Non nobis Domine, non nobis, sed Nomini Tuo da Gloriam Non pas à nous Seigneur, non pas à nous, mais à Ton Nom seul, donne la gloire
Sceau des Templiers Croix des Templiers Histoire de L'Ordre du Temple Les Templiers et les Croisades Croix des Templiers Les croisades et les Templiers Sceau des Templiers
Menu général:
André de Montbard
templiers-net Fin 1154 - 17 octobre 1156

Oncle de saint Bernard, il fut Sénéchal de l'Ordre de 1148 à 1151, selon les cartulaires du Saint-Sépulcre et de saint Lazare.

Il figure pour la première fois comme Maître du Temple, le 27 mai 1155, dans un acte de Baudouin III, roi de Jérusalem, et dans un acte identique daté du 27 juin 1155 concernant une confirmation d'échange avec la reine Mélisande.

Le 3 juillet de la même année, il est cité dans un acte d'Amaury, comte d'Ascalon.
L'obituaire de Bonlieu date sa mort du 17 octobre.
L'année ne peut être que 1156 puisqu'à la fin de cette année son successeur apparaît déjà.
Top

 

André de Montbard - 1154-1156
André de Montbard est l'un des neuf chevaliers fondateurs de l'Ordre, dont il est membre depuis trente ans. Sénéchal quand il est élu, c'est déjà un vieil homme ( nommé pour faire obstacle au candidat de Louis VII ? ).
Il est aussi l'oncle de Saint Bernard. En l'honorant, on rend hommage au protecteur de l'Ordre.

Bertrand de Blanquefort >>>> Généalogie des Grands-Maîtres

Top

 

Durant le magistère d'André de Montbard
André, fils de Bernard de Montbarry et de Hunberge, était proche parent de Saint-Bernard qui l'aimait tendrement, comme l'atteste une lettre de ce Père au futur Grand-Maître [Op. S. Bernardi. Ep. 288].

L'écrivain se demande:
« s'il doit encore désirer le retour d'André depuis son admission à l'Ordre du Temple. »
« Peut-être, s'écrie-t-il enfin, dans son enthousiasme de prophète, peut-être tu diras un jour, comme le patriarche Jacob: J'ai passé le Jourdain avec mon bâton, mais à présent je m'en retourne avec trois bandes.

Saint-Bernard disait plus vrai qu'il n'avait dit avant la Croisade: André fut revêtu de la dignité magistrale en 1165.

La même lettre de l'abbé de Clairvaux révèle sa pensée sur l'insuccès de la Croisade. Il dit à son ami:
« Je vois tes appréhensions pour la Terre-Sainte. Malheur à nos princes ! Dans le pays du Seigneur, ils n'ont fait aucune bonne oeuvre; dans les leurs, qui les revirent si promptement, leurs iniquités passent toute croyance. Ils ne sont capables que de mal et ne savent pas entreprendre le bien. »
Sources: Par feu Claude Mansuet Jeune. Chanoine Régulier de l'Ordre de Prémontré, Docteur en Théologie, Prieur de l'Abbaye d'Etival. Edité chez Guillot, Librairie de Monsieur, Frère du Roi, rue Saint-Jacques. Paris. M DCC. LXXXIX.

Bertrand de Blanquefort


Les pages des Maitres du Temple ont été visitées 504348 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.