Les Templiers   L'Orient-Latin   Les Croisades

Les Croisades, les possessions des Ordres Militaires en Orient

Menu Orient-Latin

 

Le Comté de Tripoli → Suite

 

Carte du Comté de Tripoli
Le plan de l'ouvrage ne nous ayant permis de consacrer que quelques pages au Comté de Tripoli et pour la période de sa fondation seulement, nous donnons ici, à la demande de plusieurs lecteurs, un bref répertoire chronologique pour l'histoire de ce fief sous le gouvernement de la maison de Toulouse-Provence (1102-1187).


Carte du Comté de Tripoli

Top



Chronologie du Comté de Tripoli sous la dynastie de Toulouse-Provence

Raymond de Saint-Gilles (1102-1105)

Février-avril 1102.
Siège et prise de Tortose par le comte de Toulouse, Raymond de Saint-Gilles, qui enlève la ville aux Banû 'Ammar, émirs de Tripoli. Pour la prise de Tortose, nous avons Hagenmeyer qui proposait la date du 18 février 1102, obtenue en corrigeant en « XII calendes Martii » le « XII calendes Maii » du Chronicon.S. Maxentii Pictav., correction inspirée par le contexte de Foucher de Chartres qui veut qu'après la prise de Tortose à laquelle ils avaient coopéré, le comte de Poitiers et ses croisés soient allés célébrer les Pâques de 1102 (6 avril) à Jérusalem. Mais Ibn al-Qalanisî nous dit que l'armée de secours musulmane qui, sous l'émir de Hovas Jana A al-Dawla, avait tenté de dégager Tortose et qui se fit battre par Saint-Gilles, fut de retour de cette expédition malheureuse le 14 avril. Il semblerait en résulter que la date du Chronicon était bien exacte, c'est-à dire que Tortose fut prise par Raymond de Saint-Gilles, le 12 des calendes de mai, c'est-à-dire le 21 avril 1102, du moins si l'on admet que l'émir de Homs avait essayé de sauver la ville avant sa chute et non de la reprendre séance tenante, ce que, du reste, Qalanisî ne spécifie nullement.

23 avril 1104.
Raymond de Saint-Gilles avec l'aide d'une escadre génoise, enlève Gibelet (Jebail) aux Banû 'Ammar.

12 septembre 1104.
D'après Qalanisî, Ibn Ammar inflige une surprise à Raymond de Saint-Gilles qui, de Mont-Pèlerin, bloquait Tripoli.

28 février 1105.
Décès de Raymond de Saint-Gilles à Mont-Pèlerin, en face de Tripoli.



Guillaume Jourdain (1105-1109)

Mars 1105.
Guillaume Jourdain, comte de Cerdagne, « neveu » (= cousin) de Raymond de Saint-Gilles, lui succède dans ses possessions syriennes, à Tortose et à Mont-Pèlerin.

Avril-mai 1105.
L'atabeg de Damas Tughtekîn reprend aux Provençaux le bourg, récemment fortifié par eux, de Rafaniya.

1108-1109.
Guillaume Jourdain profite de l'absence de l'émir de Tripoli Ibn 'Ammar, parti demander du secours à Baghdad, pour venir assiéger 'Arqa. L'atabeg de Damas Tughtekîn ne réussit pas à débloquer 'Arqa, ni à enlever aux Provençaux al-Akma et se fait battre près d'al-Akma par Guillaume Jourdain (hiver 1108-1109). D'après les évaluations de M. H. A. R. Gibb (Bull. S. O. S., 1935) la prise de 'Arqa par les Provençaux daterait du commencement de 1109 plutôt que de la fin de 1108.

Bertrand (1109-1112 ou 1113)

Février-mars 1109.
Bertrand, fils de Raymond de Saint-Gilles, débarque au Liban et revendique l'héritage paternel.

1er avril 1109.
Le roi Baudouin I vient devant Tripoli arbitrer le conflit entre Bertrand et Guillaume Jourdain et assiéger avec eux la ville.

12 juillet 1109.
Prise de Tripoli par les Francs. « Peu après » (en 1109) l'assassinat de Guillaume Jourdain laisse tout le comté de Tripoli à Bertrand.

1109-1110.
L'atabeg de Damas Tughtekln, pour obtenir que Bertrand renonce à la conquête de Rafaniya, lui abandonne Munaitira (Mneitri) et le chateau d'Akkar.

Vers juin 1110.
(Date de M. Deschamps), Tancrède, prince d'Antioche, enlève à Qaraja, émir de Homs, le Hosn al-Akrad, le futur Krak des Chevaliers.

1112-1113.
Mort de Bertrand. Son fils Pons lui succède.
Ibn al-Qalasinî fait mourir Bertrand à la fin de janvier 1112 (la nouvelle de sa mort aurait été reçue à Damas le 3 février). Cependant Qalanisî n'est pas très sûr pour la chronologie des princes francs. Par ailleurs Guillaume de Tyr (483), après avoir mentionné la mort du prince d'Antioche Tancrède (12 décembre 1112), ajoute : « Post ejus decessum, mortuo etiam domino Bertramno comité Tripolitano, Pontius uxorem duxerit », ce qui semble vouloir dire, comme l'entend d'ailleurs l'Eracles, que la mort de Bertrand suivit (et non précéda) celle de Tancrède : « Il avint après, dedenz brief terme, que li cuens de Triple morut. » Tancrède étant mort à la mi-décembre 1112, il conviendrait donc de reporter vers le début de 1113 l'avènement du jeune Pons, fils de Bertrand.

Pons (1113-1137)

Décembre 1112.
Tancrède, prince d'Antioche, qui avait, du vivant de Bertrand, pris auprès de lui comme page le jeune Pons, fils de Bertrand (système de Guillaume de Tyr) ou qui, après le décès de Bertrand, avait assumé la tutelle du jeune homme (système de Qalanisî), céda en mourant à Pons, en même temps que sa jeune femme Cécile de France, les deux forteresses de Hosn al-Akrad (le Krak) et de Safita, qui firent dès lors partie du comté de Tripoli.

1115.
Les Francs de Tripoli, qui se sont emparés de Rafaniya, fortifient cette place.

22 octobre 1115.
L'atabeg de Damas Tughtekîn surprend la garnison laissée par Pons à Rafaniya et reconquiert cette place. Les assertions de Qalanisî à ce sujet contredisent celles de Kemal al-Dîn qui veut qu'en cette même année 1115 Tughtekîn ait enlevé Rafaniya non pas aux Francs, mais à l'émir de Homs.

Mai 1116-mai 1117.
Pons, qui ravage la Beqa, est surpris et battu par l'atabeg de Damas Tughtekin.

Août 1122.
Refus de Pons de remplir ses devoirs de vassal envers le nouveau roi de Jérusalem Baudouin II; sa rapide soumission.

31 mars 1126.
Pons, aidé du roi Baudouin II, enlève Rafaniya aux Turcs.

Octobre 1133.
Des bandes turcomanes envahissent le comté de Tripoli et bloquent Pons dans Montferrand ou Bar'în. Il est délivré par le roi Foulque. Date de Qalanisî. (Guillaume de Tyr plaçait l'événement vers 1132.)

28 mars (?) 1137.
Au cours d'un raid des Turcs de Damas au Liban, Pons, trahi pas les Syriens de la montagne, est surpris et tué. Expédition punitive de son fils Raymond II au Liban.

Raymond II (1137-1152)

Vers le 10-20 août 1137.
Le comte de Tripoli, Raymond II, est capturé. Près de Montferrand (Bar'în) par l'atabeg d'Alep, Zengi. Le roi Foulque doit rendre Montferrand à Zengî.

1142.
Raymond II cède le Krak (Hosn al-Akrad) aux Hospitaliers.

Mars-avril 1148.
Le comte de Toulouse Alphonse Jourdain, fils de Raymond de Saint-Gilles, débarque avec la 2e Croisade. Soupçonné de vouloir disputer le comté de Tripoli à son petit-neveu Raymond II, il est empoisonné...

Septembre 1148.
Bertrand, fils d'Alphonse Jourdain, revendique le comté de Tripoli et se saisit de 'Araîma. Raymond II appelle contre lui l'atabeg Nûr al-Dîn qui s'empare de 'Araîma et capture Bertrand.

1152.
Désaccord entre Raymond II et sa femme Hodierne de Jérusalem. Assassinat de Raymond II. Le roi Baudouin III régent pour le jeune Raymond III, fils de Raymond II.

Raymond III (1152-1187)

1160-1161.
Projet de mariage entre Mélisende de Tripoli, sœur de Raymond III et l'empereur byzantin Manuel Comnène. Le projet ayant été abandonné, Raymond III envoie sa flotte ravagé les côtes byzantines (fin 1161).

1163.
L'atabeg d'Alep Nûr al-Dîn, parti pour assiéger le Krak des Chevaliers, est vaincu par les Francs à la Boquée.

11 août 1164.
Raymond III est fait prisonnier par Nûr al-Dîn à la bataille de Harim. Il reste huit ans prisonnier à Alep (1164-1172) Baylie du roi Amaury Ie.

1166.
L'atabeg Nûr al-Dîn s'empare de Munaitira (Mneitri).

1172.
Libération de Raymond III contre rançon de 80000 besants.

Fin 1174.
Raymond III chargé du gouvernement du royaume de Jérusalem pendant l'adolescence du roi Baudouin IV.

14-18 novembre 1177.
Raymond III et le comte de Flandre échouent devant Hama.

1180.
Brouille de Raymond III et du roi Baudouin IV.

1183.
Raymond III rentre en faveur auprès du roi Baudouin IV.

16 mars 1185.
Mort de Baudouin IV. Raymond III régent pour l'enfant Baudouin V.

1186.
Mort de Baudouin V. Raymond III refuse de reconnaître Guy de Lusignan comme roi.

Mai 1187.
Réconciliation de Raymond III et du roi Guy.

4 juillet 1187.
Désastre de Hattin.

Fin 1187 (?)
Mort de Raymond III. Extinction de la dynastie provençale de Tripoli.

Vous pouvez voir sur ce site la liste des forteresses et châteaux du comté de Tripoli

Orient Latin visité 645532 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.