Les dignitaires de l'Ordre

Administration Centrale
Grands-Maitres
Gérard. Vers 1100 — mort 3 sept. 1120. [Hist. occ. des crois., III, 446)
Raymond du Puy. 9 déc. 1125 — 25 oct. 1158 (nº 72 et 270)
Auger de Balben. 29 nov. 1160 — 11 mars 1162 (nº 296 et 304)
Gilbert d'Assailly. Janv. 1163 — [après juin] 1170 (nº 317 et 411)
Caste de Murols. Vers 1170 — mort avant 20 juin 1172 (V. plus haut, p. 81; nº 434)
Jobert. 1173 — janv. 1177 (nº 438 et 508)
Roger des Moulins. Oct. 1177 — mort 1 mai 1187 (nº 529; V. plus haut, p. 95)
Armengaud d'Asp. Oct. 1188 — 1190 (avant sept.) (1), (nº 860 et 902)
Garnier de Naplouse. 6 déc. 1190 (2) — prob, mort 31 août 1192 (J. H. Round, Cal. of doc. preserved in France, I (Londres, 1899), 15, nº 59. V. plus haut, p. 108 et p. 116)
Geoffroy de Donjon. Janv. 1193 — après 20 mai 1202 (nº 491 ; Rohricht, Reg. regni Hier., nº 789)
Alphonse de Portugal. 1203 — 1206 (nº 1167 et 1232)
Jeoffroy le Rat. 1206 — 22 mai 1207 (nº 1231 et 1262)
Garin de Montaigu. 1 oct. 1207 — 8 mai 1227 (nº 1272 et 1861)
Bertrand de Thessy. 13 mai 1230 (nº1959)
Guérin. 1 mai 1231 — mai 1236 (nº 1983 et 2142)
Bertrand de Comps. 20 sept. 1236 — avril 1239 (nº 2150 et 2224)
Pierre de Vieille Bride. 1240 — 18 nov. 1241 (nº 2245 et 2280)
Guillaume de Châteauneuf. 31 mai 1243 — 20 févr. 1258 (nº 2296 et 2856)
Hugues Revel. 9 oct. 1258 — 1 avril 1277 (nº 2902 et 3621)
Nicolas Lorgne. 3 août 1277 — 27 sept. 1283 (nº 3628 et 3844)
Jean de Villiers. Sept. 1285 — 20 oct. 1293 (nº 3909 et 4234)
Eudes des Pins. 30 sept. 1294 — 17 mars 1296 (nº 4259 et Chronique d'Amadiy 233)
Guillaume de Villaret. 26 mars 1296 — 23 nov. 1304 (Paris, Bibl. nat., franç. 6049, f. 245; nº4672)
Foulques de Villaret. 3 nov. 1305 (nº 4703) — 1319 (déposé à, cette date, il mourut le 1 sept. 1327)

Anti grand-maître
Rostang. Vers 1170-1172. (V. plus haut, p. 81)

Grand-maître intérimaire
Borrel, grand-précepteur. Après 1 mai 1187 — avant oct. 1188 (V. plus haut, p. 97)

Lieutenants
Isembard (en Syrie, pendant la croisade de Damiette). Août 1219 (nº 1656)
Jean de Ronay, vice-maître pendant la captivité de Châteauneuf. 3 avril 1245 — Mort 11 février 1250 (nº 2335 et 2521. Cf. plus haut, p. 196)
Guy la Guespe. 6 août 1281 (nº 3764)
Jacques de Taxi (pendant le séjour de Jean de Villiers en France). 27 juin 1286 (Mas-Latrie, Hist. de Chypre, III, 671). N....... (à Chypre, pendant le séjour de Guillaume de Villaret en Occident). 1299 (nº 4462)

Grands-Précepteurs
[Sedulus]. 1145 (3)
Bérenger. 24 mai 1150 — 5 février 1151 ou 1152 (nº192 et 202)
Gérard Hugues. Août 1155 —1157(nº 237 et 249)
Garin de Maulne (de Melna). 25 janv. 1158 ou 1159 (nº 263)
Rostang. 1162 (nº 300)
Guillaume de Mauny (de Moun, de Mahone). 1163 — [après 19 juillet] 1168 (nº 312 et 399 (4)
Pons Blan (Blanus). Fin de 1169 ou 1170 (nº 403) (5)
0.... Fin de 1169 ou 1170 — 20 juin 1172 (nº 403 et 434)
Garin de Maulne. 1173 — août 1175 (nº 443 et 483)
Garnier [de Naplouse]. 1176 — 1177 (nº 495 et 508)
[Ansermus]. 1178 (nº 528) (6)
Raymond de S. Michel. Mai 1178 (nº 538)
Garnier [de Naplouse]. 1180 — 1184 (nos 576 et 663)
Archambaud. Avril 1185 (nº 754)
Borrel. 1 févr. 1186 — oct. 1188 (nº 783 et 860)
Ogier. 31 oct. 1190 (nº 900)
Martin Goceauve (Gotzaldus). Janv. 1193 (nº 941) (7)
Robert l'Anglais. 5 janv. 1195 (nº 972)
Guillaume Lombard. 27 avril 1201 — mai 1201 (nº 1145 et 1146)
Pierre de Mirmande. 4 mars 1202 (nº 1156)
Isembard. Févr. 1207 ou 1208 (nº 1250 et 1251)
Le même. Août 1219 (et lieutenant du grand-maître en Syrie) (nº 1656)
Gouffier. Mai 1221 (nº 1718)
Guillaume de Tinières (8) 28 sept. 1231 (nº 1996)
André Polin. Nov. 1235 (nº 2126)
Pierre de Vieille-Bride. 18 juin 1237 — avril 1239 (nº 2166, 2224 et 2282)
Guillaume de Senlis. 1240 (nº 2245)
Jean de Ronay, vice-maître pendant la captivité du grand-maître Guillaume de Châteauneuf. 3 avril 1245—1247 août 1248, (nº 2353 et 2482)
Hugues Revel. 22 déc. 1253 — 22 févr. 1257 (nº 2262 et 2857)
Henri de Furstenberg. 24 oct. 1259 — 19 déc. 1262 (nº 2934 et 3045) (9)
Etienne de Meses. 16 sept. 1264—1267. Mort 28 oct. 1266 (nº 3015; Annales de Terre-Sainte, 453)
Boniface de Calamandracen. 9 nov. 1266 — 2 juin 1271 (nº 3236 et 3422)
Nicolas Lorgne. 20 oct. 1271 (nº 3433)
Etienne de Brac. 7 oct. 1273 (nº 3519)
[Boniface de Calamandracen] 24 mars 1279
Jacques de Taxi, et lieutenant du grand-maître. 27 juin 1286, (Mas-Latrie, Hist. de Chypre, III, 671). N...., et lieutenant du grand-maître à Chypre. 1299 (nº 4462)
Foulques de Villaret. 31 déc. 1301 (nº 4553)
Raymond de Ribells. 5 févr. — 3 nov. 1303 (nº 4586 et 4617)
Foulques de Villaret. [Après 27 déc.] 1303 (nº4624)
Gantelme de Tournel. 3 nov 1306 (nº 4735)
Guy de Séverac. 8 mars 1308 — 19 août 1310 (Chron. d'Amadi, 283 et 376; F. Bustron., Chron. de Vile de Chypre, 164 et 231)


Lientenant
Kraft (Craphus). 14 avril 1260 (nº 2949)

Maréchaux
Raymond de Tibériade. Mars 1167 (nº 375)
Lambert. Oct. 1188 (nº 860)
Guillaume Borrel. Janv. 1193 (nº 941)
Guillaume de Marolh. 5 janv. 1195 (nº 972)
Albert Romanus. 19 juillet 1204 (nº 1197)
G[arin de Montaigu probablement]. 1206 (nº 1231)
Garin de Montaigu. 22 mai 1207 (nº 1262)
Geoffroy. Août 1210 (nº 1349)
Aymar de Layron. Févr. 1216 — 9 oct. 1218 (nº 1462 ; Esioire de Brades, 333)
Féraud de Barras. Mai 1221 (nº 1718)
Arnaud de Montbrun. 30 sept. 1232 — 3 oct. 1233 (nº 2033 et 2067)
Guillaume de Châteauneuf. 18 nov. 1241 (nº 2280)
Guillaume de Corcelles. 7 août 1248 (nº 2482)
Pierre de Biaune. Mort 6 juin 1254 (Annales de Terre Sainte, 446)
Raibard. 29 janv. 1256 (nº 2785)
Guichard de Lentino. 24 oct. 1259 (nº 2934)
Josseaume d'Estornel. 19 déc. 1262 (nº 3045)
Nicolas Lorgne. Après 28 oct. 1266 et avant 1269 — 2 juin 1271 (nº 3047 et 3422)
Rodrigue Perez. 20 oct. 1271 (nº 3433)
Nicolas Lorgne. 7 oct. 1273 (nº 3519)
Matthieu de Clermont. 26 avril 1289 (11) — Mort 18 mai 1291 (Gestes des Chiprois, 237 ; nº 4157)
Simon le Rat. 3 juin 1299 —16 juin 1299 (nº 4464 et 4469)
Raymond de Beaulieu. 31 décembre 1301 (nº 4553)
Simon le Rat. 5 févr. 1903 — 3 nov. 1303 (nº 4586 et 4617)
Girard de Gragnana. Après nov. 1303 (nº 4620)
Albert l'Aleman, 27 mai 1306 (Malte, Arch. de l'Ordre, Lib. bull. mag., XI, f. 187 b)
Simon le Rat. 3 nov. 1306 (nº 4735)
Le même. 1309 — 26 juill. 1310 [Chronique d'Amadi, 311-70; Bustron, Chron. de Vile de Chypre, 182)

Lieutenant
Geoffroy de Reillanne. 30 avril 1256 (nº 2810)
Pons. Août 1155, (nº 237)
Piota. 1162 — mars 1167 (nº 300, 312 et 372)
Guillaume de Forgia. Oct. 1173 nº 450)
Etienne. 1176 (?), janv. 1177 — 9 nov. 1181 (nº 494, 508 et 610)
[Nicolas. 20 août 1178 — déc. 1181 (nº 545, 593 bis, 613 et 614)] (12)
Herbert de Duneires. 25 avril 1186 (nº 803)
[Amat. 1190 (nº 892)] (13)
Rolland. 21 août 1198 (nº 1031)
Foulques Brémont. 18 déc. 1267 (nº 1276)
Nuno. Août 1219 (nº 1656)
Henri. Mai 1221 (nº 1718)
Robert. Nov. 1235 (nº2126)
André. Déc. 1238 (nº 2312)
Robert des Vignes. Avril 1239 (nº 2224)
Henri. 11 févr. 1255 — 30 avril 1256 (nº 2714 et 2810)
Bernard Corbel, infirmier. 7 août 1248 (nº 2482)
[Kraft (Crapiius). 14 avril 1260 (nº 2949)] (14)
Garcias Ximenès. 19 déc. 1262 (nº 3045)
Pierre de Hayem. Après 28 oct. 1266 et avant 1269 (nº 3047)
Rodrigue Rodriguez. 7 ocL 1273 (nº 3319)
Raymond de Beaulieu. 3 juin 1299 — 16 juin 1299 (nº 4464 et 4469)
Gérard de Gragnana. 5 févr. 1303 (nº 4586)
Velasco Martinez. 3 nov. 1306 (nº 4735)

Drapiers
Pons Boschant. Mai 1221 (nº 1718)
Guillaume de Montaigu. 3 oct. 1233 (nº 2067)
Martin Sanche[z]. 7 août 1248, (nº 2482)
Guichard. 1 mars 1254 — 30 avr. 1256 (nº 2670 et 2810)
Simon de Villejus. 23 janv. 1260 (nº 2943)
Roger de Vere. 19 déc. 1262 (nº 3045)
Guillaume de Villaret. Après 28 oct. 1266 et avant 1269 (nº 3047)
Eudes des Pins. 7 oct. 1273 (nº3519)
Robert de Merdoigne. Vers 1290 ? (15) (nº 4618)
Gautier l'Anglais. 3 nov. 1303 (nº 4618)
Richard de Panelli. 27 mai 1306 — 3 nov. 1306. (Malte, Arch. de l'Ordre, Lib. bull, mag., XI, f. 187 b ; nº 4735)

Lieutenant
N.... 12-16 juin 1299 (nº 4468 et 4469)

Trésoriers
Raymond. 19 déc. 1135, 1141, 24 mai 1150 (nº 8115, 138 et 192)
Pierre. 1141, 1 févr. 1147 (nº8138 et 175; Rozière, Cartul. du S. Sépulcre, 220) (16)
Giraud de S. André. 5 févr. 1151 ou 1152, 1162, 1163 (nº 202, 300, 312)
Amoramus. 1157 — 25 janv. 1158 ou 1159 (nº 249 et 263) (17)
Caste de Murols. Mars 1167 — [après 19 juill.] 1168 (nº 372, 375 et 399)
Etienne. 1173 — 1175 (nº 443, 450, 464 et 469)
Gérard. 1175 (nº 471)
Geoffroy. Janv. 1177 — mai 1178 (nº 508 et 538)
Etienne. [Avant sept.] 1181 (nº 603)
Pierre Gautier. 9 nov. 1181 (nº610)
Bérenger de Cenagona. 25 avril 1186 (nº 803)
Geoffroy. Oct. 1187 (nº 835)
Robert. 2 févr. 1192 (nº 919)
Antelme de Lucques. 27 avril 1201 — mai 1201 (nº 1145 et 1146)
Richard. 18 déc. 1207 — août 1219 (nº 1276 et 1656)
Sais (Sayxius). Nov. 1235 — avril 1239 (nº 2126 et 2224)
Joseph de Cancy. 7 août 1248 — 20 oct. 1271 (nº 2482 et 3433)
Thomas. 9 août 1273 — 7 oct. 1273 (nº 3514 et 3519)
Bernard du Chemin. 3 juin 1299 — 16 juin 1299 (nº 4464 et 4469)
Durand de la Prévôté. 3 nov. 1306 (nº 4735)

Sous-trésorier
Etienne. 1167 (nº 372)

Amiraux
Fouloues de Villaret. 3 juin — 16 juin 1299 (nº 4464 et 4469)
Sanche d'Aragon. 27 mai 1306 (Malte, Arch. de l'Ordre, Lib. bull. mag., xi, f. 187 b)
Sanzoli de Grasse. 22 oct. 1307 (nº 4756)

Turcopliers
Pierre de Sardines. 7 août 1248 (nº 2482)
P. [probablement le même]. 30 avril 1256 (nº 2810)
Pons de Madières. 20 oct. 1271 (nº 3433)

Prieurs Conventuels
Pierre du Puy. 1139 (Rozière, Cartul., du S. Sépulcre, 184)
Pierre du Crac. 1163 (nº 312 et 309)
Bernard. 1175 — 14 mars 1182 (nº 471 et 627) (18)
Guillaume de Acerio. Avril 1185 (nº 754)
Séguin. 18 déc. 1207 (nº 1276)
Guillaume. Nov. 1235 (nº 2126)
Jean. 17 août 1248 (nº 2482)
Jean de Laodicée. [Fin mai — 12 juin] 1299 — 5 juin 1310 (19) (nº 4461 et 4468; Chron. d'Amadi, 331 et 358)

Officiers de la Maison du Grand-Maitre - Compagnons
Thomas Lorgne et Roland. Nov. 1235 (nº 2126)
Guillaume de Vals. 7 août 1248 (nº 2482)
Guillaume de S. Dieri. 1 mars 1254 (nº 2670)
Robert de lo Maistre. [Fin mai-juin] 1299 (nº 4463)

Sénéchaux
Robert. 1141 (nº 138)
Simon. 15 juin 1199 — mai 1201 (nº 1085 et 1146)

Chapelains
Bonel (?). Déc. 1174 (nº 467)
Hilaire (?) 15 juin 1199 — 6 sept. 1199 (nº 1085 et 1096)
A..... 1206 (nº 1231)
Guillaume. 23 avril 1214 (nº 1426 et 1427) (20)
Gilles Girard . 15 mai [1221] (nº 1725)
Thomas Mouton et Bernard Raymond. 27-8 mars 1298 (nº 4413)

Clerc
Jacques Nouvel. 27-8 mars 1298 (nº 4413)

Officiers divers - Chanceliers
Pierre Guillaume. 27 juin 1126 (nº 77)

Bouteillers
Gérard. 1141 (nº 138 et 140)
Robert. 24 mai 1150 (nº 192)
Henri. 5 févr. 1151 ou 1152 (nº 202)

Maîtres de l'Anerie
Hugues de Asinaria. 1157 (nº249)
Bernard. 1163 — janv. 1177 (21) (nº 312 et 508)
Jacques. Mai 1178 — 25 avril 1186 (nº 538 et 803)

Maîtres de l'oeuvre
[Petrus de Opere. 1157 (nº 249)] (22)
Pierre. Oct. 1173 (nº 450)
Bérard. Janv. 1177 (nº 508)

Procureur
Richard. 1266 — 28 août 1271 (nº 3236 et 3429)

Receveur
Jean de Cerisiers. 19 mars 1255 (nº 2721).

Petits-Commandeurs - (ou commandeurs de la voûte)
Durand [de Soreis], parvus preceptor. Nov. 1235 (nº 2126)
Thomas Mausu, preceptor volte. 1264 (nº 3105)
N. ..., petit comandor. 3 nov. 1303 (nº 4616)

Officiers Militaires - Maîtres-Ecuyers
Jean de Malengh. 1248 (nº 2482) Conrad l'allemand, Pierre le Gascon, Nicolas l'Allemand. Avant 1303 (nº 4613)
Daniel Lombard (23). 1303 (nº 4616).

Commandeurs des chevaliers
Bernard Raymond. 22 nov. 1234 (nº 2094)
N. ... 22 oct. 1301 (nº 4549)

Châtelains
V. Amposte et Orient.

Grands-Commandeurs deça Mer
[Raymond de Tibértade. Juin 1164 (nº 333)] (24)
Guy de Mahun. Avril 1171 (nº 426)
Aymon de Rochafort. Mars 1174 — 27 mars 1175 (nº 461 et 477) (25)
Geoffroy. Vers 1178 (nº 528 bis)
Guillaume de Villiers. 30 avril 1193 (nº 945) (26)
Garcias de Lisa. Vers 1196 (27), [juin] 1198—1199 (nº 1022, 1026, 1036 et 1057 (28)
Isembard. Févr. 1211 (nº 1360)
Aimery de Pax. 23 août 1215 — nov. 1216 (nº 1444 et 1484)
Isembard. Oct. 1222 (nº 1758)
Raimbaud de Voczon. 2 juin 1247 — 11 juin. 1248 (no 2445 et 2481)
Féraud DE Barras. 19 juin. 1259 — 28 juill. 1262 (nº 2923 et 3035)
Boniface de Calamandracen. 13 déc. 1291 — 23 févr. 1298 (n 4177 et 4408)

Lieutenant
P.Chaptard. 11 juin. 1248 (nº 2481)
Top

 

France
Grands-Commandeurs
Garnier de Naplouse, (en même temps prieur d'Angleterre). 1189 (29) (nº 868)
Ogier, magister universarum domuum Hospitalis in Francia (30). 1191 (nº 904)
Ogier. Juin. 1202 — 1203 (nº 1164 et 1167)
Isembard. Avril 1212 (nº 1382)
Jean de Montgrossin. [Avant nov.] 1232 (nº 2036)

Prieurs de Saint-Gilles
Pons. [Entre 1118 et 1126] (nº 42, 54, 64, 66)
Haimo. 1143 (nº 150)
Arnaud Message (Emissarius). Sept. 1143 — sept. 1150 (nº 152 et 194) (31)
Josselin d'Azille (32). 1 oct. 1152 — 4 nov. 1153 (nº 211 et 220)
Guichard Aimery. Après 4 nov. 1153, 9 avril 1154 — 24 oct. 1160 (nº 214, 220 et 295)
Geoffroy de Brésil. 1164 — 1168 (nº 329 et 387)
Raymond de Saint Michel. 1177 (nº 505) (33)
Odin (Aldinus, Oldinus, Heldinus, Eldinus, Odion). 1177 — 5 janv. 1182 (nº 507, 520, 528, 542, 571, 578, 581, 583, 600 et 624)
Armengaud d'Asp. 1182 — juin 1184 (nº 619 et 677) (34)
Odin. 25 juin 1185 (nº 721 et 760) (35)
Armengaud d'Asp. Sept. 1186 — mai 1188 (nº 818, 820, 822, 835; Rohricht, Reg. regni Hierosol., nº 665, 666 et 675)
Ogier. 1190 (nº 888 et 3582)
Bertrand de Milhau. Juill. 1192 — août 1192 (nº 926 et 930)
Raymond d'Aiguille (de Acu). Dec. 1198 — 20 juin 1202 (Revue historique de Provence, I, 83; (nº 1163)
Seignoret. 5 sept. 1203 (nº 1179)
Ximeno DE Lavata. 30 déc. 1205 (nº 1228)
Bertrand d'Olivella. 7 févr. 1207 (nº 1253 et 1255)
Pierre DE Montfaucon. 17 mars 1207 (nº 1258)
Bermond de Luzancion. 15 févr. 1212 (nº 1375)
Martin d'Andos. 16 mars 1215 — févr. 1216 (Dom Vaissete, Histoire de Languedoc, VIII, col. 663; nº 1459)
Emmanuel. 12 juill. 1221 — 10 août 1224 (nº 1736 et 1790)
G. DES Ormes. 1229 (nº 1934)
[Amaury de Turrei. Vers 1230 (nº 2202)]
Bertrand de Comps. 8 déc. 1231 — 17 avril 1234 (nº 2006 et 2079)
Bertrand de Barras. 21 janv. 1239 — 17 janv. 1242 (nº 2218 et 2284)
Féraud de Barras. 25 août 1246 — 25 juin 1255 (nº 2419; Paris, Archives nationale, J. 312, nº 59)
Le même. 12 mars 1266 — [27 mai — 10 juin] 1268 (nº 3215 et 3308)
Guillaume de Villaret. 31 mars 1271 — 26 mars 1296 (nº 3416 et 4308)
Dragonet de Mondragon. 15 oct. 1306 — 30 nov. 1308 (nº 4732 et 4829) (36)

Lieutenants on vice-prieurs
Seignoret. 20 sept. 1216 (nº 1480)
Guillaume de Villaret. 12 déc. 1269 — juin 1270 (nº 3376 et 3394)

Prieurs de Bourgogne
Eudes. Oct. 1187 (nº 835) (37)
Guillaume. 1190 — 11-12 janv. 1194 (nº 886 et 956)
Seignoret. Oct. 1225 — 1229 (nº 1822 et 1934)
Gerbert. 1233 (nº 2039)
Hugues Arnaud. 21 janv. 1239 (nº 2218)
N. ..., précepteur de Bourgogne. 1242 (nº 2284)
Guillaume de Vandelin (et prieur de France). 17 juin 1299 (nº 4470)
Ithier de Nanteuil (et prieur de France). Oct. 1301 (nº 4546)


Prieurs de France
Anselme [de Corbeil]. 1179 — 1187 (nº 552 et 824)
Arnoul de Spina. 1188 (nº 842)
Vacance du prieuré : 1189 (Garnier de Naplouse étant grand-commandeur de France)
Vacance probable du prieuré : 1191.
(Ogier étant grand-commandeur de France)
Ogier. Août 1194 — mai 1195 (nº 965 et 973) (38)
P. Piloz. 1198 (Lalore, Cartulaire du diocèse de Troyes, II, 122) (39)
Simon d'Abbeville. 1199 — 1201 (nº 1056, 1057 et 1133)
Isembard. Juin. 1202 — 1203 (nº 1164 et 1167)
Guillaume de Villiers. 1207 — 11 août 1209 (nº 1243 et 1331, note 1)
Geoffroy. Août 1212 — nov. 1216 (nº 1397 et 1481)
Imbert de Luquiers. 1219 — 1220 (nº 1637 et 1664)
Guérin. Mai 1225 — juin 1229 (nº 1812 et 1941)
H. ... Nov. 1230 (nº 1970)
Guillaume de Tinières. Nov. 1232 (nº 2036)
Jean de Montgrossin. Avril 1235 — juin. 1237 (nº 2106 ; Lalore, Cartulaire du diocèse de Troyes, II, 200)
André Polin. Févr. 1239 — juin 1248 (nº 2219 et 2474)
Philippe d'Egly. Févr. 1250 — juin. 1250 (nº 2514 et 2523) (40)
Guillaume Puons. 4 juill. 1253 — juin. 1257 (nº 2648 et 2881)
Nicolas d'Escamps. 1259 (nº 2909)
Philippe d'Egly. Dec. 1260 — mars 1264 (nº 2969; Dijon, Archives de la Côte-d'Or, H. 1220) (41)
Jean de Chevry. Juin 1272 — août 1278 (nº 3454 et 3669) (42)
Jean de Villiers. 17 juin 1282 — août 1283 (nº 3794 et 3840)
Ithier de Nanteuil. Janv. 1290 — oct. 1310 (nº 1078 et 4909)
[Guillaume de Vandelin. 18 févr. 1298 — 15 déc. 1298 (nº 4403 et 4438)] (43)

Vice-prieurs
Jacques. 1189 (nº 868) (44)
Anselme [probablement de Corbeil]. 1189 — 1191 ? (nº 868 et 904) (45)
Simon. Févr. 1233 (nº 2041) (46)
N. ... 12 déc. 1267 (nº 3285)


Lieutenants
Jean de Chevry. Juill. 1269 — 24 juin 1271 (nº 3343 et 3425)
Raoul de Paris. 1 déc. 1271 (nº 3425, note 1)
Thomas le Rat. 19 juin 1280 — 2 juill. 1281 (nº 3574 et 3757)
Raoul d'Orléans. 12 janv. 1290 (nº 4074)

Prieurs de Normandie
Jacques, vice-prieur de France, prieur de Normandie. 1189 ? — 1199 (nº 1868 et 1056)
Etienne [de Blois], précepteur. Sept. 1202 (Paris, Archives nationale, S. 5199, nº 6) (47)
Raoul du Bosc, maître. 28 oct. 1225 (Paris, Archives nationale, S. 5052, nº 20)
Heudebaud, prieur. [Vers 1220 — 1235] (nº 1101)] (48)
Robert Poucin, précepteur. [Vers 1220-1235] (Paris, Archives nationale, S. 5049, nº 21) (49)
Guillaume du Tertre, maître. [Vers 1220-1235] (nº 1101 ; Paris, Archives nationale, S. 5051, nº 37)
Jean de Chevry, bailli de l'Hôpital en Normandie. 19 juin 1280. (nº 3574)

Prieurs d'Auvergne
Bertrand des Barres. Avant 1245 (50)
Cattard. Avant 1261 (nº 3090) (51)
Robert de Montrognon. Janv. 1261 — 13 nov. 1275 (nº 2975 et 3589) (52)
Etienne de Brosse. 22 déc. 1278, 20 mars 1280 — avant 21 sept. 1282 (nº 3685, 3719 et 3797)
Guillaume Audibert. Mai 1288 (nº3998)
Maurice d'Ornon. Juill. 1293 — 14 janv. 1296 (nº 4221 et 4302)
Pons de Fay. 9 juin 1301 — 30 nov. 1308 (nº 4539 et 4829) (53)

Lieutenant
Guy de Chevelu. 1270 (nº 3380)
Top

 

Italie
Grands-Commandeurs
Archambaud. Oct. 1188 (nº 860)
Ogier. 8 févr. 1199 (nº 1069)
Raimbault de Voczon, magister per Italiam, Hungariam et Sclavo-Diam. 22 juill. 1250 (nº 2526)
Le même, magnus preceptor per Italiam, Hungariam et Austriain. Août 1252 — janv. 1254 (nº 2615
et 2663) N. ..., grand-commandeur. 30 sept. 1294 (nº 4259)

Prieurs de Messine
Hubald. 10 oct. 1136 (nº 119)
Gibelin (Gebilinus). Dec. 1177 (nº 524)
Gérard. Janv. 1196 (nº 984)
[Garcias. Mars 1208 (nº 1293)] (54)
[Gidus. [Après 8] mars 1212 (nº 1379)] (55)
Jacques de Taxi. 3 juill. 1269 — 18 avril 1273 (nº 3348 et 3503)
N. ... 30 sept. 1294(nº 4259)
François de Pistania, prieur de Messine et de Saint Euphémie (56). 2 déc. 1305 (nº 4705)

Vice-Maître
N. ... 13 févr. 1279 (nº 3690)

Prieurs de Barletta
N. ..., prior Apulie. 1169 ou 1170 (nº 403)
Pons (5). Avril 1179 (nº 562)
Disigio, prior Baroli (). 8 févr. 1199 (nº 1069)
Pierre d'Avignon (ou de Nicastro). 14 juill. 1269 — 14 sept. 1270 (nº 3357 et 3402)
Jacques de Taxi. 20 janv. 1278 — 6 juill. 1281. (Rey, Recherches sur la domination des Latins en Orient, 45 ; nº 3758)
N. ... 30 sept. 1294 (nº 4252)
Robert de Mastra. 28 avril 1302 (nº 4562)
Josselin de Tornello. 29 janv. 1304 — 30 juin 1304 (nº 4632 et 4659)
Bertrand de Malobosco, 1309. (Caméra, Annalidelle due Sicilie, II, 173)

Vice-prieurs ou lieutenants
N. ...23 oct. 1278 (nº 3680)
Guy de Vallibus, prieur de Venosa. 23 juin. 1303 (nº 4603)
Hugues de Rocca Acuta, commandeur de Castelluccio, lieutenant à Venosa. 1 mars 1307 — 25 juill. 1310 (nº 4741 et 4903 bis)

Prieurs de Capoue
N. ... 6 oct. 1255 (nº 2771)
N. ... 19 févr. 1274 (Naples, Archives d'état, Reg. Angev. 1274 B, nº 21, f. 157)
Hugues de Sallerot. 29 mai 1280 nº 3724)
Jean d'Orléans. 10 mai 1291 — 7 août 1291 (nº 4154 et 4163)
Jacques de Pocapaglia. 15 juin 1300 (nº 4508)
N. ... 23 janv. 1305 (nº 4686)
Guy d'Angerano. Avant 11 sept. 1309 (nº 4880)

Vice-prieurs on lieutenants
Guillaume de Syrie. 9 juill. 1269 (nº 3351)
N. ... 20 mars 1306 — 3 nov. 1306 (nº 4716 et 4736)
Barral de Baux. 11 sept. 1309 (nº 4880)

Prieurs de Lombardie
Pierre de Goia. Août-oct. 1176 (nº 501)
Simon de Lavata, en même temps prieur de Venise. Août 1198 (nº 1026)
Hugues d'Arlengo, précepteur de toutes les maisons de l'Hôpital en Lombardie. 6 mars 1224 (nº 1782)
[Guillaume de Rapallo, commandeur de Lombardie ou de Sainte Croix de Milan. 8 janv. 1259 (nº2913)] (59)
Enguerrand [de Gragnana], en même temps prieur de Venise. 19 sept. 1263 — 1272. (Venise, Archives du grand-prieuré, commanderie, chambres prieurales ; Gênes, Bibliothèque civile Berio, nº 214, D. 3, 3, 3)
Guillaume de Roca. 13 mai 1302 (nº 4564)

Lieutenant
Jacques de Canellis (60). 26 févr. 1308 (nº 4792)

Prieurs de Venise
Simon de Lavata, en même temps prieur de Lombardie. Août 1198 (nº 1026)
Enguerrand de Gragnana. 19 sept. 1263 — 30 juill. 1293 (Venise, Archives du grand-prieuré, commanderie, chambres prieurales). Il fut également, à certains moments de cette période, prieur de Lombardie et de Rome.
[Guillaume Bolgaroni (61). 17 avril 1296 (Venise, Archives du grand-prieuré, inventaire, de 1757, f. 20)
Gérard de Gragnana. 16 oct. 1301 (nº 4547)

Prieurs de Rome
Cierventura. 16 déc. 1215 (Marseille, Archives des Bouches du Rhône, H. 628)
Buongiovanni, en même temps prieur de Pise. 12 nov. 1234 (nº 2093)
Enguerrand de Gragnana, en même temps prieur de Venise. 4 mai 1282 — 6 juili. 1285 (nº 3784 et 3905)
Martin de Saint Stefano. 8 avril 1306 (nº 4717)

Prieurs de Pise
Buongiovanni. 22 avril 1231 — 25 févr. 1235 (prieur de Rome en 1234) (nº 1981, 2093 et 2100).
Etienne. 5 juillet 1238 (Florence, Archives d'état, Spoglio delle cartapecore : Olivetani di Pistoia).
N. ... 27 juin. 1255 (nº 2751)
N. ... 31 janv. 1290 (nº 4076)
N. ... 30 sept. 1294 (nº 4259)
Gérard de Gragnana. 26 juin 1299 (nº 4471)
Jean Melegario. 25 févr. 1309 (nº 4850)
Top

 

Péninsule Ibérique
Grands-Commandeurs d'Espagne
Perre de las Eras. 3 juin 1170 — 19 juin. 1184 (nº 416 et 678)
A. ... 9 déc. 1198 (Migne, Patr., lat., CCXIV, col. 424) (62)
Ximeno de Lavata. 26 nov. 1208 — 9 sept. 1210 (nº 1319 et 1357)
Pierre Ferrandez. 27 juin 1230 — 22 mars 1232 (nº 1963 et 2014)
Garcias Artiga. 12 déc. 1234 (nº 2095) (63)
Alphonse de Monbru. Vers 1239. (Figueiredo, Nova histoire da militar ordem de Malta... em Portugal, 1, 510)
R[iombaldus]. 18 juin. 1240 — mars 1244 (nº 2255 et 2316)
Rodrigue Gil. 27 mai 1248 (nº 2472)
Ferrand Royz. 23 juin. 1250 — juin 1251 (nº 2528 et 2566)
Gonsalve Perez de Pereira. Août 1260 — 10 août 1271 (S. Gervasio de Cassolas, arm. 15 d'Espluga, sac E, nº 545 ; et nº 3428)
Ferrand Perez Mozeyo. 5 août 1286 — 25 oct. 1292 (nº 3938 et 4195)
Raymond de Ribells. 19 juill. 1295 — 19 août 1300 (nº 4282 et 4513)
Garcias Martins. 18 et 27 août 1305 (nº 4696 et 4698)
Jean de Laodicée, prieur conventuel. 2 mai 1308 (nº 4797)

Lieutenants
Amposte et Navarre : Raymond de Crebian, commandeur de Saragosse. Août 1260 (S. Gervasio de Cassolas, arm. 15 d'Espluga, sac E, nº 545)
Amposte : Gaucerand de Timor. 23 janv. 1289 (nº 4031)
Portugal : Martin Fagundes, commandeur de Leça. 20 juill. 1270 (Figueiredo, Nova hist, da mil. ordem de Malta... em Portugal, II, 205)
Velasco Martins, commandeur de Crato et de Santarem. 20 avril 1297 (nº 4371)

Châtelains d'Amposte
Geoffroy De Brésil. 1157 — 4 juin 1157 (nº 251 et 257)
Arbert de Petra. Août 1164 (nº 335-336) (64)
Alphonse. Avril 1170 (65), oct. 1174 (nº 465), 1177 (66)
Bernard de Altes (Autes). Janv. 1178 - 20 févr. 1180 (nº 580)
Armengaud d'Asp. Août 1180 — oct. 1187 (nº 586-8 et 835). Il est prieur de Saint Gilles depuis mars 1182, et suppléé à Amposte de 1182 à 1187.
Devenu grand-maître, il est remplacé à Amposte par :
Fortun Chabeza. Nov. 1187, 1188 — avril 1189 (nº 845 et 873)
Armengaud d'Asp reprend ses fonctions de châtelain. 1 déc. 1190 — 28 avril 1191 (nº 901-902 et 908)
Fortun Chabeza. Juill. 1191, 1 avril 1192 — août 1198 (nº 920 et 1026)
Martin d'Aybar (de Ayvario). Mai 1199 — 16 févr. 1200 (nº 1112)
Ximeno de Lavata. Juin. 1201, 14 août 1201 — 30 déc. 1205 (nº 1150 et 1228). A cette dernière date, il était aussi prieur de Saint Gilles; il devint grand-commandeur d'Espagne avant le 26 nov. 1208 (nº 1319)
Martin d'Andos (67). Nov. 1206, 22 février 1207 — 20 nov. 1211 (nº 1256 et 1369)
Bérenger de Mirallas. 14 mars 1212 — 4 juillet 1213 (nº 1380 et 1412)
R. de Aysclas (de Ayesclis). Juill. 1216, 15 sept, et 26 nov. 1216 — mai 1217 (Collection de documents inédits de la corona de Aragon, VI, 81 ; nº 1484)
Garcias Artiga. 1218, 5 mai 1220 — 26 févr. 1221 (nº 1673 et 1712)
Foulques de Cornell. 7 mai 1221 — 25 janv. 1226 (nº 1721 et 1833)
B. Raymond de Montaren. Avril 1226 (nº 1842)
R. De Alzamora. 26 mai 1228 (nº 1915)
Hugues de Forcalquier. 27 juin 1230 — 15 oct. 1241, mars 1244 (nº 1963 et 2279)
Pierre d'Alcala. 25 mai 1246 — 4 avril 1252, juillet 1252 (nº 2145 et 2594 bis)
Pierre de Gragnana. 1253 — 11 mai et août 1254. (Archives de Saint Gervasio de Gassolas, arm. 15 d'Espluga de Francoli, sac C, nº385; nº 2667 et 2778)
Gérard Amic. 1 juin 1255 — 4 avril 1257, juillet 1257 (nº 2368 [dont la date doit être rectifiée en 1 juin 1255] et 2867)
Guy la Guespa. Sept. 1261 — 8 avril 1264 (Archives de Saint Gervasio de Gassolas, Espluga de Francoli, arm. 15, sac E, nº 554; nº3091)
Bérenger d'Almenara. 6 févr. 1273 — 29 nov. 1273, sept. 1274 (nº 3492 et 3522)
Raymond de Ribells. 31 mai 1276 — 19 août 1300 (nº 3602 et 4513). Depuis 1295 il était en même temps grand-commandeur d'Espagne ; en 1303, il était grand-précepteur de l'Ordre, et garda probablement la châtellenie d'Amposte sous le nom de chambre (nº 4529, art. 10)
[Pierre Caldarer, châtelain royal à Amposte (68). 11 août 1290 (nº 4114)]
Pierre de Solers. 20 sept. 1306 — 22 oct. 1309 (nº 4731 et 4883).

Lieutenants ou vice-châtelains
P. Cireso (de Ciresa). Juill. 1182 — janv. 1183.
Pierre Ximenès. Juin 1184 (nº 677)
Garcias de Lisa. Nov. 1186 — oct. 1187 (Barcelone, Archives de la couronne d'Aragon, parchemin d'Alphonse II, nº 234; nº835)
Arnaud de Belvidi (en Catalogne). Mai 1218 — 26 févr. 1221 (Archives de Saint Gervasio de Gassolas, 17 arm., de Vilafranca, sac T, nº 465; nº 1712)
[Pierre d'Exea (Degea). Août 1232, 26 avril 1238 (Collections de documents inédits de la corona de Aragon, XI, 167)]
Ximeno de Luna. 10 août 1267 (nº 3273)
Raymond de Crebian (de Crebano), commandeur de Saragosse. 1470.
Bertrand de Salanova. 26 avril 1272 (nº 3447)
Gaucerand de Timor. 26 mai 1278 — 23 janv. 1289 (nº 3663 et 4031)
G. De Clermont. 24 sept. 1283 (nº 3843)
Bernard de Miravayls. 4 août 1287 — 8 nov. 1293 (nº 3967 et 4236)
[G. de Monteserino, lieutenant royal (69). 4 mars 1290 (nº 4081)]
Eriman de Ponz. 10 déc. 1302 — 16 juin 1304 (nº 4579 et 4656)
Pierre de Solers (à Valence). 12 janv. 1304 (nº 4627)
Arnaud de Solers. 16 avril 1306 (nº 4718)

Prieurs de Navarre
Guillaume de Belmes. 1142 — 1153 (70)
Mir, prieur en Navarre et Aragon. 1163 — nov. 1167. (Archives de San Gervasio de Cassolas; nº380)
Garcias Ramirez, prieur en Navarre et Aragon. 1172 — avril 1174 (nº 462)
Guillaume. 1178.
Rodrigue. 1180.
Pons de Nordach. 1183.
Mir (71). 1183.
Garcias Sanchez. Oct. 1187 — 1192 (nº 836)
Ximeno de Morieta. 1193, 5 févr. 1197 — 6 sept. 1210 (nº 1356)
Frontin. 1218-1223.
Remigio de Falces. 1223-1231.
Garcias Artiga. 1231-1232.
Jean Iniguez. 1233 — 12 déc. 1234, 1237 (nº 2095)
Garcias Artiga II. 1239 — 1240.
Jean Martinez de Maineru. 1240, 1247, 1250 (nº 2432)
Jean Ximenès (de Ovano). 1255 — 7 oct. 1265 (nº 3183)
Henri de Vertbilla. 1273 — 1290.
Pierre Michel d'Yriverri. 19 mars 1297 (nº 4365)
Jourdain de Chalderach. 1299.
Guy de Séverac (72). 1302 — 26 juin 1310 (Chron. d'Amadi, 354)
Raymond d'Ampurias. 1310— 1311. (Madrid, Bibliothèque de l'Académie de l'Histoire, I, 10, f. 30)

Prieurs de Castille et Léon
Martin Perez, commandeur de Quintillana et d'Atapuerca, prior Hospitalis. 3 juin 1191 (nº 910 bis)
Jean Sanchez. 14 déc. 1224 — 1 juin. 1230 (nº 1795 et 1964)
Ferrand Rodriguez (Royz). 6 mars 1241 — 21 sept. 1246 (nº 2269 et 2423)
Alvaro Pelay. 4 août 1277 (nº 3629)
Ferran Perez Moseyo. 10 oct. 1280 — 22 oct. 1284 (nº 3731 et 3878)
Garcias Perez. 15 janv. 1304 — 1 déc. 1304 (nº 4628 et 4675)

Lieutenants
Alphonse Raymondez, commandeur de Benavente (pour le royaume de Léon). Juin 1251 (nº2566)
Guttierre Perez, commandeur de San Michel de Pino (pour le royaume de Castille). Juin 1251 (nº 2566)

Prieurs de Portugal
Arias. 30 mars 1140 (nº 134)
Pélage. 1145 — avril 1157 (Figueiredo, Nova hist. da mil. ordem de Malla... em Portugal, I, 107; nº255)
Pierre Mouro (Maurus). Févr. 1173 (Figueiredo, I, 109)
Alphonse Paes. 13 juin 1194 (nº 963)
Mendo Gonçalves. 25 nov. 1200 — nov. 1221 (Figueiredo, I, 171 ; nº 1742)
Rodrigue Paes. Juin 1223 — 1 avril 1224 (Figueiredo. I, 424; nº 1784)
Mendo Gonçalves. 8 déc. 1231 — 6 déc. 1232 (Barbosa, Portugal antiguo, art. Crato; nº 2037)
Rodrigue Gil. 22 déc. 1233 - mars 1244 (Figueiredo, I, 509 et 512; nº2316)
Jean Garcia. 1245 — 1250 (Figueiredo, I, 516 et II, 18)
Gooçalo Veegas. 1255 — janv. 1257 (Figueiredo, II, 18 et 27)
Alphonse Pires Farinha. 1260 — avril 1268 (Figueiredo, II, 176 ; nº 3305)
Gonçalo Fagundes. 8 juin. 1281 (nº 3760)
Garcias Martins. 18 sept. 1289 — 18 juin 1302 (nº 4056 et 4565)

Lieutenant
N. ..., lieutenant du maître en Portugal. Oct. 1285 [probablement Jean Duraes] (Figueiredo, II, 259 et 261)
Top

 

Iles Britanniques
Prieurs d'Anglettere (73)
Gautier (74). Entre 1143 et 1152 - 1162 (nº 149 et 302 bis)
Richard de Turk (Turkus). Vers 1165-1170 (Cf. nº 1103) (75)
Raoul de Dive. 1178, juin 1179 — après 6 sept 1181 (nº 528 et 565) (76)
Garnier de Naplouse. 10 avril 1185 — 14 janv. 1190 (nº 755; Descr. catal. of ancient deeds, IV (Londres 1902), 380, nº A. 8990. Cf. nº 891 bis)
Alain. Sept. 1190, 1193 — avant 16 avril 1195 (nº 809 ; Proceedings of Soc. of Antiquaries, 2e série, V, 448; Londres, Musée Brit., fonds Cotton, Faustina, A. VIII, f. 135) (77)
Gilbert de Vere. 16 oct. 1195 (Two cartularies of Brutom and Montacute, 165, nº 127. Cf. nº 575 bis) (78)
[Robert Fitz-Richard, oncle de Roger de Lacy. Vers 1197-1198] (79)
Guillaume de Villiers. 1199 — 30 oct. 1202 (nº 1056; Transactions of the hist. Soc. of Lancashire and Cheshire, XXXIX, 17-8)
Robert le Trésorier. 28 avril et 18 mai 1204 — 1 janv. 1214 (nº 1191 ; Rot. litt. pat., I, 107) (80)
Henri d'Arundel. 30 août 1215 — 29 mars et 5 avril 1216 (nº 1468 et 1469; Rot. litt. pat., I, 174)
Hugues d'Aunay (Danet). 3 sept. 1216 — 1221 [Rot, litt. pat., I, 195; nº 1452 et 1703)
Robert de Dive (81). 13 oct. 1223 — 7 mars 1234 (R. Gladstone, Early charters, 21) Thierry de Nussa. 12 juill. 1235 — 13 oct. 1247 (nº 2116; Matthieu de Paris, Chron. Maj., IV, 643)
Robert [de Manby]. 29 déc. 1249 — 2 fév. 1250 (nº 2513 ; Londres, Musée Brit., fonds Cotton, Nero E. VI, f. 124 b) (82)
Elie de Smetheton. 11 janv. 1253 — 8 juill. 1256 (nº 2637 ; Londres, Musée Brit., fonds Cotton, Nero E. VI, f. 315 b)
Robert de Manby. 13 sept. 1257 — 8 nov. 1262 (nº 2884 et 3042) (83)
Roger de Vere. 11 mars 1265 (84) — 23 nov. 1272 (Rymer, Foedera, éd. de la Record Commission, I, 452 et 497)
Joseph de Cancy. 2 oct. 1273 — 10 juin 1280 (nº 3518; Cal. of patent Rolls, Edward I, I, 381)
Guillaume de Henley (ou de Hauville). 10 févr. 1281 — 1 juill. 1290 (Cal. of patent Rolh, Edward I, I, 424; nº 4110)
Pierre de Hagham (ou Hockham). 22 oct. 1290 — 2 juill. 1297 (Bibl. de la chapelle de Hornby, comté de Lancastre, charte originale; Londres, Musée Brit., fonds Cotton, Nero E. VI, f. 40)
Guillaume de Tothale (85). 15 oct. 1297 — 8 août 1315 (nº 4391 ; Cal. of patent Rolls, Edward II, II, 340)

Pays de Galles
Eudes, maître de l'Hôpital dans le pays de Galles septentrional. 1 avril 1300 (nº 4492) (86).

Ecosse
Alexandre [de Welles], prieur ou garde de l'Hôpital en Ecosse. 29 juin. 1291 — 28 août 1296. Il occupa probablement cette charge jusqu'au 22 juill. 1298, date de sa mort à la bataille de Falkirch. (Cal. of doc. relating to Scotland, II, 125 et 202; Hailes, Annals of Scotland (3e éd.), Edimbourg, 1819, I, 318) (87)

Prieurs d'Irlande
Maurice de Prendergast. Vers 1202 (88) (nº 1152)
G. d'Ewyas. Entre 1212 et 1228 (nº 1369 bis)
Maurice Fitz-Gerald. 14 juill. 1253 (Cal. of doc. relat. to Ireland, II, nº 238)
Henri. 2 mai 1261 (nº 2987)
Guillaume Fitz-Roger. 11 oct. 1274 — 11 déc. 1291 (nº 3551; Cal. of docum. relating to Ireland, IV, nº 1010)
Guillaume [Fitz-Roger ou de Ross]. 9 avril 1296 [Cal. of doc. relat. to Ireland, IV, nº 289)
Guillaume de Ross. 25 août 1301 — 8 févr. 1302 [Cal. of docum. relat. to Irelandy IV, nº 801; J. T. Gilbert, Hist. and munic, doc. of Ireland, 221)
Top

 

Allemagne
Grands-Commandeurs
[Martin, preceptor Ungarie, Boemie et omnium aliarum terrarum ab oriente et meridie et septentrione adjacentium. 23 avril 1186 (nº 802)]
[Meinardus, preceptor. 5 fév. 1194 (nº 959)]
Clément. 1249 — 27 juin 1252 (nº 2493 et 2611)
Henri de Furstenberg. 1255 — 28 déc. 1258 (nº 2908 et 2713)
Henri de Boxberg ? 22 mars 1260 (nº 2948)
Henri de Furstenberg. [Après 26 oct.] 1266 — 24 août 1272 (nº 3047 et 3470)
Henri de Boxberg. 28 mai 1273 — 20 mai 1277 ? (nº 3509 et 3023)
Hermann de Brunsborn. 9 oct. 1278 — 29 déc. 1281 (nº 3678 et 3774)
Bérenger de Laufen, probablement intérimaire. 6 mai 1282 (nº 3786)
Frédéric de Kindhausen. 1283 — 3 mars 1286 (nº 3810 et 3923)
Godefroy DE Klingenfels. 30 avril 1290 —20 févr. 1296 (nº 4091 et 4305)
Henri de Kindhausen. 1297 — 15 oct. 1303 (nº 4298 et 4610)
Helfrich de Rudigheim. 1 sept. 1305 — 6 févr. 1310 (nº 4699 et 4889)

Prieurs d'Allemagne
Arbold. 1187 — oct. 1188 (nº 825 et 860)

Fonctionnaires remplissant les fonctions de prieur sans en avoir le titre (1204 — 1236) :
Albert, summus procurator. 1204 (nº 1184)
Henri de Heimbach, magister. 28 mai 1207 (nº 1265)
Henri, magister summus. 1215 (nº 1429)
Henri, magister et provisor. 1216 (nº 1455)
Eginard, magister et provisor. 1216 (nº 1455)
Henri de Guntramshofen, procurator generalis. 1218 (nº 1622)
Henri de Heimbach, prior. 1219 [Urkundenbuch der Stadt Basel, I, 64)
Albert, summus procurator. 1222 — 1223 (nº 1743 et 1767)
Bér[enger], universalis magister. 1228 (Fontes rerum Bernensium II, 87)
Conrad de Heimbach, preceptor. 1232 (Wyss, Hessisches Urkundenbuch, I, 23)
B., magister. 12 juill. 1236 (nº 2146)
Rambert. [Vers 1242] (nº 2282)
Henri de Boxberg. Avant 22 mars 1260 — 28 mai 1273 (nº 2948 et et 3509)
Bérenger de Laufen. 1274 — 29 mars 1289 (Urkundenbuch der Stadt Basel, II, 82; nº 4033)

Lieutenants - Haute-Allemagne
Henri de Toggenbourg. 28 oct. 1253 — 1263 (nº 2656 et 3049)
Godefroy de Staufen. 1281 (nº3755)
Henri de Lichtenstieg. 1284 (nº 3955)
Godefroy de Staufen. 1286 (nº 3050)

Lieutenants - Basse-Allemagne
Mangold. 1251 (nº 2656)
Bérenger de Laufen. 5 août 1258 — avant 1263 (28 juill., et 1 sept.) (nº 2899 et 3065 bis)
Lubbert. 1282 — 1285 (nº 3786 et 3911)

Lieutenants - Haute et Basse-Allemagne
Bérenger De Laufen. 28 juill. et 1 sept. 1263 — 26 mai 1271 (nº 3065 bis et 3421)

Lieutenants - Allemagne
Fr. de Pomerio Ger. 1275 (nº 3588)

Prieurs de Haute-Allemagne
Helwic de Randersacker. 11 juin 1289(nº 4042)
Godefroy de Staufen. 20 mai 1294 (Fontes rerum Bernensium, III, 582)
Helwic de Randersacker. 20 oct. 1297 — 6 févr. 1310 (nº 4392 et 4889) (89)
Lieutenant du grand-commandeur en Haute-Allemagne
Hugues de Werdenberg, 20 sept. 1302 (nº 4571)

Prieur de Besse Allemagne
Hermann de Mayence. 20 févr. 1296 — 30 mai 1308 (nº 4305 et 4799)

Prieurs de Bohême
Bernard, prieur de Bohême, Pologne et Poméranie. 23 oct. 1182 — 5 févr. 1194 (nº 643 et 959)
Jean. 1255 (nº 2713)
Henri. 1272 (nº 2713)
Hermann de Hohenlohe (et prieur de Pologne de 1284 à 1296). 1282 — 1296-1297 (nº 3775 et 4298)

Lieutenants en Autriche et Styrie
(Prior, vices gerens prioratus, ou magister)
Wolfger. 19 août 1244 — 1256 (nº 2329 ; Vienne, Archives de l'Ordre Teutonique, ms. 327, f. 24, copie de Schwandner, XVIIIe siècle)
Chuno. 1263 (Vienne, Archives de l'Ordre Teutonique, ms. 327, f. 27)
Henri. 1288. (Vienne, Archives de l'Ordre Teutonique, ms. 327, f. 40)

Prieurs de Pologne
Bernard, avec la Poméranie et la Bohême. 1182-1194 (nº 643 et 959) Geldophe. 1252-1255 (nº 2611 et 2713)
H. Avant 1261 (nº 3000)
Hermann de Hohenlohe, en même temps prieur de Bohême. 26 avril 1284 — 1296-1297 (nº 3681 et 4298)

Lieutenants
Ulrich der Schwabe. 1297 (nº 4366)
Berthold de Henneberg 1309 (nº 4834)

Prieur de Hongrie
[Martin, preceptor Boemie et Ungarie]. 23 avril 1186 (nº 802)
P[ons de La Croix]. 1217 (Monum. Hung. hist., I, XI, 380 et 390)
Jean. 1226 (Monum. Hung. hist., I, VI, 132)
Raimbaud de Voczon. 16 mai 1232 — 28 juin. 1238 (Knauz, Monum. ecclesiae Strigoniensis, I, 284 ; nº 2205)
Miko de Voczon (de Buxonio). 1243 (Monum. Hung. hist.. I, XII, 145) (90)
[Raimbaud de Voczon (?). Après janv. 1254. Ceci semble résulter d'un acte du 2 octobre 1259
(nº 2932)]
Arnold. 20 oct. 1259 (nº 2932)
Ferrustan. 1262 (nº 3030)
Pons de Fay. Avril 1267 — 15 avril 1276 (nº 3252 et 3599)
Olivier. 1306 (nº 4711)

Lieutenant
Ambroise. 1243. (Mon. Hung. hist., I, XII, 144)

Prieurs de Dacie
N. ..., prior in Dacia (pour Eskilstuna). 1231 (nº 1995)
Henri de Hoousheit, prior de Andvordskov. 1266 — 1288 (O. Nielsen, Dueholm's diplomatarium, introd., passim)
Ebbon, prior de Eskilstuna. 3 déc. 1290 (nº 4133)
N. ..., prieur de Danemark ou prior Dacie (nº 4259)
Olivier de Seyn. 1310 — 1311 (O. Nielsen, ibid)
Top

 

Orient
Commandeurs d'Acre
Gérard, magister de Accou (91). Août 1155 (nº 237)
Odin. 1184 (nº 663)
Guillaume de Viliers (ou de Meleriis). 2 févr. 1192 — 10 févr. 1192 (92) (nº 919; Rohricht, Reg. regni Hieros., 187, nº 701)
Durand [de Soreis]. Nov. 1235 (nº 2126. Cf. nº 2224)
Hugues. 19 avril 1269 (nº 3334)

Prieurs d'Acre
Guillaume. 1175 (nº 471)
Etienne. 1184 (nº 663)
Geroldonus. Avr. 1185 (nº 754)
Robert. 2 févr. 1192 (nº 919)
Jean. [Après 28 oct. 1266 et avant 1269] (nº 3047)

Trésoriers d'Acre
Gérard. 1184 (nº 663)
Thomas. 9 août 1273 — 7 oct. 1273 (nº 3514 et 3519)

Hospitalier d'Acre
Guillaume. 1184 (nº 663)

Commandeurs d'Antioche
Guillaume. 1151 — 1155 (nº 198 et 231)
Gibelin. Mars 1175 (nº 474)
Roger de Larunt (ou de Liro). 19 janv. 1184 ou 1185 — 1 févr. 1186 (nº 665 et 783)
Aubert. 7 mars 1191 (nº 906)
Geoffroy le Rat. 21 avril 1198 — 6 sept. 1199 (nº 1031 et 1096)
Pierre. 1203 (Mémoires des Antiquaires de Picardie, XXXII (367-368)
[Gobert. 22 mai 1207 (nº 1262)] (93)
Albert. 23 avril 1214 (nº 1426-1427)
D. ..., 1246 (nº 2388)
Anselme. 7 août 1248 (nº 2482)

Trésorier d'Antioche
Garssio Asmaldi, thesaurarius Hosp. in Antiochia. Oct. 1209 (nº 1336)

 

Arménie
Commandeurs
Guichard. 7 août 1248 (nº 2482)
N. ..., 15 juin 1270 (nº 3396, art. 5)

 

Beauvoir
Châtelains
Oldinus [Rollant]. 1173 (nº 443. Cf. nº 354)
Alebaudus. 1184 (nº 663)
Montier. Avril 1185 (nº 754)
Bernard de Asinaria (94). 25 avril 1186 (nº 803)

 

Béthanie
Commandeur
Hermann. 1 févr. 1186 (nº 783)

 

Chypre
Commandeurs
Guillaume de Beaune. Sept. 1210 (nº 1354)
Guillaume de Forel (ou Forest). Juin et oct. 1237 (nº 2163 et 2174)
Guillaume Pijons. 7 août 1248 (nº 2482)
Martin de Chiambri. 22 sept. 1254 (nº 2693)
Doilus. 15 mai 1299 (nº 4460)
Guillaume de Saint Estène. 3 juin 1299 (nº 4464)
Simon le Rat [Après 3 nov.] 1303 (nº 4620)
Albert l'Aleman, lieutenant du grand-maître. 22 juill. 1310 [Chronique d'Amadi, 367)

 

Le Crac
Châtelains
Jean de Anio. Août 1180 (nº 589)
Hermann. 1184—avril 1185 (nº 663 et 754)
Pierre de Vallis. 1 fév. 1186 (nº 783)
Pierre de Mirmande. Janv. 1193 — 6 sept. 1199 (nº 941 et 1096)
Geoffroi. Dec. 1204 (nº 1198)
Raymond de Pignans [12-18 janv.] 1218 (nº 1602)
Arnaud de Monbrun. 18 nov. 1241 (nº 2280)
Hugues Revel . 31 mai 1243 (nº 2296)
Jean de Bubie. 7 août 1248 (nº 2482)
Aymar de la Roche. 1 mars 1254 — 22 sept. 1254 (nº 2670 et 2693)
N. ..., 30 sept. 1268 — après 11 mai 1275 et avant 3 août 1277 (nº 3317 et 3571)

Commandeurs du Crac
N. ..., 15 juin 1270 (nº3396)
Bernard de Porte Clare. Après 11 mai 1275 — avants août 1277 (nº 3571)

Prieurs du Crac
Arnaud d'Arène. 30 août 1247 (nº 2456)
N. ..., 30 sept. 1263 — 26 oct. 1267 (nº 3075 et 3282)

 

Emmaus
Commandeur
Barthélemy. 1 févr. 1186 (nº 783)

 

Gibelin
Châtelains
N. ..., 1169 ou 1170 (nº 403)
Garnier [de Naplouse]. 1173—1175 (nº 443 et 469)

Commandeur de Gibelin
Amio [Après 19 juill.] 1168 (nº 399)

 

Jaffa
Commandeurs
Geoffroy. Févr. 1207 ou 1208 (nº 1250 et 1251)
Giraud. 1240 (nº 2245)

 

Laodicée et Zibel
Commandeur
Alexandre. 1183 (nº 648)

 

Margat
Prieurs ecclésiastiques
Etienne. 22 nov. 1234 (nº 2094)
N. ..., 30 sept. 1263 (nº 3075)

Châtelains de Margat
Henrl 1 févr. 1186 (nº 783)
Etienne. Janv. 1193 (nº 941)
Pierre de Scutai ou d'Escurai. 21 août 1198 — 6 sept. 1199 (nº 1031 et 1096)
Aimery de Pax. 1206 (nº 1032)
Joubert, Après sept. 1210 (nº 1358)
Guillaume de Fores. 18 nov. 1241 (nº 2280)
Pierre. 7 août 1248 (nº 2482)
Jean de Bubie. 1 mars 1254 (nº 2670)
N. ..., 30 sept. 1263 — 30 sept. 1268 (nº 3075 et 3317)

Vice-châtelain de Margat
Raymond de Mandago. 22 nov. 1234 (nº 2094)

Commandeur de Margat
N. ..., 30 sept. 1263 — 15 juin 1270 (nº 3075 et 3396)

 

Mont-Pèlerin
Commandeurs
Arnaud Lombard. 1174 — 17 juill. 1175 (nº 458 et 482)
Nicolas de Gozanz. 1182 (nº 620)

Châtelain de Mont-Pèlerin
Ridel. 1163 (II, suppl., nº XIII) (95)

Prieurs de Mont-Pèlerin
Bertrand. 14 mars 1126 (nº 75)
Albéric. 1 déc. 1139 (II, suppl., nº VII)
Pierre. 1142 (nº 144)

 

Mont Thabor
Châtelain
Josselin. 23 oct. 1259 (nº 2934)

Selefkeh
Châtelains

Aimery de Pax. Août-sept. 1210 (nº 1349 et 1355)
Féraud de Barras. 23 avril 1214 (nº 1427)
Bertrand. 1226 (Recueil des historiens arméniens des croisades, I, 648)

Commandeur de Selefkeh
Albert Roirad. Août-sept. 1210 (nº 1349 et 1355)

 

Spina
Commandeurs
Oldinus Rollant. 29 avril 1166 (nº 354)
Renaud. 1 févr. 1186 (nº 783)

 

Ville de Tibériade
Commandeur
Raymond le Maréchal. 28 avril 1165 (nº 345)

 

Tripoli
Commandeur
Trimond. Déc. 1192 (nº 932)
Bernard d'Avignon. 21 août 1198 (nº 1031)
Raymond de Périgord. Déc. 1204 (nº 1198)
Guillaume de Tinières. Févr. 1216 (nº 1462)
Robert de Corson. Août 1236 (nº 2148)
Jean de Ronai. 18 nov. 1241 (nº 2280)
Clément. 7 août 1248 (nº 2482)
Pierre d'Avignon. 1 mars 1254 (nº 2670)
Renaud de Nanteuil. Après 28 oct. 1266 et avant 1269 (nº 3047)
Nicolas Lorgne. Après 11 mai 1275 — avant 3 août 1277 (nº 3571)
Jean de Villiers. 3 août 1277 (nº 3628)

 

Tyr
Commandeurs
Gilbert de Tyr. 1146 — 6 févr. 1149 ou 5 févr. 1150 (nº 166 et 184)
Raoul de Loudun. 5 janv. 1195 (nº 972)
Guillaume de Moret. 7 août 1248 (nº 2482)
N. ..., 15 juin 1270 (nº 3396)

Sources : Joseph Delaville Le Roulx. Les Hospitaliers en Terre Sainte et à Chypre (1100-1310). Paris, E. Leroux, 1904. In-8º, XIII-440 pages.
— Vous pouvez voir le livre dans son intégralité à cette adresse : Archives.Org
Top

 

Les Notes
1. Armengaud d'Aps - Cette approximation se déduit du fait que Garnier de Naplouse, successeur d'Armengaud, qui était prieur d'Angleterre avant d'être élevé au magistère, était encore prieur le 14 janvier 1190, mais n'occupait plus cette charge en septembre 1190. (V. plus bas la liste des prieurs d'Angleterre.)

2. Garnier de Naplouse - Nous avons cru pouvoir (p. 106) indiquer comme vraisemblable l'élection de Garnier au magistère dans la seconde moitié de l'année 1189. Elle semble devoir être reculée de quelques mois, puisque, le 14 janvier 1190, Garnier agissait encore en qualité de prieur d'Angleterre ; cette constatation indique, soit que l'élection n'avait pas encore eu lieu à cette date, soit qu'elle n'avait pas encore été notifiée à l'intéressé. (V. plus bas la liste des prieurs d'Angleterre)

3. Sedulus - Ce personnage figure dans Pauli (Codice diplomatic I, XXIII), avec le titre de procurator. Il semble devoir être considéré comme un grand-précepteur.

4. Guillaume de Mauny - En juin 1164, on rencontre Raymond de Tibériade (nº 333), qui assiste au chapitre des Hospitaliers de S. Gilles, à côté du prieur de S. Gilles, avec le titre de preceptor Jerosolimitani xenodochii. C'était certainement un dignitaire d'un rang plus élevé que le prieur de S. Gilles, mais était-ce un grand-précepteur de l'Ordre ou un grand-commandeur «  cismarinus  » ?

5. Pons Blan - La date de la résignation du grand-maître d'Assailly n'étant pas certaine, une approximation plus précise n'est pas possible.

6. Ansermus - Dans une charte rendue au chapitre provincial de Cerisiers. Ce personnage, qui concourt à un acte du prieur de S. Gilles, signe le premier parmi les témoins, avant le prieur d'Angleterre.

7. Martin Goceauve - Peut-être n'était-il que commandeur : le 5 janvier 1195, il n'était plus que simple frère (nº 972).

8. Guillaume de Tinières - Il avait été commandeur de Tripoli en 1216 et joua en 1230 un rôle dans les affaires de Chypre (Gestes des Chiprois, 68. Cf. Mas-Latrie, Hist. de Chypre, I, 281)

9. Henri de Furstenberg - Il conserva probablement ces fonctions jusqu'en 1264.

10. Boniface de Calamandracen - L'acte qui le mentionne (nº 3694) n'est pas assez explicite pour déterminer si Calamandracen fut une seconde fois grand-précepteur, ou s'il s'agit d'une allusion aux fonctions précédemment exercées par lui. Les deux hypothèses sont possibles, mais la seconde semble beaucoup plus vraisemblable.
11. Matthieu de Clermont - Il assista au siège de Tripoli, et mourut au siège d'Acre. La date de mois et de jour (18 mai) est donnée par les chroniqueurs.

12. Nicolas - Il est probable qu'il ne s'agit pas ici d'un Hospitalier, mais d'un frère de l'Hôpital (vraisemblablement Nicolas de Gozanz, commandeur du Mont Pèlerin). Raybaud, auteur de l'analyse de l'acte du 20 août 1178 (nº 545), a sans doute traduit hospilalarius par «  Hospitalier  » au lieu de «  frère de l'Hôpital.  » Les actes 613 et 614 montrent qu'il n'est question que d'un frère de l'Ordre du nom de Nicolas.

13. Amat - Mêmes réserves, pour les mêmes raisons, que pour Nicolas (V. note précédente). Rien cependant ne s'oppose chronologiquement à ce qu'Amat ait été un Hospitalier.

14. Kraft - Ce personnage, lieutenant du grand-précepteur Henri de Furstenberg, est désigné ainsi : frater Craphus, hospitalarius, et signe simplement : frater Craphus. L'acte ayant été rédigé par un notaire italien d'Acre, il se peut qu'il s'agisse simplement d'un frère de l'Hôpital et non d'un Hospitalier.

15. Robert de Merdoigne - Ce drapier est cité, dans un esgart du 3 novembre 1303, comme ayant exercé sa charge «  aucunes années avant de luy [Gautier l'Anglais].  » Le texte de cet esgart semble en outre indiquer qu'au temps où Merdoigne remplissait la charge de drapier l'Ordre était encore à Acre ; aussi avons-nous adopté la date approximative de 1290.

16. Raymond - L'existence simultanée de Raymond et de Pierre comme trésoriers est prouvée par l'acte de 1141 (nº 138), dans lequel ils figurent tous deux.

17. Amoramus - Il semble probable que Gérard de S. André et Amoramus furent également trésoriers en même temps. Il se pourrait cependant qu'ils eussent alternativement occupé la charge de trésorier, comme cela eut lieu plus tard pour Etienne, pour Gérard et pour Geoffroy.

18. Bernard - En 1163-9 ce personnage, déjà considérable par les fonctions qu'il remplissait, ne portait cependant encore que le simple titre de prêtre (nº 309)

19. Jean de Laodicée - Le 2 mai 1308 il était en même temps grand-commandeur d'Espagne (nº 4791)

20. Guillaume - Il était aussi secrétaire.

21. Bernard - Il fut châtelain de Beauvoir en 1186.

22. Petrus de Opere - Ce personnage était probablement un «  custos operis  »; il figure, dans l'acte qui le mentionne, à côté de Hugues de Asinaria, qui était très probablement un maître de l'Anerie.

23. Daniel Lombard - Il avait été antérieurement lieutenant du maître-écuyer (nº 4613)

24. Raymond de Tibértade - Ce personnage, appelé preceptor hospitalis Jerosolimitani, peut avoir été un grand-précepteur de l'Ordre aussi bien qu'un grand-commandeur d'Outremer. Il ne semble pas cependant qu'il y ait de place pour lui parmi les grands-précepteurs (Voyez plus haut la liste de ceux-ci, page 409)

25. Aymon de Rochafort - On le retrouve en avril 1176 avec le titre de «  preceptor  » (nº 500)

26. Guillaume de Villiers - Le texte porte : Villeruns ; la correction en Villiers n'est pas douteuse, ce personnage ayant été grand-précepteur l'année précédente (nº 945) et prieur d'Angleterre de 1199 à 1202. (Voyez plus bas, la liste des prieurs d'Angleterre)

27. Garcias de Lisa - Ce personnage figure dans une charte non datée (Londres, Musée Brit., fonds Cotton, Nero E. VI, f. 139), par laquelle, avec Gilbert de Vere, prieur d'Angleterre, il confirme à la cathédrale de S. Paul de Londres la donation de l'église de Broxsbourne, que lui avait faite Garnier de Naplouse en 1190 (Cartulaire, nº 891 bis). La présence parmi les témoins de l'évêque de Bangor Alain, qui fut promu le 16 avril 1195 à cet évêché et mourut en 1196, permet de dater cette charte de 1195 ou de 1196. Garcias y est qualifié : preceptor omnium fratrum Hospitalis Jérusalem citra mare mediterraneum.

28. Garcias de Lisa Dans le nº 1057, il est appelé : Garsilius.

29. Garnier de Naplouse - Il fut promu grand-maître avant octobre 1190 (Herquet, Chronologie, 45). Dès septembre 1190 il avait un successeur au prieuré d'Angleterre (nº 899).

30. Ogier - Son sceau cependant ne porte que le titre : prior hospitalis Gall. En 1190, il était prieur de Saint Gilles (Voyez la liste des prieurs de Saint Gilles).

31. Arnaud Message - Les pièces nº 141 et 149 permettent peut-être de placer déjà l'existence de ce prieur en 1142 et en 1143.
32. Josselin d'Azille - Dans le nº 220, Josselin porte le titre de prieur de Saint Gilles et d'Espagne.

33. Raymond de Saint Michel - Un acte d'août 1178 (nº 541) mentionne encore Raymond de Saint Michel comme prieur de Saint Gilles. Il y a là une impossibilité matérielle, et il faut supposer une faute dans la transcription de la date de la pièce (qui ne nous est connue que par une copie de 1295). Il semble qu'il faille corriger : era MCCXVI en MCCXIV (1176). Cette impossibilité est encore attestée par le fait qu'en mai 1178 Raymond de Saint Michel était grand-précepteur et résidait en Terre Sainte (nº 538).

34. Armengaud d'Asp - Ces actes nous signalent, en octobre 1187, la présence en Espagne et à Tyr d'Armengaud, ce qui n'est pas absolument impossible, le voyage d'Espagne à Tyr pouvant s'être accompli en moins d'un mois. Mais, en examinant l'acte espagnol d'octobre 1187, on peut y distinguer deux parties : la première émanée d'Armengaud, la seconde de la reine Sancha d'Aragon (confirmation); cette première partie semble avoir été rendue au chapitre provincial de l'Ordre; l'acte n'aura été daté qu'après avoir été soumis à la ratification de la reine, en octobre 1187.

35. Odin - La présence d'Odin en 1185 comme prieur de Saint Gilles ne s'explique pas. Peut-être se rattache-t-elle à une période de la vie d'Armengaud d'Asp où celui-ci se fit suppléer à Saint Gilles, comme il le fit à Amposte pendant qu'il fut grand-maître.

36. Dragonet de Mondragon - Il était probablement encore prieur le 23 mai 1310 (nº 4895)

37. Eudes - Un acte non daté, mais qui se place vers 1180, mentionne «  O. prior  », dans un amortissement relatif à Montbrison. C'est probablement le même personnage. (Charpin-Feugerolles, Cartulaire des Francs-fiefs du Forez, 12)

38. Ogier - Il portait encore ce titre le 21 août 1198 dans un acte rendu en Terre Sainte, auquel il comparaît comme témoin (nº 1031). Rien ne s'oppose à ce qu'il ait occupé cette charge jusqu'à cette date.

39. P. Piloz - Dans un accord entre l'abbaye du Paraclet et l'Ordre, au sujet des dîmes de Lapsaume (Aspera Silva) près de Nangis, il est désigné sous la qualification de «  provisor Hospitalis in Francia.  » Pilot n'était plus prieur en 1199 (nº 1056)

40. Philippe d'Egly - En 1256 (30 avril), il est au couvent à Acre avec le titre de simple frère (nº 2810)

41. Philippe d'Egly - Entre 1266 et le printemps de 1269 il fut autorisé par le pape, à la demande de Charles Ier d'Anjou, roi de Naples, à diriger les Hospitaliers du royaume de Naples. Son administration, là comme en France, donna lieu à de nombreuses plaintes et fut désastreuse pour l'Ordre (nº 3221, 3279, 3285, 3308 et 3321)

42. Jean de Chevry - Chevry n'était plus prieur de France le 19 juin 1280, mais bailli de l'Hôpital en Normandie (nº 3574)

43. Guillaume de Vandelin - Il y a là une difficulté sérieuse, Ithier de Nanteuil figurant comme prieur de France dans une série d'actes de 1298, de février à décembre (nº 4422, 4428, 4438). Il faut supposer que Vandelin, simple lieutenant du prieuré, prenait le titre de prieur, qui appartenait en réalité à Nanteuil, celui-ci n'exerçant probablement pas d'une manière effective ses fonctions d'une façon constante. Ce qui semble corroborer cette hypothèse, c'est que, le 17 juin 1199 (nº 4470), Vandelin est qualifié prieur de Bourgogne, tandis qu'en octobre 1301 (nº 4546) Nanteuil porte le titre de prieur de France et de Bourgogne. Il est probable que Vandelin ne fut qu'un subordonné du prieur de France, spécialement chargé de l'administration de l'Ordre en Bourgogne. Les actes du 18 février 1298 et du 17 juin 1299 concernent, en effet, les environs de Châlons-sur-Marne, c'est-à-dire la partie de la Champagne limitrophe de la Bourgogne.

44. Jacques et Anselme furent concurremment vice-prieurs de France.

45. Anselme de Corbeil figurant, quoique sans titre, à la suite d'Ogier comme acquéreur du moulin de Cocherel au nom de l'Ordre, semble avoir été encore à cette date vice-prieur de France (nº 904)

46. Simon - Ce personnage figure encore avec la même qualification dans un acte du 16 mars 1242 (nº 2285), mais le texte n'est pas assez précis pour permettre de dire qu'il remplissait encore cette fonction à cette date; il se peut qu'il s'agisse d'un accord négocié par lui antérieurement.

47. Jacques - Un acte non daté, mais paléographiquement de la même époque, mentionne «  frater Stephanus, Blesis oriundus, tunc temporis preceptor in Normannia  » (Paris, Archives nationale, S. 5057, nº 3). Il est fort probable que les deux documents concernent le même personnage.

48. Si, pour Heudebaud, Robert Poucin et Guillaume du Tertre, nous avons adopté ces dates, que les caractères paléographiques ne contredisent pas, c'est que nous avons des actes de Guillaume de Mainbeville, clerc, que concernent les documents qui mentionnent ces trois personnages, dont les dates s'échelonnent de 1220 à 1235 (S. 5051, nº 30, 31, 34 et 46). Ce qui est certain, c'est qu'ils ne sont pas postérieurs à mars 1239 ou 1240, époque à laquelle Guillaume de Mainbeville résigna devant l'ofiicial de Séez l'usufruit des biens qu'il tenait de Robert Poucin, et dont il avait joui longtemps (Paris, Archives nationale, S. 5049, nº 20)

49. Robert Poucin - Le sceau de Robert Poucin est décrit par Douët d'Arcq. (Sceaux des Archives, nº 9906), qui date du XIIe siècle, à tort croyons-nous, l'acte auquel il est appendu.

50. Il mourut en 1245. Son épitaphe existe encore. (Jannesson Monographie et histoire de S. Jean des Prés, 12).

51. Ce personnage, mentionné dans une bulle d'Urbain IV, du 8 avril 1264, était frère d'Albert de Foresta, chanoine de Thiers. L'acte, qui est la nomination au canonicat du dit Foresta, désigne Cattard comme «  tunc prior in Alvernia  », c'est-à-dire au moment où la cour de Rome fut saisie de la demande de Foresta. La teneur de la bulle faisant allusion à une promesse d'Alexandre III (mort en 1261), relative à cette nomination, il n'y a pas lieu de douter que l'affaire n'ait été introduite avant 1261.

52. Il mourut le 3 mars 1276; son inscription funéraire est conservée au musée de Clermont-Ferrand.

53. Sa nomination ne peut être antérieure au 23 mai 1297. A cette date il n'était encore que commandeur de Saint Jean du Puy. (Chassaing, Cartulaire des Hospitaliers du Velay, 95)

54. Ce personnage semble n'être qu'un commandeur de Messine, mais il est à remarquer que la commanderie de Messine paraît avoir joui d'une situation prépondérante parmi les commanderies siciliennes.

55. Même remarque qu'à la note 2.

56. Saint Euphémie (Italie, province de Reggio de Calabre, district de Palma) formait en 1294 (nº 4259) une commanderie indépendante. Sa position géographique devait la faire rattacher naturellement au prieuré de Messine.

57. Le titre de «  prior hospitalis Jérusalem quod in Barolo constructum est  », qui lui est ici donné, n'est pas suffisamment explicite pour affirmer qu'il s'agit d'un prieur de Barletta.

58. Même remarque qu'à la note 5.

59. Ce personnage peut n'être qu'un commandeur de Sainte Croix de Milan, mais en ce cas la commanderie de Milan devait jouir d'une sorte de prééminence sur les autres commanderies lombardes.

60. Le 6 janvier 1322 il était prieur de Lombardie (Milan, Archives d'état, fondo di religione, abbazie e commende, Milan, cartella 193)

61. Le nom de ce personnage n'est connu que par une analyse d'un document perdu; le rédacteur de cette analyse donne à Bolgaroni le titre de prieur, mais dans ces conditions, on ne peut admettre absolument son affirmation, qu'aucun autre indice ne corrobore.

62. Dans cet acte (bulle concernant le roi de Portugal) le pape l'appelle : magister Hierosolymitani Hospitalis in Hispania.

63. Un acte émané du roi d'Angleterre, du 21 avril 1235, par lequel celui-ci donne un sauf-conduit dans ses états à Ferrandez (nº 2109), soulève quelques difficultés. Il est adressé à Ferrandez, «  preceptor Hospitalis sancti Johannis Jérusalem  » (ce que le rubricateur a faussement interprété en marge par «  preceptor Hospitalis sancti Johannis Jérusalem in Anglia  »). Ou bien, le 21 avril 1235, la chancellerie d'Angleterre ignorait encore le remplacement de Ferrandez par Artiga, ce qui est possible; ou bien Ferrandez, auquel on avait maintenu par courtoisie son ancien titre, avait, après avoir résigné les fonctions de grand-commandeur d'Espagne, été chargé dans les états du roi d'Angleterre, probablement en Gascogne, d'une mission qui avait nécessité l'obtention de ce sauf-conduit.

64. Il y a une difficulté pour un personnage du nom de P, Lopez de Luna, qui apparaît d'après nos notes en 1169, et en décembre 1177 et octobre 1187, d'après les documents du Cartulaire (nº 523 et 834) ; ce dignitaire, à première vue, semble être un châtelain d'Amposte. Une étude plus attentive des mentions qui le concernent oblige à le rejeter de la liste des châtelains, sur laquelle sa présence serait chronologiquement impossible. La mention de 1169 le qualifie de maître de l'Hôpital en Aragon et Catalogne ; si on observe que nous ne connaissons, avant cette date, que deux châtelains en 1157 et 1164, qu'en 1163 Mir et en 1174 Garcias-Ramirez sont à la fois prieurs d'Aragon et de Navarre, on peut sans témérité supposer qu'en 1169 il n'y avait pas de châtelain nettement constitué, et que Luna avait une juridiction plus élevée, celle de maître en Catalogne et Aragon. En 1177, ce personnage est désigné sous le titre de maître de la maison de l'Hôpital de Jérusalem, et semble un plus grand personnage que le châtelain. Reste l'acte d'octobre 1187. Nous avons eu, ailleurs, occasion d'en suspecter l'authenticité, qui, en tous cas, est sujette à réserves. Il semble donc que Luna ne fut pas châtelain, mais occupa dans la hiérarchie des dignitaires espagnols un autre poste, qu'il est difficile de préciser, mais qui paraît avoir été supérieur à celui de châtelain.

65. Toutes les dates citées, comme ici, sans référence, proviennent de notes prises sur des documents originaux dans les dépôts d'archives espagnols, ces mentions, à ce moment, n'ont pas été relevées avec la cote exacte des actes qui les mentionnaient parce qu'elles n'avaient été notées qu'accessoirement.

66. Ce personnage est encore mentionné dans un acte d'août 1178 (nº 541), mais nous avons démontré plus haut (page 415, note 5), à l'occasion de la chronologie des prieurs de Saint Gilles, que cette date était sujette à caution. La présence à ce moment d'Alphonse comme châtelain d'Amposte étant inadmissible, nous avons de ce fait un argument de plus pour, suspecter l'exactitude de cette date.

67. Un acte de septembre 1205 et un acte d'avril 1206 donnent à Andos le titre de « preceptor in Aragonia.  » Il paraît résulter de cette qualification que Lavata aurait conservé la châtellenie d'Amposte pendant qu'il était prieur de Saint Gilles, qu'Andos aurait été son suppléant à Amposte, et serait devenu châtelain d'Amposte quand Lavata fut nommé grand-commandeur d'Espagne.

68. Il s'agit d'un châtelain nommé à Amposte par le roi d'Aragon au moment où Amposte, cédé par l'Ordre au roi, fut administré par les agents royaux.

69. Il était lieutenant du châtelain royal. V. p. 423, note 2.

70. Les dates et les noms qui figurent ici sans indication de source proviennent d'une liste des prieurs de Navarre, qui accompagne l'inventaire dressé par l'archiviste J.-A. Fernandez en 1785 et conservé aux archives d'Alcala de Henarès.

71. Il y a là probablement une erreur. Il doit s'agir de Mir, dont nous avons rencontré le nom dans cette même liste aux années 1163 à 1167.

72. A partir de 1308 nous savons que Guy de Séverac était en même temps grand-précepteur de l'Hôpital (V. la liste des grands-précepteurs)

73. Il nous a été possible, grâce aux communications que M. Robert Gladstone junior a bien voulu nous faire des documents qu'il a réunis sur les prieurs anglais, d'améliorer très notablement cette liste ; il n'est que juste de remercier ici M. Gladstone de la libéralité dont il a fait preuve à notre égard.

74. Ce personnage est connu dès 1140 par la donation de Shingay aux Hospitaliers (Monast. Anglic, VI, 834); mais le manuscrit qui analyse cette donation (Londres, Bibl. du Collège of Arms, L 17, f. 148 6) n'étant qu'une copie de la seconde moitié du XVIe siècle, il y a lieu de n'accepter cette date que sous réserves.

75. On ne connaît sur ce prieur que des chartes non datées ; mais quelques synchronismes certains, contenus dans ces documents, permettent d'établir cette approximation. C'est ainsi que l'avouerie de l'église Harefield (comté Middlesex), donnée à l'Ordre par Béatrice de Bollers sous le priorat de Richard de Turk, est confirmée par l'évêque de Londres, Gilbert Folliot, qui devint évêque de Londres le 28 avril 1163, et qu'en sens contraire la donation à Richard de Turk de l'église de Tunbridge (comté Kent) par Roger de Clare, comte d'Hertfort, ne peut être postérieure à la mort du donateur, survenue en 1173 (Londres, Musée Brit., Cotton, Nero E VI, f. 84 6-85 ; Thorpe, Registrum Roffense, Londres, 1769, page 665). C'est donc entre ces deux dates extrêmes que se place l'existence de Richard de Turk comme prieur d'Angleterre (Communication de M. Robert Gladstone junior). L'acte que nous avons publié (nº 1103) doit par suite être rajeuni d'une trentaine d'années.

76. Deux actes non datés du même prieur se placent entre 1162 et 1179 (nº 285 et 297 ter); dans un troisième acte, également non daté (Londres, Musée Brit., ms. Harley, nº 662, f. 69), Raoul de Dive abandonne aux chanoines de Dunmow la viguerie de l'église de Burnham, et met ainsi fin à une contestation depuis longtemps pendante. Comme nous savons (Londres, Musée Brit., fonds Cotton, Nero E. VI, f. 262) que Richard, archevêque de Cantorbéry,fut chargé par le pape Lucius III de régler l'affaire, nous avons, pour dater l'acte de Raoul de Dive, deux dates extrêmes : l'exaltation de Lucius III (6 septembre 1181) et la mort de l'archevêque de Cantorbéry (16 février 1184). Nous pouvons donc affirmer que le 6 septembre 1181 Raoul de Dive était encore prieur.

77. Il était prêtre, et est souvent appelé Alain de Sainte Croix parce qu'il fut commandeur de Sainte Croix de Winchester (Round, Garnier de Nablous, 3 et 7-8 [Archaeologia, LVIII (1903)]. La date du 16 avril 1195 est celle de la nomination d'Alain à l'évêché de Bangor. Alain mourut en 1196 (Annales de Theokesberia, 55). Il est donc de toute nécessité de rejeter la date de l'acte de septembre 1199, dans lequel figure Alain comme prieur d'Angleterre (nº 1094). Si on compare les témoins de cette charte avec ceux de celle de septembre 1190 (nº 809), on est amené à penser que ce document doit être daté de septembre 1190; en tous cas il n'est pas postérieur à septembre 1194. (Communication de M. Robert Gladstone, junior. Voir le travail récent de cet auteur, intitulé : Early charters of the Knights hospitallers relating to Much Woolton, near Liverpool).

78. Un acte non daté de Garcias de Lisa et de Gilbert de Vere, prieur d'Angleterre, (Londres, Mus. Brit., fonds Cotton, Nero E. VI, f. 139) se place également en 1195 ou 1196, car, parmi les témoins, figure Alain, évêque de Bangor, prédécesseur de Gilbert de Vere au prieuré d'Angleterre.

79. Hypothèse communiquée par M. Robert Gladstone, et qui, bien qu'appuyée sur des conjectures très séduisantes, ne nous semble pas devoir être acceptée sans réserves.

80. Un acte du 5 septembre 1207 (nº 1269), dans lequel Roger de Vere figure comme prieur, trouble cette chronologie, que des documents nombreux et authentiques pendant cette période décennale (1204-1214) rendent certaine. Il faut donc suspecter cet acte, en remarquant qu'il ne nous est parvenu que par un vidimus du 15 juillet 1271 (nº 3426), c'est-à-dire de l'époque même à laquelle Roger de Vere fut effectivement prieur d'Angleterre, et lui rendre sa vraie date en corrigeant septimo en septuagesimo. Cette rectification paraît d'autant plus certaine qu'elle concorde avec les dates connues du priorat de Roger de Vere (1267-1272).

81. Cf. nº 1800 (acte non daté), 1841 et 1957, et un acte de 1223 qui désigne le prieur d'Angleterre par l'initiale R (Rot. litt. claus., II, 150 6)

82. Le nom complet est donné par l'acte du 2 février 1250. Nous savons qu'en 1252 le prieur de l'Hôpital en Angleterre tint contre le roi d'Angleterre un langage d'une insolence inouïe, et qu'une violente querelle s'en suivit (Matthieu de Paris, Chron. Maj., V, 339). Bien que le chroniqueur ne cite pas le nom du prieur, il n'est pas douteux qu'il s'agisse de Robert de Manby. Il est vraisemblable qu'à la suite de cet incident Manby fut destitué; ce qui justifie cette hypothèse, c'est qu'en 1153 Elie Smetheton était prieur d'Angleterre, et que, de 1257 à 1262, Manby reprit ses fonctions prieurales, probableblement après avoir fait amende honorable.

83. Nous savons que Robert de Manby était encore prieur pendant la 47e année du règne d'Henri III d'Angleterre (28 oct. 1262 — 27 oct. 1263). Il est donc possible que son priorat se soit prolongé après le 8 novembre 1262, puisque son successeur n'apparaît d'une façon certaine qu'en 1269.

84. Cet acte n'est ni du 31 (utime jur de mars), ni du 8 (utime pour huitième) mars 1265, comme on l'a cru jusqu'ici. En observant que ce jour était «  le mercredi la veile seint Gregor  », on acquiert la certitude qu'il faut corriger «  utime  » en «  unsime  », la veille de la saint Grégoire (11 mars) tombant effectivement un mercredi en 1263.

85. Le 1 septembre 1315, il était remplacé par Richard de Pavely (Cal. of patent Rolls. Edward II, II, 345)

86. Il convient cependant de remarquer que l'administration des établissements de l'Hôpital au pays de Galles entre 1293 et 1302 était aux mains du prieur d'Angleterre ; des actes de Pierre de Hagham (23 mai 1293 — 28 juin 1297) et de Guillaume de Tothale (15 oct. 1297 — 10 avril 1302) en font foi (nº 4217, 4217 note 1, 4391 et 4560). Eudes semble n'avoir été qu'un agent du prieur d'Angleterre dans une partie du pays de Galles.

87. A cette époque les maisons de l'Hôpital en Ecosse relevaient du prieur d'Angleterre. Ce que nous avons dit de Pierre de Hagham et de Guillaume de Tothale à l'occasion du pays de Galles (V. page 427, note 6) s'applique, pour les mêmes raisons et par les mêmes témoignages, à l'Ecosse. Cette coexistence, au moins apparente, de deux administrateurs pour l'Ecosse s'expliquerait aisément par la situation troublée du pays si l'un d'eux avait embrassé le parti anglais et l'autre le parti national; mais nous savons que tous deux suivaient la politique du roi Edouard I d'Angleterre. Il faut donc chercher ailleurs la raison de cette dualité. Les actes qui concernent Hagham de 1293 à 1297 établissent que ce fonctionnaire joignait à l'administration des commanderies anglaises celle des maisons d'Ecosse et du pays de Galles; mais ils ont précisément pour objet d'autoriser Hagham à se faire aider dans le gouvernement, dont le fardeau était trop lourd pour sa santé ébranlée, par deux suppléants. Bien que parmi ces suppléants, dont nous connaissons les noms, Alexandre de Welles ne figure à aucun moment, il est néanmoins très probable que celui-ci avait, avec ou sans l'assentiment de Hagham, pris la direction des commanderies écossaises, et que les deux suppléants, confirmés annuellement par Edouard I dans leur suppléance, se bornaient à administrer les possessions proprement anglaises de l'Ordre.

88. Il figure comme simple frère de l'Ordre dans un acte qui peut se dater de 1196 environ (Londres, Musée Brit., fonds Cotton, Nero E. VI, f. 139)

89. A cette dernière date son titre est : lieutenant du grand-commandeur en Franconie et Thuringe.

90. Il se pourrait que ce prieur et Raimbaud de Voczon, qui précède et qui suit, fussent le même personnage. Le nom complet serait alors Raimbaud Miko, de Voczon (lieu d'origine).

91. Un personnage de l'Hôpital, appelé dans un acte du 25 janvier 1158 ou 1159 «  G. Acconensis  », semble devoir être identifié avec Gérard (nº 263).

92. Rohricht donne la date erronnée du 10 févr. 1191 ; il faut lire 1192.

93. Nous croyons qu'il s'agit ici d'un commandeur d'Antioche. Le texte porte, il est vrai : «  frater Gobertus, predicte domus Hospitalis Antiochie  », ce qui n'indique qu'un simple frère. Il semble qu'il faille lire, au lieu de «  predicte  » le mot «  preceptor  ». En effet, Gobert figure, parmi les témoins de l'acte, après «  frater Garinus de Monteacuto, marescalcus predicte domus (maréchal de l'Ordre)  » et «  avant Girencius Dedolue, frater ejusdem domus  », c'est-à-dire à la place hiérarchique du commandeur d'Antioche, entre le maréchal de l'Hôpital et les simples frères. La position du mot «  frater  », précédant les noms du maréchal et de celui que nous croyons commandeur d'Antioche, tandis qu'il suit dans cet acte le nom des simples frères, est un argument de plus en faveur de notre hypothèse.

94. Voyez plus haut, page 413, la liste des Maîtres de l'Anerie.

95. Il n'est pas sûr que ce personnage soit un châtelain de l'Ordre.

Sources : Joseph Delaville Le Roulx. Les Hospitaliers en Terre Sainte et à Chypre (1100-1310). Paris, E. Leroux, 1904. In-8º, XIII-440 pages.
— Vous pouvez voir le livre dans son intégralité à cette adresse : Archives.Org

Les Dignitaires visitées 6307 fois