, des avocats du conseil de l'ordre de Paris, 1769.
— Extrait du registre des délibérations, chevalier de La Benaudie, commandeur de Limoges, prieuré d'Auvergne.
— Visite de 1775, église de Chenevières, ornements, presbytères, moulin banal du Temple.
Sources: Bulletin Archéologique et Historique du Limousin, tome IX, Limoges 1859 - Archives départementales. — 7001.
Ordre des Templiers
Top

 

259
Annexe.   Quilliat (Le)
Département: Allier, Arrondissement: Moulins, Canton: Chantelle - 03

Moulin du Temple de Quilliat
Moulin du Temple de Quilliat

Le Quilliat à 1 lieue du chef. Le moulin banal appelé l'Infernal, à un quart de lieue du chef.
Sur la carte de Cassini, Le moulin du Mayet, ou Moulin Quillat d'après Léopold Niepce, est situé entre Saint-Germain-de-Salles, Saint-Cyprien et Salles.
De nos jours, le seul moulin qui apparaisse au même lieu sous le nom de moulin Mayet, sur les cartes de l'IGN se nomme Moulin Infernal.

Ordre des Templiers
Top

 

313
1. Chef.   Racherie (La)
Département: Allier, Arrondissement: Moulins, Canton: Saint-Pourçain-sur-Sioule - 03

Domaine du Temple de Racherie
Domaine du Temple de Racherie

La Racherie, en pays de Bourbonnais, diocèse de Clermont, ressort de Moulins et du Parlement de Paris, à 1 lieue de Saint-Pourcain, et à 1 demi-lieue de Vernail et à 5 lieues de Moulins.
« Revenu 1800 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

321
9. Membre.   Redan
Département: Allier, Arrondissement: Vichy, Canton: Varennes-sur-Allier, commune: Saint-Gérand-le-Puy - 03

Domaine du Temple de Redand
Domaine du Temple de Redand

Redan, en Bourbonnais, diocèse de Clermont, proche Saint-Gérand-le-Puy, à 4 lieues du chef, ledit membre affermé avec celui de Rongères.
« Revenu 650 livres »
« Charges de la commanderie 914 livres »
Commandeur: M. de Saint-Mauris.
Etat de la commanderie en 1745.
La Racherie. Redan. Rongères. La Bruyère ou Braize (Le Temple de). Huvers.
Ordre des Templiers
Top

 

63
4. Membre.   Reilhac
Département: Dordogne, Arrondissement: Nontron, Canton: Nontron, Commune: Champniers-et-Reilhac - 24

Domaine du Temple de Reilhac
Domaine du Temple de Reilhac

A l'extrême limite nord de la Dordogne, à deux pas de la Haute-Vienne se trouvait une Maison du Temple dépendant du diocèse de Limoges et de la vicomté de Rochechouard appartenant politiquement au Poitou.
Les Templiers avaient fait édifier l'église romane (MH) en granit, semi-fortifiée avec portail sculpté à cinq vousssures.
Ordre des Templiers
Top

 

162
5. Membre.   Riolat (Riollais)
Département: Indre, Arrondissement: Issoudun, Canton: Vatan, Vommune: Fontenay - 36

Domaine du Temple de Riolat
Domaine du Temple de Riolat

Riolat (Riollais), en Berry, à une lieue de Châteaumeillant, à 2 de la Châtre, juste au dessus de Fontenay et à 4 du Chef, consiste en une chapelle, un oratoire, dimes, cens, moulin et métairie.
« Revenu 300 livres »
« Charges de la commanderie 324 livres »
Etat de la commanderie en 1745.
Ordre des Templiers
Top

 

316
4. Membre.   Rongères
Département: Allier, Arrondissement: Vichy, Canton: Varennes-sur-Allier - 03

Domaine du Temple de Rongères
Domaine du Temple de Rongères

Rongères, en Bourbonnais, paroisse de Rongères et de Longy, diocèse de Clermont, à 3 lieues du chef, affermé avec celui de Redant, ci-après.
Il y a sur la nationale 7, à quelques kilomètres de Rongères, un hameau l'Hôpital, il ne figure pas sur les cartes de Cassini.
Ordre des Templiers
Top

 

281
2. Membre.   Ronzière (La)
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Issoire, Canton: Champeix, Commune: Chadeleuf - 63

Domaine du Temple de Ronzière
Domaine du Temple de Ronzière

Temple de La Ronzière, à 5 lieues du chef, à un quart de lieue de Neschers, autant de Chadeleuf, ou il y a domaine, dimes, cens, rentes considérables.
Ronzière (La), hameau, commune de Chadeleuf.
— La Rauzetta (1277);
— Domus militiae Templi de Rosera (1295);
— La Rosière, la Rausiére ; en langage du pays la Rauseyra, la Rauseira, la Rauzeita.
— Il y avait une Maison de chevaliers templiers établie au XIIe siècle, supprimée en 1309, lors de l'abolition de l'Ordre, et annexée en 1312 à celle des chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem (Malte) de Montferrand. Ces derniers la conservèrent jusqu'en 1790.
— Ont été commandeurs templiers à la Ronzière.
— Raymond de Murol, 1294
— Ymbert Blanc, 1301-1309.
— Pour la liste des commandeurs de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, depuis 1313 jusqu'en 1790, voir Montferrand.
— Il y avait à la Ronzière une chapelle mentionnée dans un terrier de 1679, laquelle était en ruines en 1750.
— La maison du commandeur, la grange, les écuries, furent rebâties entièrement en 1750. C'est à cette époque que fut fait un beau plan visuel de cette commanderie, lequel se trouve actuellement aux Archives départementales du Puy-de-Dôme, parmi les titres de cette commanderie.
— Voyez Interrogatoire des Templiers d'Auvergne. bibliothèque de Clermont, manuscrits sur l'Auvergne, n° 74. — Histoire de Montferrand, par A. Tardieu, pages 62, 63.
Sources: Ambroise Tardieu, Grand Dictionnaire du Département du Puy-de-Dôme - Moulins, 1877
Ordre des Templiers
Top

 

152
5. Membre.   Séligney
Département: Jura, Arrondissement: Dole, Canton: Chaussin - 39

Domaine du Temple de Séligney
Domaine du Temple de Séligney

Séligney, membre de la Maison du Temple de Falletans, distant de Dole de 3 lieues.
« Revenu 200 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

214
4. Membre.   Saint-Junien
Département: Haute-Vienne, Arrondissement: Rochechouart, Canton: Saint-Junien - 87

Domaine du Temple de Saint-Junien
Domaine du Temple de Saint-Junien

Saint-Junien, à 3 lieues de Limoges.
« Revenu 260 livres »
Il y a bien un lieu-dit Le TempleDomaine du TempleDomaine du Temple, mais il est près de Chaumeix, conton: Veyrac 87
Saint-Junien (Temple de), membre dépendant de la commanderie de Limoges, dossier de 1612 contre les Périgaud et les tenanciers de Juillac (Saint-Julien).
Département: Haute-Vienne, Arrondissement et Canton: Rochechouart - 87
— Terrier du Temple de Saint-Junien.
— Reconnaissances relevées par le notaire Massias de 1675 à 1682, signées du roi. La dernière est de 1683.
— Table, en tête de ce cahier, de copies, feuillets timbrés et cotés.
— Autre de Devalois, notaire, de 1735, tête imprimée.
— Table des reconnaissances, au nombre de 26; feuillets timbrés et cotés, signés de Devalois, de 1677 à 1735.
— Registre de ce même temple, en papier timbré.
— Reconnaissances par les notaires de la baronie de Saint-Auvent, Laurent Simon et Louis Rayet, dues au commandeur du palais de Limoges et de Saint-Junien de 1634 à 1744: le dernier acte signé de Mounart, archiviste de l'ordre de Malte, avec sceau.
Ordonnances pour ce Temple, ordre du grand-maitre Emmanuel Pinto, datées de Malte, 1771, avec sceau.
Autre terrier du Temple de Saint-Junien, registre de reconnaissances, signées Roumilhac, au nombre de 26 feuillets timbrés et cotés de 1758 à 1760.
— Liève, cahier, rôles de Chez-Monerie, paroisse de Saint-Auvent, écrits de deux côtés, l'un allant jusqu'à 1780, l'autre è 1788.
Sources: Bulletin Archéologique et Historique du Limousin, tome IX, Limoges 1859 - Archives départementales. — 7001.
Ordre des Templiers
Top

 

200
4. Membre.   Saint-Martin-le-Châtel
Département: Ain, Arrondissement: Bourg-en-Bresse, Canton: Montrevel-en-Bresse - 01

Temple de Saint-Martin-le-Châtel
Temple de Saint-Martin-le-Châtel

Le Temple de Saint-Martin-le-Châtel, à 3 lieues du chef, à 2 d'Epaisse, à 2 et demie de Bourg, parlement de Dijon, diocèse de Lyon, domaine et grange, bois, cens, dimes.
« Revenu 635 »
Temple-de-Saint-Martin-le-Châtel (Le).
— Ancienne Maison des Templiers passée à l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem , commanderie de Laumusse.
— Domus templi Sancti Martini Castri, 1345 (archives du Rhône, terrier de Saint-Martin, I, f° 5 r°).
— Preceptor domus Mucie, ad causam domus Templi Sancti Martini Castri, 1410 environ (terrier de Saint-Martin, folio 22 r°).
— Domus templi Sancti Martini Castri, unius membrorum ex membris domus Mussie, 1496 (Archives, de l'Ain, H 856, f° 1 r°).
— En champt du Tremploz, 1496 (ibid., H 850, f° 488 r°).
— Le Tempie de Saint Martin le Chastel, 1763 (ibid., H 899, f° 411 v°).
Sources: Dictionnaire topographique du département de l'Ain, rédigé par M. Edouard Philipon. Paris, Imprimerie Nationale MDCCCCXI.
Ordre des Templiers
Top

 

100
5. Membre.   Saint-Michel
Département: Savoie, Arrondissement: Saint-Jean-de-Maurienne, Canton: Saint-Michel-de-Maurienne - 73

Domaine du Temple de Saint-Michel
Domaine du Temple de Saint-Michel

Temple de Saint-Michel, en Maurienne, pays de Savoie, diocèse de Saint-Jean de Maurienne, distant de son chef-lieu de 16 lieues et du dit Saint-Jean-de-Maurienne 2 lieues, et est sur le grand chemin allant de Lyon à Turin, affermé.
« Revenu 120 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

323
2. Membre.   Saisenay
Département: Jura, Arrondissement: Lons-le-Saunier, Canton: Salins-les-Bains - 39

Domaine du Temple de Saisenay
Domaine du Temple de Saisenay

Saisenay, appelé le Temple de Saint-Jean, distant de Salins d'une lieue.
« Revenu 160 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

326
1. Chef.   Sales (Les)
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin - 70

Domaine du Temple Les Sales
Domaine du Temple Les Sales

1. Chef.
Sales (Les)

Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin - 70

Salles_70.png
326
218
Domaine du Temple Les Sales

Les Sales, en la Franche-Comté, diocèse de Besançon, à 3 lieues de Vesoul et à 5 lieues de Gray.
« Revenu 1420 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

322
1. Chef.   Salins
Département: Jura, Arrondissement: Lons-le-Saunier, Canton: Salins-les-Bains - 39

Domaine du Temple de Salins
Domaine du Temple de Salins

Salins, en la dite ville, commanderie magistrale, en la Franche-Comté, diocèse de Besançon.
« Revenu 2761 »
Ordre des Templiers
Top

 

304
3. Membre.   Sauvagnat
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Issoire, Canton: Vic-le-Comte, Commune: Sauvagnat-Sainte-Marthe - 63

Domaine du Temple de Sauvagnat
Domaine du Temple de Sauvagnat

Sauvagnat à 3 lieues et demie du chef, diocèse de Limoges.
« Charges de la commanderie 1020 livres »
Commandeur: M. de La Valette.
Etat de la commanderie en 1145.
Pauliat. La Croix-Mazerat. Sauvagnat.
Ordre des Templiers
Top

 

178
6. Membre.   Sauveté (La)
Département: Haute-Savoie, Arrondissement: Bonneville, Canton: La Roche-sur-Foron - 74

Domaine du Temple de la Sauveté
Domaine du Temple de la Sauveté

La Filleule de la Sauveté, voir le plan toponynique de défrichement du Temple de La Sauveté, distant de son chef de 4 lieues, de la Roche (quartier de La Serthaz, sur la commune de Saint-Pierre-en-Faucigny), un quart de lieue, uni avec celui de Mussy ou Moussy; les deux s'afferment, ensemble 200 florins et 22 chapons gras.
« Revenu 1000 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

293
4. Membre.   Sauvetat-Roussille
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Clermont-Ferrand, Canton: Veyre-Monton - 63

Domaine du Temple de Sauvetat-Roussille
Domaine du Temple de Sauvetat-Roussille

La Sauvetat-Roussille, dans la Limagne, paroisse d'Hautezat, à 2 lieues du chef, à un quart de lieue d'Anzat, chapelle, vieux château, four et moulin banaux, garenne, prés, cens, justice, pensions.
Sauvetat (La), gros village, commune d'Authezat.
— Il y avait 400 feux en 1324 La Salvetat (1262);
— Domus de Salvitate (1287);
— Villa Salvitatis (1324);
— La ville de Saulvetas (1331).
— L'église. Cet édifice qui est du XIIIe et du XIVe siècle, est enfermée dans la forteresse de ce lieu. On y voit une Vierge assise, en cuivre massif et émaillé, d'un travail admirable. C'est un objet d'art de grande valeur et dont le prix matériel ne peut être évalué à moins de 10,000 francs or.
— Odon de Montaigut, commandeur de la Sauvetat, prieur des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, en Auvergne, fit faire cette statue en 1319. Voici l'inscription qu'elle porte: Dominus Hodo de Monteacuto hospitalarius, prior Alvernhie fecit freri hanc ymaginem ad honorem Beate Virginia. Anno domini tricentesimo decimo nono.
La forteresse et la tour.


La Sauvetat
Authezat 08-11-09 - Crédit image: A Colomb


Au milieu du village de la Sauvetat, se trouve le fort au centre duquel s'élance une tour cylindrique. Celle-ci est du XIIIe siècle ; elle a plusieurs étages voûtés et servait de prétoire et de cachot. On l'a surmontée du timbre d'une horloge ; cette tour porte diverses armoiries (celles des commandeurs). On ne pouvait y arriver qu'en traversant une série de ruelles en forme de labyrinthe et après avoir franchi deux portes fortifiées. L'enceinte de ce fort était défendue par une muraille renforcée par plusieurs tours circulaires ; le tout existe encore. En cas de guerre, les habitants de la Sauvetat pouvaient se retirer dans cette forteresse, qui est un modèle du genre. Cette tour et ce fort remontent à la fin du XIIe siècle ; ils ont été élevés par les soins de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

— Le nom de Salvitas, donné à la Sauvetat, lui vient de ce que c'était un lieu d'asile pour les criminels, à l'époque où ces asiles étaient en usage. Aussi voyons-nous, en 1324, que lorsque Guy, dauphin du Viennois, vendit tous les droits qu'il possédait à la Sauvetat, il se réserva celui d'y aller chercher les criminels de ses terres de Pont-du-Château et Monton, qui s'y retireraient comme en lieu inviolable ; toutefois après en avoir concerté avec le commandeur du lieu. Les deux ordres du clergé et de la noblesse s'assemblèrent à la Sauvetat au mois de juillet 1440, pour délibérer pendant la ligue dite de la Praguerie, organisée par Louis XI, alors dauphin, contre son père.
— En 1586, le lieu de la Sauvetat fut affligé de la peste.
— En 1590, il tenait pour le parti ligueur et donna le signal de l'arrivée des royalistes qui se rendaient au siège d'Issoire, ce qui eut lieu au moyen du tocsin et le 14 mars.
— La commanderie. Les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem (plus tard ordre de Malte), avaient créé une commanderie dans ce lieu. Elle dépendait de celle d'Olloix et avait les mêmes commandeurs. Cette création remonte à la fin du XIIe siècle.
— En 1324, Guigues VIII, dauphin de Viennois, vendit au grand prieur Othon de Montaigut, commandeur de la Sauvetat, les droits qui lui appartenaient sur cette terre. Nous renvoyons au mot Olloix pour connaître la liste des commandeurs.
Sources: Ambroise Tardieu, Grand Dictionnaire du Département du Puy-de-Dôme - Moulins, 1877
Ordre des Templiers
Top

 

243
2. Membre.   Savennes
Département: Creuse, Arrondissement et Canton: Guéret - 23

Domaine du Temple de Savennes
Domaine du Temple de Savennes

Savennes, à 1 lieue de Maisonnisses, et à une autre lieue de la Chapelle Taillefert, commune de Guéret (Creuse).
Savennes est une commune du canton de Guéret.
— Apud Savennas, 1447 (Chartier de la Chapelle-Taillefer).
— Savenes, 1630 (Registre de Saint-Christophe).
— La cure de Savennes, dans l'ancien archiprêtré de Bénévent, avait vers la fin du XVIIIe siècle 215 communiants (environ 287 habitants).
— En 1559 c'était une annexe de Maisonnisse, et en 1616 un annexe de Saint-Christophe.
— Sa fête patronale était la Nativité de saint Jean; le commandeur de Maisonnisse y nommait le titulaire en 1673, 1681.
— Les visiteurs de l'Ordre de Malte qui passèrent à Savennes en 1616 nous disent que l'église de ce lieu mesurait trois cannes sur six (la canne de Malte avait six pieds, cinq pouces, cinq lignes) ; elle n'avait pas de fonts baptismaux et c'était le curé de Saint-Christophe qui venait y administrer le baptême. Elle possédait un reliquaire fait en forme de coffre émaillé, dans lequel étaient des ossements, sans écriteau.
— Savennes formait un membre de la commanderie de Maisonnisse.
Sources: Dictionnaire Topographique, Archéologique et Historique de La Creuse, par A. Lecler, Limoges 1902
Ordre des Templiers
Top

 

55
Annexe   Soulas
Département: Cher, Arrondissement: Vierzon, Canton: Mehun-sur-Yèvre - 18

Domaine du Temple de Soulas
Domaine du Temple de Soulas

La métairie de Soulas, à 1 lieue de Bourges, en la paroisse de Berry, à 2 lieues de Mehun-sur-Yèvre.
« Revenu 840 livres »

Annexes. Métairie Soulas
La métairie de Soulas venait des Templiers qui y avaient une Commanderie. On en trouve mention d'abord dans une charte de 1195 par laquelle l'archevêque de Bourges, Henri de Seuly, fait connaître qu'Aremburge de Bomiers, entre autres aumônes, donne aux Templiers de Sauzaium une rente annuelle d'un setier de blé, puis dans une autre charte de 1260, réglant un échange de droits censuels entre l'archevêque de Bourges Philippe et les Templiers de la Saussaie, Sauzaria.
Or Sauzaium Sauzaria ne sont autres que Soulas. Sausaie ou Saulaie, en français, signifient lieu planté de saules ; de la Saulaie on a fait La Solas.

Cette Preceptorerie des Templiers ne fut plus, entre les mains des Hospitaliers, qu'une simple métairie qu'on trouve ainsi désignée dans la mise en vente des biens nationaux en 1792 « Soulas, paroisse de Berry, bâtiments, cour, chennevière de quatres arpents, terres cent quarante neuf arpens, prés cent vingt-huit arpents, plus soixante-dix boisselées de terre au Subdray.»
Ordre des Templiers
Top

 

104
2. Membre.   Sous-Parsat
Département: Creuse, Arrondissement: Aubusson, Canton: Saint-Sulpice-les-Champs — 23

Domaine du Temple de Sous-Parsat
Domaine du Temple de Sous-Parsat

Sous-Parsat compris avec le susdit chef.
« Revenu 3000 livres »
Sous Parsat ou sous-Parsac, est une commune du canton de Saint-Sulpice-les-Champs.
— Ecclesia de Sos Parsat, 1282 (Archives de la Haute-Vienne, cart. O domina, folio 70v°)
— Parrochia de Soubz-Parsiaco, 1401.
— Subtus Parciacum, 1432.
— Soubsparsac, 1490 (Cartulaire des Ternes)
— Parrochia de Sulparceco, 1437 (Charte de Blessac)
— Paroisse de Soubz-Parsac, 1537 (Terrier de Blessac)
— Soubz-Parsat, 1556 (Terrier de Chambereau).

— Sous-Parsac, dans l'ancien archiprêtré de Combraille, faisait partie de la paroisse de Saint-Sulpice-le-Donzeil au XIIIe siècle. On voit dans l'accord fait, le 23 janvier 1282, entre l'évêque de Limoges et l'Ordre des Templiers, que la chapelle de Sousparsat, dépendant de l'église de Saint-Sulpice, était desservie alternativement par le curé de cette paroisse et par un chapelain qui y était attaché, et qu'il en partageait les revenus, ce qui se pratiquait depuis longtemps.

— Plus tard cette chapelle devint église paroissiale sous le vocable de Saint Thomas de Cantorbéry, qui est encore aujourd'hui son patron, quoiqu'on ait quelques fois désigné la fête de l'Assomption de la Sainte Vierge.

— Cette dite chapelle dépendait de la commanderie de Chamberaud, et les visiteurs de, 1617 disent que cette « petite église paroissiale mesurait alors huit cannes sur trois et demie, et n'offrait rien de remarquable. » On sait que la canne de Malte était de six pieds, cinq pouces et cinq lignes.
Ordre des Templiers
Top

 

126
2. Membre.   Tallende
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Clermont-Ferrand, Canton: Chanonat - 63

Domaine du Temple de Tallende
Domaine du Temple de Tallende

Maison du Temple de Tallende, pays de Basse-Auvergne, à 1 lieue de Chanonat, consiste en une maison, jardin, vignes, prés, terres, chapelle, dimes en vin.
« Revenu 219 »
Maison du Temple de Tallende
— Il y avait, à Tallende-le-Majeur, quelques bâtiments qui appartenaient aux Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem, et, portaient le nom de bâtiments du Temple, parce qu'à l'origine ils furent possédés par les Templiers, jusqu'à l'époque de leur suppression en 1309.
Ces bâtiments dépendaient de la commanderie de Courterresse.
Sources: Ambroise Tardieu, Grand Dictionnaire du Département du Puy-de-Dôme - Moulins, 1877
Ordre des Templiers
Top

 

195
Annexe.   Tanay (Temple de)
Département: Ain, Arrondissement: Bourg-en-Bresse, Canton: Miribel, Commune: Tramoyes - 01

Domaine du Temple de Tanay
Domaine du Temple de Tanay

Sur la commune de Tramoyes, les Templiers y possédent la puissante maison de Tanay. Le domus de Tanaies est entourée de murs et de fossés inondés.
Cette maison est fondée en 1200 par Girard d'Anthon. Elle est membre du Temple d'Ecorcheloup.

Tenay: En direction des Alpes, les Templiers possédaient la commanderie de Tenay, près d'Ambérieu-en-Bugey, fondée au XIIIe siècle.
L'ensemble des dépendances de cette maison, qui se sont développés au fil des années, était situé sur les paroisses de Beynost, La Balme-en-Viennois, Villebois, Saint-Sorlin, Saint-Julien, Chazey, Blyes, Ambérieu-en-Bugey, Loyes et Villieu.
Sources: Société d'Emulation de l'Ain - Publié dans des Articles inédits en ligne
Temple-de-Tanay (Le), commune de Tramoyes, ancienne maison des Templiers, membre du Temple d'Écorcheloup.
— Templum de Vilariis, 1250 environ (pouillé du dioc. de Lyon, f° 11 v°).
— Domus milicie Templi de Vilars, 1274 (Guigue, Docum. de Dombes, p. 189).
— Tremplum de Vilars, 1299-1369 (arch. de la Côte-d'Or, B 10455, f° 3 r°).
— Per lo comandour dou Tremplo de Vilars, 1337 (Docum. linguist. de l'Ain, p. 93).
— Commanderie des Feuillets : Villards, membre sixième, 1674 (arch. du Rhône, les Feuillées, titres communs, n° 18).
— Le membre de Villard, sans aucun bâtiment, 1783 (arch. du Rhône, les Feuillées, titres communs, n° 1).
Fondée en 1200 par Guichard d'Anthon, cette maison passa par la suite à l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem
Sources: Dictionnaire topographique du département de l'Ain, rédigé par M. Edouard Philipon. Paris, Imprimerie Nationale MDCCCCXI.
Ordre des Templiers
Top

 

307
3. Membre.   Temple (Le de Larodde)
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Issoire, Canton: Le Sancy, Commune: Larodde - 63

Domaine du Temple de Larodde
Domaine du Temple de Larodde

Le Temple, hameau commune de Larodde.
— Les Templiers le possédaient jusqu'â l'abolition de l'Ordre.
— Il passa ensuite aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.
— Fut une dépendance de la commanderie de Pontvieux.
Sources: Ambroise Tardieu Dictionnaire historique du Puy-de-Dôme. Moulin 1877.
Ordre des Templiers
Top

 

110
4. Membre.   Temple (Le)
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Clermont-Ferrand, Canton: Pont-du-Château - 63

Temple de Pont-du-Château
Temple de Pont-du-Château

Le Temple proche la ville du Pont-du-Château, consiste en un domaine et un pré en réserve, avec les susdits membres.
« Revenu 1100 livres »
Sur la carte de Cassini, Le Temple et en dessous La Tourette.
Ordre des Templiers
Top

 

190
3. Membre.   Tirieu
Département: Isère, Arrondissement: La Tour-du-Pin, Canton: Morestel, commune: Courtenay - 38

Domaine du Temple de Tirieu
Domaine du Temple de Tirieu

Le Temple de Tirieu, en Dauphiné, diocèse de Lyon, 1 lieue de la ville de Guirieux, mandement de Servières, dans la paroisse de Courtenay, chapelle, maison, granges, domaines, jardin, verger, prés, bois, dimes, cens.
« Revenu 375 »
Ordre des Templiers
Top

 

188
2. Membre.   Tour-du-Pin (La)
Département: Isère, Arrondissement: La Tour-du-Pin, Canton: La Tour-du-Pin - 38

Domaine du Temple La Tour du Pin
Domaine du Temple La Tour du Pin

L'Hôpital de la Tour du Pin, en Dauphiné, diocèse de Vienne, à 10 lieues de Lyon, prés, dimes et rentes.
Ordre des Templiers
Top

 

329
1. Chef.   Tourette
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Riom, Canton: Combronde, commune: Yssac-la-Tourette - 63

Domaine du Temple La Tourette
Domaine du Temple La Tourette

La Maison du Temple de La Tourette « in domo de Turreta, Claromontensis diocesis »; « in domo de la Torreta » eut, entre autres précepteurs, un chevalier du Temple dont nous avons déjà rencontré le nom, frère Guillaume de Montgacon, de 1269 à 1279 environ « Procès de Clermont, pièces 29, 30 et 33, et Procès, tome I, page 512 »

Après lui, nous ne pouvons citer que son dernier successeur, frère Jean Adam, enquêté à Clermont et à Paris. Jean n'était entré dans l'ordre du Temple qu'en 1297, et avait été reçu dans le Limousin, à Bellechassagne « Procès de Clermont, pièces 4 et 7, Procès, pièce 25 et tome II, pages 121, 141 »

Nous savons aussi par le procès qu'Humbert Blanc, dernier commandeur d'Auvergne, vint recevoir en cette maison de La Tourette, vers 1299 « Procès de Clermont, pièce 8 », et vers 1300 en présence du précepteur de la Marche.
précepteurs de La Tourette
Vers 1269-1279, frère Guillaume de Montgacon, chevalier ;
1307, frère Jean Adam.
Sources: Trudon des Ormes: Les possessions templières recueillent durant les interrogatoires des templiers par les hommes de Philippe le Bel et les commissions pontificales des diocèses de France.
Ordre des Templiers
Top

 

98
3. Membre.   Touvet (Le)
Département: Isère, Arrondissement: Grenoble, Canton: Le Touvet - 38

Domaine du Temple de Touvet
Domaine du Temple de Touvet

Le Touvet ou Fillieule du Touvet sur Montmélian, distant d'Acoyeu de 8 lieues et de 2 de Chambéry (affermé).
« Revenu 192 »
Ordre des Templiers
Top

 

250
4. Membre.   Tren


Tren (?) dans la Baronnie d'Ayse, en Limousin, diocèse de Limoges à 14 lieues du Chef.
« Revenu 2441 »
Etat de la Commanderie en 1745.
Grand-Mas-dieu et Petit-Mas-dieu. Chambon (Corrèze). Tren.
Ordre des Templiers
Top

 

13
2. Membre.   Varsesia
Département: Jura, Arrondissement: Lons-le-Saunier, Canton: Saint-Amour, Commune: Cressia - 39

Domaine du Temple de Varsesia
Domaine du Temple de Varsesia

Varsesia commanderie, en Franche-Comté, distant de son chef d'environ 8 lieues, de Lons-le-Saunier de 3 lieues et à une lieue de Cressia.

Préceptorie de Varessia
Inspectée le 27 juin (1. 102-107); interrogés: tous les occupants.
Titre: preceptoria et domus de Veresiaco
Supérieur: Guillaume de Pupillin (1), prêtre de l'Ordre, âgé de 60 ans; réside au membre d'Arbois (1. 84-85).
Occupants
— jadis: trois religieux de l'Ordre.
— Renaud de Pupillin, prêtre de l'Ordre; Guillaume d'Arbois, clerc ; deux familles de laïcs: Jean de Montréal (1), bouvier, sa femme Jeannette et leur fils Jeannet ; Jaquet, sa femme Ginette et leur fille Odette.
1. Ain, arrondissement et canton Nantua.
Revenus
— exploitation de terres arables, prés et vignes (cf. 1. 87).
— perception de diverses redevances.
Charges: redevance de 22 florins par an au prieur d'Auvergne, pour la préceptorie de Varessia, et les deux membres d'Arbois et Graveleuse (2) (ce dernier, du diocèse de Lyon, n'est pas inspecté).
Produit annuel net: 30 florins.
2. Jura, commune Eosay, arrondissement Lons-le-Saunier, canton Beaufort-du-Jura.
Etat des lieux
— église (avec clocher et cimetière) en bon état.
— maison en bon état.
Services Culte d'une messe par jour.
Membre d'Arbois Inspecté le 25 juin (1. 83-91); interrogé: le précepteur y résidant.
Titre capéllo, et domus Sancii Johannis de Arbosio
Occupants Guillaume de Pupillin, le précepteur; son neveu, Guillaume, religieux de l'Ordre, âgé de 20 ans ; une servante, Agnès de Morey (3), au diocèse de Langres, âgée de 50 ans, et une enfant, Guillemette Berquar d'Arbois, âgée de 12 ans.
3. Haute-Saône, arrondissement et canton Vitrey, ou Côte d'Or, arrondissement Dijon, canton Grevrey-Chambertin.

Revenus annuels (60 francs; mais l'exploitation ne vaudrait pas plus de 20 florins si elle était affermée):
— exploitation de vignes et prés.
— perception de redevances diverses.

Charges: cf. Varessia. Etat des lieux:
— bâtiments refaits à neuf.
— chapelle pourvue de livres et ornements sacerdotaux.
Services: hospitalité convenable.
Sources: Gérard Moyse. Les hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem dans le diocèse de Besançon en 1373. - Persé
Ordre des Templiers
Top

 

187
1. Chef.   Vaulx-Milieu
Département: Isère, Arrondissement: La Tour-du-Pin, Canton: L'Isle-d'Abeau - 38

Domaine du Temple de Vaulx
Domaine du Temple de Vaulx

Vaulx ou Vaulx-Milieu, à 6 lieues de Lyon, à 1 lieue de la Verpillière (Isère) et autant de Bourgoin, diocèse de Vienne, parlement de Grenoble, église paroissiale, château, chapelle, granges, domaines, terres, prés, bois, moulin, justice.
« Revenu 1750 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

198
2. Membre.   Vavrette
Département: Ain, Arrondissement: Bourg-en-Bresse, Canton: Bâgé-le-Châtel - 01


Vavrette, ce lieu se trouve en face de la commune de Crottet, ce qui les séparent, c'est le Golf de la Commanderie, à une lieue du chef, au village des Broyères, paroisse de Saint-André-de-Bagé, chapelle, terres, dimes.
« Revenu 230 livres »
Vavrette (La), hameau de la commune de Bâgé-la-Ville.
— Vavreta, 1238 (Cartulaire lyonnais, tome I, n° 325)
— La Vavreta, 1270 (Ibidem, tome II, n° 68, 1)
— Illi de la Vavreta, 1344 (Archives de la Côte-d'Or, B 552, folio 62 r°)
— Vavrette, 1716 (Archives du Rhône, titres de Laumusse, chapitre IV)
— Il y avait dès 1238, dans ce hameau une Maison de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem dépendant originairement de la commanderie d'Epaisse. Après la suppression de l'Ordre du Temple, et lorsque que la Maison du Temple de Laumusse devint une commanderie de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, La Vavrette lui fut rattachée.
— Hospitalis de Vavreta, 1366 (Archives de la Côte-d'Or, B 553, folio 12 r°)
— Domus Vavreta, membri dependentis a preceptoria Mussie, 1538 (Terrier de La Vavrette, folio 1)
Sources: Dictionnaire topographique du département de l'Ain, rédigé par M. Edouard Philipon. Paris, Imprimerie Nationale MDCCCCXI.
Ordre des Templiers
Top

 

279
8. Membre.   Verneuil
Département: Loire, Arrondissement: Montbrison, Canton: Saint-Just-Saint-Rambert - 42

Domaine du Temple de Verneuil
Domaine du Temple de Verneuil

Le Temple de Verneuil, situé entre La Rive et Saint-Cyprien
« Charges. 930 livres »
Etat de la commanderie en 1745.
Montbrison. Les-Granges-Vernoil. Cruzille. Granges de La Chaux. Château Le Bois. Hôpital-le-Grand. Meissilieux.
Ordre des Templiers
Top

 

360
2. Membre.   Vierzon
Département: Cher, Arrondissement et Cantons: Vierzon - 18

Domaine du Temple de Vierzon
Domaine du Temple de Vierzon

Vierzon, situé dans la dite ville.
« Revenu 700 livres »
La Maison du Temple de Vierzon, fondé vers 1150, dépendait de la commanderie de Villefranche-sur-Cher sous les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem.
Sources: L'Ordre des Templiers: petite encyclopédie Par Ivy-Stevan Guiho
De l'Eglise au Convent des Augustins
Le Convent des Frères Ermites de Saint Augustin a été établi du Règne de Philippe IV, dit le Bel, sous le Pontificat de Gilles de Rome LXXV, archevêque, en lieu et place où était la Commanderie des Templiers, l'ordre desquels ayant été condamné au Concile de Vienne l'an 1311.
Ce bon Prélat qui était Religieux de Saint Augustin, et affectionnait ceux de son Ordre, obtint du Roy Philippe le Bel, l'Eglise et Maison des Templiers, et y appela les Ermites de Saint Augustin, et leur donna de quoi faire leur Etablissement. C'est aujourd'hui un des principaux Couvents de l'Ordre, et où a commencé la Reforme du Père Etienne Rabache Religieux du Convent d'Orléans, Docteur en Théologie de l'Université, de Paris, Prieur du Convent de Bourges l'an 1594, il mourut l'an 1616.
Sources: Histoire de Berry Par Gaspard Thaumas de La Thaumassière. Bourges M. DC. LXXXIX - Chapitre XXXII
Ordre des Templiers
Top

 

372
2. Membre.   Villard
Département: Creuse, Arrondissement: Guéret, Canton: Dun-le-Palestel - 23

Domaine du Temple de Villard
Domaine du Temple de Villard

Temple de Villard, à 4 lieues du chef, où il y a une chapelle, en la paroisse de Dun, justice de Châteauclos.
« Revenu 105 »
Villard est une commune du canton de Dun (Dun-le-Palestel).
— Prior de Villaribus, XIVe siècle (Pouillé).
— Parrochia de Vilars, 1325 (Cartulaire d'Aubepierre).
— Villardz, 1606 (Registres de Saint Sulpice-le-Dunois).
— Villard, dans l'ancien archiprêtré de Bénévent, avait été donné au monastère de Saint-Vaury avant 1184. C'était un prieuré qui avait pour fête patronale la Conversion de Saint Paul. Le prévôt de Saint-Vaury y nommait les prieurs en 1688, 1691, 1707; ce fut ensuite l'aquilaire du chapitre de Saint-Martial après l'union de cette prévôté, en 1729, 1736, 1758, 1761.
— N... Couturier, nommé prieur en 1758.; N... Ragot avant 1769.; N... de Fournoux était prieur en 1783.
— La cure de Villard avait aussi pour fête patronale la Conversion de Saint Paul. Vers la fin du XVIIe siècle elle comptait 450 communiants (environ 600 habitants). L'évêque de Limoges y nommait un curé en 1697, mais ce droit de nominaiion était exercé par le prévôt de Saint-Vaury en 1488, 1530, 1556, 1564, 1645, 1651, 1653, 1654, 1689. 1707, 1708. Ce fut ensuite l'aquilaire du chapitre de Saint-Martial en 1736.
— Les archives de l'Ordre de Malte signalent, en 1616, une chapelle appelée le Temple de Villard, qui était un membre dépendant de la commanderie du Vivier. Cette chapelle, dédiée à Saint Jean-Baptiste, n'était pas église paroissiale, mais simplement oratoire de dévotion.
— La justice de Villard appartenait au seigneur de Châteauclos
Sources: Dictionnaire Topographique, Archéologique et Historique de La Creuse, par A. Lecler, Limoges 1902
Ordre des Templiers
Top

 

167
4. Membre.   Villars
Département: Ain, Arrondissement: Bourg-en-Bresse, Canton: Villars-les-Dombes 01

Domaine du Temple de Villars
Domaine du Temple de Villars

Temple de Villars, à 2 lieues et demie du chef, près du bourg du Villars, chapelle, prés, terres, bois, étangs et rentes, ancienne maison des Templiers.
« Revenu 450 livres »
Temple-de-Villars (Le), commune de Villars.
— Ancienne Maison des Templiers fondée avant 1201 et passée,en 1312, aux chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem qui l'annexèrent à leur commanderie des Feuillées.
— Templum du Vilariis, 1250 environ (pouillé du diocèse de Lyon, f° 11 v°).
— Domus milicie Templi de Vilars, 1274 (Guigue, Documents de Dombes, page 189).
— Tremplum de Vilars, 1299-1369 (archives de la Côte-d'Or, B 10455, f° 3 r°).
— Per lo comandour dou Tremplo de Vilars, 1337 (Documents linguistiques de l'Ain, page 93).
— Commanderie des Feuillets: Villards, membre sixième, 1674 (Archives, du Rhône, les Feuillées, titres communs, n° 18).
— Le membre de Villard, sans aucun bâtiment, 1783 (Archives, du Rhône, les Feuillées, titres communs, n° 1).
Sources: Dictionnaire topographique du département de l'Ain, rédigé par M. Edouard Philipon. Paris, Imprimerie Nationale MDCCCCXI.
Ordre des Templiers
Top

 

309
Annexe.   Villedieu (Cantal)
Département: Cantal, Arrondissement: Aurillac, Canton: Maurs, Commune: Saint-Constant-Fournoulès - 15

Domaine du Temple de Villedieu
Domaine du Temple de Villedieu

Villedieu, grange isolée, commune de Trioulou ou Saint-Constant
— Villedieu, 1696 (Terrier de la commanderie de Carlat)
— Valle-Dieu ; Ville-Dieu ; Valdieu, 1784 (Chabrol, tome IV)
— Villedieu communauté (Cassini)
— Villodiou (Etats de section)
Villedieu était un membre de la commanderie de Carlat, il y éxistait un chapitre ; en 1687, la chapelle était annexée à la paroisse de Saint-Constant.
Sources: Dictionnaire topographique du département du Cantal, par M. Emile Amé. Paris Imprimerie de Nationale M DCCC XCVII.
Carlat et les dits membres et chefs affermés.
« Revenu 900 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

4
Annexe.   Villemaux
Département: Corrèze, Arrondissement: Brive-la-Gaillarde, Canton: Uzerche, Commune: Beyssenac - 19

Domaine du Temple de Villemaux
Domaine du Temple de Villemaux

Villemaux près Pompadour à une lieue du chef, à cinq du susdit Temple, en la paroisse de Bessenac, consiste en une chapelle, en partie paroisse, dimes et rentes.
Une visite du curé de Villemaux
— L'église de Beyssenac n'est pas très ancienne. C'est qu'autrefois le chef-lieu de la paroisse était au village de Villemaux où avait existé, si je ne me trompe, une commanderie de Templiers.
Sources: Lemouzi : organe mensuel de l'Ecole limousine félibréenne, page 208. Brive 1910. - Bnf
Ordre des Templiers
Top

 

350
3. Membre.   Villers-le-Temple
Département: Haute-Saône, Arrondissement: Vesoul, Canton: Rioz, commune: Perrouse - 70

Domaine de Villers-le-Temple
Domaine de Villers-le-Temple

Meurcourt, échangé avec le membre Vilard-le-Temple (Cassini) ou Villiers-le-Temple.
« Revenu 200 livres »
Ordre des Templiers
Top

 

52
2. Membres. Annexe   Villeville
Département: Cher, Arrondissement: Saint-Amand-Montrond, Canton: Nérondes, Commune: Mornay-Berry - 18

Domaine du Temple de Villeville
Domaine du Temple de Villeville

Précilly et Villeville, paroisse de Néronde, à 4 lieues du chef.
« Revenu 330 livres »

Villeville, village, commune de Mornay-Berry.
— 1598 (commanderie des Bordes).
Sources: Hippolyte Boyer: Dictionnaire topographique du département du Cher. Paris Imprimerie Nationale, M D CCCC XXVI.
Ordre des Templiers
Top

 

371
1. Chef.   Viviers (Le)
Département: Creuse, Arrondissement: Guéret, Canton: Châtelus-Malvaleix, commune: Tercillat - 23

Domaine du Temple de Viviers
Domaine du Temple de Viviers

Le Viviers, en Berry, diocèse de Limoges, ressort d'Issoudun, à 15 lieues de cette ville, proche celle de Saint-Severt, à 10 lieues du bourg de Chatelus ; le château est attenant à l'église paroissiale.
« Revenu 420 livres »
Viviers, commune de Tercillat.
— Capella de Vicariis, 1282 (Archives de la Haute-Vienne, carton O Dominat, folio 70 v°)
— Templarii de Viveriis, XIIe siecle (Chartier de Prébenoit)
Sources: Dictionnaire Topographique, Archéologique et Historique de La Creuse, par A. Lecler, Limoges 1902
Ordre des Templiers
Top

 

325
4. Membre.   Vuillecin
Département: Doubs, Arrondissement: Pontarlier, Canton: Pontarlier - 25

Domaine du Temple de Vuillecin
Domaine du Temple de Vuillecin

Vuillecin, proche de Pontarlier et distant du chef de 7 lieues.
« Charges de la commanderie 1010 livres »
Plus doit au Grand-Maître, comme Chambre magistrale. 303 francs, monnaie de France.
Commandeur: Léonard-François de Saint-Mauris
Etat de la commanderie en 1745.
Inventaire de 1745 par Battenay.
Ordre des Templiers
Top

 

310
5. Membre.   Ydes
Département: Cantal, Arrondissement: Mauriac, Canton: Ydes - 15

Domaine du Temple d'Ydes
Domaine du Temple d'Ydes

Cette commanderie dépendait de celle du Pont-Vieux, près de Tauves en Basse-Auvergne, qui comprenait six annexes, ou plus exactement six membre (3), suivant le langage officiel de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem appelé aussi de Malte.
La majorité des membres de la commanderie du Pont-Vieux se trouvait en Haute-Auvergne, elle comprenait en effet :
1°. Le Pont-Vieux, chef-lieu, commune de Tauves, Puy-de-Dôme.
2°. La chapelle du Temple, commune de La Rodde, Puy-de-Dôme.
3°. Ydes, dont nous nous occupons ici.
4°. Longevergne, commune d'Anglards-de-Salers.
5°. Courtille, commune de Vebret.
6°. Vallal, commune de Lanobre.
Ces quatre derniers sis aujourd'hui dans le département du Cantal.
La commanderie d'Ydes figure dans le compte de Jean de Trie, bailli d'Auvergne en 1293, pour le total de vingt-six livres, montant de la somme perçue par les percepteurs du Temple peur les acrementa (nouveaux acquêts) (1).
1. Nieppe : Le Grand Prieuré d'Auvergne, page 224. Lyon H. Givry, 1883.

De Sartiges d'Angles a publié une liste à peu près exacte des commandeurs d'Ydes (2).
2. Dictionnaire du Cantal. V. 618 et Burin des Roziers : Histoire de la baronnie de La Tour.

Le 22 novembre 1772, le commandeur François-Louis de Bosredon procéda à Ydes à une visite prieurale et grâce à elle, nous savons quels étaient alors les biens de cette commanderie, qui se composait (3) :
1°. D'une église paroissiale dédiée, à saint Georges.

2°. De la maison du commandeur, située au milieu du bourg d'Ydes, à trente pas de l'église. Elle était couverte en pierres, comprenait trois chambres, avec cuisine et deux caves, dont l'une pour mettre le bois et une tour à l'un des angles, à laquelle on accède par un degré en pierres de taille non couvert. A défaut de presbytère, cette maison servait alors de logement au curé de Chavialle.

3°. D'une maison pour le métayer.
4°. D'une grange avec écurie à bestiaux.
5°. D'un autre petit bâtiment servant d'étable à brebis, avec grenier à foin au-dessus.
6°. D'un domaine rural, d'un revenu annuel de 1755 livres, dont il faut déduire 375 livres pour les portions congrues du curé et du vicaire.

7°. De divers cens et rentes, avec justice haute, moyenne et basse, pour l'établissement desquels un terrier fut dressé en 1664 (4), et renouvelé de 1700 à 1707 par le commandeur de Lespinasse et de 1769 à 1773 par Joseph Don, le dernier commandeur.
3. Archives du Rhône. H. 178. folio 138.
4. Ce terrier couvert en parchemin, contenant 108 feuillets, fut dressé par Jean Fouilboux, notaire royal, à la requête de Jean de La Mamie.


Les biens de la commanderie d'Ydes furent vendus en deux reprises comme biens nationaux. La première adjudication eut lieu le 28 brumaire an III (18 novembre 1794), en quatre lots, dont le premier, comprenant la maison du commandeur qui porte encore ce nom, fut adjugé pour 5250 livres à Aymon Galvaing, de Largnac.
Ces quatre lots produisirent un total de 29.700 livres.

Il fut procédé à la seconde adjudication le 29 ventôse an III (19 mars 1795) pour le surplus de la propriété, divisée en cinquante lots qui atteignirent ensemble 291,650 livres.
Soit un total général de 321.350 livres (5).
5. Ces diverses sommes furent payées en assignats, valant à cette date trente pour cent de leur valeur nominale.
Sources: Ribier, Louis, docteur. A travers l'histoire de la Haute-Auvergne, pages 38, 39 et 40. 3e série, 1929. Paris 1929 - Bnf
« Charges de la commanderie 429 livres »
Etat de la commanderie en 1745.
Pont-Vieux. Ydes (Cantal) longuevergne, (Giou-de-Mamou Cantal). Courtilles.
Ordre des Templiers
Top

 

Grands-Prieurés visités 150297 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.