Grands-Maîtres du Temple   Grands-Maîtres du Temple   Grands-Maîtres du Temple

Les Grands-Maîtres depuis le premier Hugues de Payns au dernier Jacques de Molay

Geoffroy de Chanay
Il était né vers 1251.

Vers 1269, il était reçu dans l'ordre à environ 17 ou 18 ans.

Geoffroy de Chanay: Frater Gaudfridus de Charnaio alias Charneio. Reçu Templier à Etampes, par Amaury de la Roche en présence de frère Jean Le Franceys, précepteur de Paris.
Top

 

Il fut successivement
En 1283, il est Commandeur: Gaufridus de Charmoy, de Le Lieu-Dieu-du-Fresne (Cher, arrondissement de Sancerre, canton de Vailly).

En 1294, il est Commandeur: Gauffridus de Charney, Villemoison (commune de Saint-Père, Nièvre, arrondissement et canton de Cosne).

En 1304, il est drapier: Geoffroy de Charney est drapier à Chypre.

En 1306, Jacques de Molay quitte Chypre en compagnie de Raimbaud de Caron et Geoffroy de Charney qui a abandonné sa fonction de drapier.

En juillet 1307, Philippe Uble porte le titre de commandeur des maisons du Temple en Normandie.

En 1307, il est preceptor de toute la Normandie, et avait sous ses ordres, Philippe Uble et Philippe Agate, qui portaient le titre de preceptor de Normandie honorifiquement vu leur grand âge.

Puis, toujours en 1307, il était au pourvoir des provinces de France, d'Auvergne, de Poitou et de Provence, plus toute la Normandie et quelques baillies importantes. En fait, il était le chef des grands visiteurs de l'Ordre.

Jacques de Molay fit nommé de nouveaux maîtres des provinces, y a-t-il eu des pressions royales pour obtenir la nomination de maîtres des provinces fidèles au roi ?

Rien ne permet de dire que Jacques de Molay ait cédé à la pression du roi pour nommer Gérard de Villiers en France, Humbert Blanc en Auvergne, Geoffroy de Gonneville (venu d'Angleterre) en Poitou, Bernard de Roche en Provence et Geoffroy de Charnay pour toute la Normandie.
Top

 

Arrestation et Procès
Le vendredi 13 octobre 1307, tous les Templiers de France furent arrêtés par les gens du roi. A Paris même, cent quarante frères de l'ordre, parmi lesquels on comptait les plus hauts dignitaires, Jacques de Molay, Hugues de Pairaud, Geoffroy de Charnay et Geoffroy de Gonneville furent arrêtés par Guillaume de Nogaret et Raynald de Roye.

Il est interrogé du 21 octobre 1307.

Le 26 octobre, Jacques de Molay, Gérard Gauche, Gui Dauphin, Geoffroi de Cernay, Gautier de Liancourt comparurent au Temple, devant divers ecclésiastiques, des maîtres en théologie et des écoliers de l'Université de Paris. Ils reconnurent publiquement leurs crimes.

Le lundi 11 mars 1314, les cardinaux firent dresser un échafaud devant le parvis de Notre-Dame, afin de donner lecture publique des aveux et de la sentence. Molay et ses frères parurent sur cet échafaud. Mais un des cardinaux ayant déclaré au peuple que ces Templiers étaient condamnés à un emprisonnement perpétuel, Molay et Geoffroy de Charnay se levèrent et déclarèrent que tout ce qu'ils avaient dit dans leurs interrogatoires était faux. Ils soutinrent n'avoir passé d'aveux qu'à la persuasion du pape et du roi, par complaisance pour le pape et pour le roi. Aussitôt, les cardinaux les livrèrent au prévôt de Paris et ils furent tous quatre reconduits en prison.

Le roi assembla son conseil, sans n'y appeler aucun ecclésiastique. Il y fut décidé que les deux dignitaires, par leur rétraction, étaient devenus relaps. En conséquence, sur le soir, Jacques de Molay et Geoffroy de Charnay furent brûlés dans l'île dite « aux juifs », entre le jardin du roi et les Augustins.

Maitres du Temple visité 524589 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.