Commanderies du Grand Prieuré d'Auvergne  

Commanderies et Membres du grand Prieuré d'Auvergne

Grand-Prieuré d'auvergne Commanderies

 

Commanderie de Tortebesse (Puy-de-Dôme)
332
1. Chef.   Tortebesse
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Clermont-Ferrand, Canton: Herment - 63

Hôpital de Tortebesse
Hôpital de Tortebesse

Tortebesse, dans l'Auvergne, à une lieue d'Herment, ressort de Riom.
« Revenu 2200 livres »
Tortebesse, chef-lieu de commmune.
— Tortabessa (1239-1321), c'est-à-dire, bessa (bois de bouleau) torta (tort);
— « La sainte maison de l'hôpital de Saint-Jean de Jérusalem de Tortabessa » (1266).
— Commanderie de l'ordre de Malte de la langue d'Auvergne.
— En 1189, Wautier, sire de Villemontée (de la maison d'Autier), voulant aller en Terre-Sainte, vendit la seigneurie de Tortebesse aux chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem. En conséquence, dès cette époque, lesdits chevaliers en firent le chef-lieu d'une commanderie qualifiée dans le principe hôpital, selon l'usage des temps (1239, 1246).
Les membres
C'est-à-dire les dépendances de cette commanderie étaient:
— 1. Traslaigues, (canton de Pontaumur);
— 2. La Forest, (même canton);
— 3. Glavent, près d'Olby (canton de Rochefort);
— 4. La Mazière aux Bons-Hommes (Creuse);
— 5. Courteix, près de Dontreix (Canton de Pontaumur);
— 6. Lastic (canton de Bourg-Lastic);
— 7. Saint-Julien-Puy-la-Vèze (canton de Bourg-Lastic);
— 8. Les Martres de Veyre.
Les biens de cette commanderie comprenaient
— Un domaine à Tortebesse (affermé 100 livres en 1698 ; 370 livres en 1765 ; 1,100 livres tournois en 1770)
— Les bois de Saint-Jean-Calixte et du Clergeat, dans les environs de Tortebesse.
— Plusieurs cens, rentes sur Tortebesse, Lastic, Le Droulet, Le Blanchier, Saint-Julien-Puy-la-Vèze, Montsepy, Ribieras, Coussat, Le Malard, Arfeuilholes (Chez Empette), la Vilatte (près Crocq, Creuze), les Villevaux, Heume-le-Franc, Feydet, etc.
— En 1728, tous les domaines de la commanderie et leurs dépendances étaient affermés 3,900 livres tournois.
Bienfaiteurs de la commanderie
— P. Chalvetz, chapelain de Sauvagnat (1239); Robert de Bort (1246); Guillaume d'Ebbes et sa femme (1245); Guillaume de Plagnes (vers 1250); Guillaume de Rochedagoux, seigneur dudit lieu (1257); Guillaume de Chaslus, chevalier, (1257); Richard de Chaslus et son frère (1260); Albert de Chaslus, chevalier, seigneur de Cisternes (avant 1283); Jean, comte de Dreux, seigneur de Montpensier, d'Herment, du Montel-de-Gelat (1324); etc.
— La commanderie de Tortebesse avait une chapelle à Chamalière en 1658. Elle avait droit de justice haute, moyenne et basse. On montre encore la croix, dite de la justice, où s'élevait le gibet avant 1789.
Châtelains (baillis) de Tortebesse
Jean Textorix, lieutenant de la sénéchaussée d'Auvergne, 1573; Jean Mangot, 1620; François Deseymards, 1668; Antoine Mège, 1670-1698; Annet Mège, 1720-1738; Antoine-Marien Mège, 1752-1753; Jean-Marien Peyronnet, 1768; Etienne Tardif, 1779.
Au N.-E. de Tortebesse, on remarque une fontaine très-ancienne, à construction à plein-cintre, dite de Saint-Jean ; dans le cimetière, belle croix en pierre portant, à sa base, les armoiries du commandeur Raymond de Foudras (1661-1680) qui offrent 3 fasces d'argent sur fonds d'azur et, dans la partie supérieure, une magnifique croix de Malte.
Liste des précepteurs ou commandeurs
— Amblard de l'Horme, 1247;
— Guillaume de Saint-Didier, 1253;
— Hugues de Chaslus, 1283 ;
— Ponce de Faye, 1293-1305;
— Robert Bertrand, 1308-1311;
— Raynald de Las Champs, 1321-1325;
— Robert de Chaslus, 1344-1349;
— N. qui fut ] nommé l'un des deux députés d'Auvergne chargés d'assister aux Etats Généraux, 1356;
— D'Entremont, 1365-1367;
— Jean de Veausse alias de Vauzé, 1409-1445;
— Jacques de Milly, 1445;
— Pierre de Bouillé du Charriol, 1447-1457;
— Beraud d'Audieu ou d'Andrieux, 1470-1472;
— André Rolland, 1472-1530;
— Gabriel du Chier, 1539-1543;
— Guillaume Coppier, 1546-1555;
— Hugues de Villars de Blanc-Fossé, 1559;
— Guy de Thiange, dit du Crozet, 1570-1573;
— Jacques de Chauvigny de Blot, 1573-1594;
— Louis de Sauzet, dit d'Estignères, 1604-1611;
— Jean-Louis d'Estaing, 1612;
— Guillaume Le Groing, 1612;
— Philibert Le Groing de Villebouche, 1616;
— Charles de Fassion de Sainte-Jay, 1627-1635;
— François-Foucaud de Beau-poil de Saint-Aulaire, 1642-1658;
— Raymond de Foudras de Coutanson 1661-1680;
— Léon de Charry des Gouttes, 1681-1688;
— Louis-Claude de l'Estang, 1689-1713;
— Antoine de Pons, 1716-1729;
— Léonard d'Ussel, 1730-1739;
— Joseph de Fassion de Sainte-Jaye 1740-1747;
— Annet-Joseph de Beaumont-Brizon, 1748-1750;
— Antoine-Joseph de Laube, 1750-1758;
— Nicolas-Claude-Martin d'Autier, 1762;
— Claude-Marie de Sainte-Colombe de l'Aubepin, 1764-1770;
— Charles-Abel de Loras, 1770-1780;
— Armand-Jean-Louis de la Queuille 1788;
— François du Peyroux, 1789.


L'église
Eglise de Tortebesse
Eglise de Tortebesse - Sources: Notre-Famille.com


— Elle est en style roman et du XIe siècle. Le clocher a été refait en entier avec flèche en 1868 ; antérieurement, il n'y avait qu'un campanille à deux cloches: l'une de 1685, l'autre de 1713. On voyait, dans l'église, de curieuses tombes aux armes des commandeurs qu'un curé fit disparaître sous prétexte de réparations. On avait trouvé, sous l'une d'elles, une épée de chevalier de Malte, des écus d'or à la couronne du temps de Louis XI et une pièce de même métal frappée aux armes de David de Bourgogne, évêque d'Utrech (1470). Le commandeur de Tortebesse nommait à la cure du lieu.
Anciens curés
— Michel Jarle, 1573-1600; Jean Bellot, 1602-1606; Annet Barrier, 1633-1637; Charles Mège, 1669-1673; Jacques Ribeyrolle 1674, mort en 1722; Gabriel Ravel, 1723, mort en 1729; Antoine Barbat, 1729-1733; Jean Bosse, 1734-1762; Antoine Ribbes, 1762-1779; François Romane, 1781-1789.
— En 1591, il y eut à Tortebesse un coup de main des ligueurs qui aurait mieux convenu à des chefs de bandits qu'à des guerriers dont le nom avait acquis du renom.
— Tortebesse fut longtemps la résidence d'un notaire, résidence qui a été transférée à Herment en 1865.
Voyez
— Archives départent, du Puy-de-Dôme. Inventaire des titres des commanderies de la langue d'Auvergne.
— Archives départent, du Rhône, titres de la commanderie de Tortebesse.
— Statistique monument du Puy-de-Dôme, par Bouillet, le dessin de la croix de Tortebesse.
— Ambroise Tardieu, Histoire d'Herment.
— Imberdis, Histoire des guerres religieuses en Auvergne.
Sources: Ambroise Tardieu, Grand Dictionnaire du Département du Puy-de-Dôme - Moulins, 1877
Ordre des Hospitaliers
333
2. Membre.   Foret-du-Temple (La)
Département: Creuse, Arrondissement: Guéret, Canton: Bonnat, Commune: Nouziers - 23

Domaine du Temple La Foret-du-Temple
Domaine du Temple La Foret-du-Temple

La Forest-du-Temple, en Basse-Auvergne, à 3 lieues d'Herment, à une lieue de Pontaumur, à demi-lieue du château de Cisterne, diocèse de Clermont, ressort de Riom.
« Revenu 660 livres »
La Foret-du-Temple, cette commune avait été supprimée par ordonnance du 20 juin 1836, et son territoire réuni à celle de Mortroux, mais elle a été de nouveau.
érigée en 1883.
— Domus fracrum de Templo a la Forest, vers 1185. (Chartier d'Aubepierre)
— Capella de la Forest, 1282. Ordre du Temple (Archives de la Haute-Vienne, carton O Domina, fol. 70 v°)
— Paroisse de la Forest, 1692, de la Forest du Temple, 1691. (Registres paroissiaux)
— La Foret du Temple était en 1282 de la paroisse de Nouziers, dans l'ancien archiprêtré d'Anzème ; elle fut ensuite érigée en cure, dont le patron était saint Biaise.
— Le commandeur de Vivier y faisait les nominations. A la fin du siècle dernier on y comptait 230 communiants ce qui suppose environ 310 habitants. La cure était desservie par les Cordeliers de Boisferu.
— L'église qui est du XIe siècle avait perdu sa voûte en 1616.
— Par une convention du 23 juin 1282 entre Gilbert de Malemort, évêque de Limoges, et l'ordre des Templiers, il fut réglé que la chapelle de La Forêt, qui de toute antiquité avait dépendu de l'église matrice de Nouziers, continuerait à lui être soumise aux conditions suivantes: chaque année la chapelle payerait cinq sols à l'église matrice le jour de Noël, et que les habitants iraient processionnellement à cette église tous les ans, le lendemain de Pâques, pour y faire les offrandes que leur dicterait leur piété.
— Le curé qui desservait l'église de La Foret recevait, à titre de gages, huit setiers de blé mesure d'Aigurande et trente livres.
Le commandeur possédait en ce lieu: une maison, une grange, des terres, une forêt, un étang appelé l'étang du Vivier, et le moulin de La Forêt.
Sources: Dictionnaire Topographique, Archéologique et Historique de La Creuse, par A. Lecler, Limoges 1902
Ordre des Templiers
334
3. Membre.   Mazière (La)
Département: Creuse, Arrondissement: Aubusson, Canton: Crocq - 23

Hôpital La Mazière
Hôpital La Mazière

La Mazière (La Mazière-aux-Bons-Hommes), à 4 lieues du chef, à une de la ville de Crocq.
« Revenu 660 livres »
La Mazière-aux-Bons-Hommes est le chef-lieu d'une commune dans le canton de Crocq, arrondissement d'Aubusson.
— On trouve ce nom écrit exactement comme aujourd'hui, dans le Terrier de Saint-Bard en 1533, et dans les registres paroissiaux de Chard en 1675.
— Le qualificatif de aux Bons-Hommes donné à ce lieu, vient de ce que, anciennement, les moines de Grandmont habitant le château voisin de Cherbaudy, étaient appelés les Bons-Hommes.
— Avant le Concordat, cette paroisse était du diocèse de Clermont et de l'arohiprêtré d'Herment.
— Son patron était saint Jean. Le commandeur du lieu avait droit de présentation pour la cure.
— Michel Gilbert était curé de la Mazière-aux-Bons-Hommes en 1713.
— Après la Révolution, cette paroisse fut jointe à celle de Basville.
— Léonard-Jean-Baptiste-Léopold Périgaud en fut nommé curé en 1846.
— Pierre Sagnardon en 1871. Pierre Filleul en 1876. Lucien Soucliard en 1890.
— La Mazière-aux-Bons-Hommes était un membre de la commanderie de Tortebesse.
— L'ordre de Malte possédait là l'église paroissiale, trois étangs, une métairie, la justice haute, moyenne et basse.
Les ommandeurs, liste dressée par M. Ambroise Tardieu
— Amblard de l'Horme, 1247.
— Guillaume de Saint-Didier, 1253.
— Hugues de Chaslus, 1283.
— Ponce de Faye, 1293-1308.
— Robert Bertrand 1306-1311.
— Raynald de Laschamps, 1321-1325.
— Robert de Chaslus, 1344-1349.
— Jean d'Entremont, 1365-1371.
— Pierre Merle 1403.
— Jean de Vauzé ou de Veauce, 1409-1445.
— Jacques de Milly, 1145.
— Pierre de Bouillé du Charriol, 1447-1457.
— Béraud d'Andieu, 1470-1472.
— André Rolland, 1472-1530.
— Guy de Blanchefort, 1499.
— Gabriel du Chier, 1537-1543.
— Guillaume Coppier, 1546-1555.
— Hugues de Viliars de Blancfossé, 1559.
— Guy de Thianges, dit du Crozet, 1570-1573.
— Jacques de Chauvigny de Blot, 1573-1594.
— Louis de Sauzet, dit d'Estignères, 1604-1612.
— Jean-Louis d Estaing, 1612.
— Guillaume le Groing, 1612.
— Philibert le Groing de Villebouche, 1616.
— Carles de Fassion de Sainte-Jav, 1627— 1635.
— François Foucaud de Beaupoil de Sainte-Aulaire, 1642-1658.
— Raymond de Foudras de Coutanson, 1661-1680.
— Léon de Charry des Gouttes, 1681-1688.
— Garnaud, 1689.
— Louis Claude de Lesiang, 1689-1713.
— Antoine de Pons, 1716-1729.
— Léonard d'Ussel, 1730-1739.
— Joseph de Fassion de Sainte-Jav, 1740-1747.
— Annet-Joseph de Beaumont-Brizon, 1748-1750.
— Antoine-Joseph de Laube, 1750-1758.
— Nicolas-Claude Martin d'Autier, 1772.
— Claude-Marie de Sainte-Colombe de Laubépin, 1764-1770.
— Charles-Abel de Lorras, 1771-1780.
— Du Peyroux, 1784.
— Armand-Jean-Louis de La Queuille, 1788.
Sources: Dictionnaire Topographique, Archéologique et Historique de La Creuse, par A. Lecler, Limoges 1902
Ordre des Hospitaliers
335
4. Membre.   Tralaigues
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Riom, Canton: Pontaumur - 63

Hôpital de Tralaigues
Hôpital de Tralaigues

Tralaigues ou Traslaygue, dans les montagnes de la Basse-Auvergne, diocèse de Clermont, à demi-lieue du Monteil de Gelat.
« Revenu 216 »
Tralaigues
— Terlège, (1266).
— Traslaigues, (1789)
— La cure était à la nomination du commandeur de Tortebesse avant 1789.
— Saint-Jean était le patron de la paroisse.
Seigneurs
— La seigneurie de Trailaigues appartenait des l'année 1245, à la commanderie des chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem de Tortebesse qui l'ont possédée jusqu'en 1789.
— En 1245, Guillaume d'Ebbes et sa femme donnent « à la maison de Traslaigue », (c'est-à-dire à la commanderie de Tortebesse qui avait une maison à Tralaigue) tous les droits qu'ils avaient dans le village de Tralaigues.
— En 1260, Richard de Chaslus et son frère firent échange de tout le droit qu'ils avaient sur l'étang de Tralaigue au profit de la commanderie de Tortebesse qui leur céda d'autres droits.
— Jean de Dreux, seigneur d'Herment, de Montpensier et du Montel-de-Gelat, accorda « à la maison de Traslaigue » (à la commanderie de Tortebesse), en 1324, un droit d'usage et de chauffage et celui de glandage pour vingt cochons dans la forêt de Roches.
— Jacques de Chaslus, seigneur de Vialleveloux, vendit la dîme de Tralaigue vers 1486.
Voyez Ambroise Tardieu, Histoire d'Herment, pages 102, 251.
Sources: Dictionnaire Topographique, Archéologique et Historique de La Creuse, par A. Lecler, Limoges 1902
Ordre des Hospitaliers
336
5. Membre.   Coreleys
Département: Creuse, Arrondissement: Aubusson, Canton: Auzances - 23

Hôpital de Coreleys
Hôpital de Coreleys

Coreleys, en Combrailles, diocèse de Limoges, à demi-quart de lieue de la ville d'Auzance.
« Revenu 110 livres »
Coreleys (moulin), commune d'Auzances.
— Paroisse de Coreleys.
— Courelleix près Auzances, 1504 (terrier d'Evaux).
— Paroisse de Courlais, 1661 (Registre d'Evaux).
— Courleix, paroisse, 1726 (F. et boni, de Combr.).
— 1761, 1781 (Archives d'Auzance).
— Courleix ou Corlet était, dès 1211, une annexe de la commanderie de Tortebesse, près d'Herment, Puy-de-Dôme.
— Le 21 mars 1473, le commandeur de Tortebesse la donna en jouissance à Jean Challamel, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem.
— Il y avait une église paroissiale, dont il reste à peine quelques vestiges près du pont. Elle était dédiée à saint Eustache.
— Le 7 septembre 1784, un décret d'union supprima la paroisse de Courleix et l'unit à celle d'Auzances.
— Il y avait aussi une petite chapelle sous le vocable de saint Jean.
— En 1616 l'église était couverte en chaume.
— Le commandeur de Tortebesse avait la collation de la cure.
— La haute justice appartenait au seigneur d'Auzances.
Sources: Dictionnaire Topographique, Archéologique et Historique de La Creuse, par A. Lecler, Limoges 1902
Ordre des Hospitaliers
337
6 Membre.   Martres-de-Veyre (Les)
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Clermont-Ferrand, Canton: Veyre-Monton - 63

Hôpital Les Martres-de-Veyre
Hôpital Les Martres-de-Veyre

Saint-Jean-les-Martres-de-Veyre, dans la Limagne, à 9 lieues du chef, à 2 lieues de Clermont.
« Revenu 360 livres »
Les-Martres-de-Veyre
— Les chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem avaient des droits féodaux aux Martres-de-Veyre dès l'an 1457.
— Ils possédaient par indivis avec le seigneur du lieu, les moulins banaux, dont les produits se partageaient, en 1757, entre M. De Tane, seigneur de Martres-de-Veyre.
Sources: Ambroise Tardieu, Grand Dictionnaire du Département du Puy-de-Dôme - Moulins, 1877
Ordre des Hospitaliers
338
7. Membre.   Glavin (Le)
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Clermont-Ferrand, Canton: Rochefort-Montagne, Commune: Olby - 63

Hôpital le Glavin
Hôpital le Glavin

Le Glavin, à 6 lieues des Martres, à une lieue et demie du chef.
« Revenu 50 livres »
Le Glavin ou Glaves, hameau, commune d'Olby.
— Glavant (1510).
— Lieu inconnu à Chabrol (Coutumes d'Auvergne).
— En 1253, Guillaume de Saint-Didier, précepteur de Tortebesse, transigea avec Marguerite, veuve d'Amblard de Plagnes (de Planis), chevalier, touchant deux setiers de seigle légués à la préceptorerie de Tortebesse sur la dîme du Montel, près de Glavent, par Guillaume de Plagnes.
Sources: Ambroise Tardieu, Grand Dictionnaire du Département du Puy-de-Dôme - Moulins, 1877
Ordre des Hospitaliers
339
8. Membre.   Lastic
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Clermont-Ferrand, Canton: Bourg-Lastic - 63

Hôpital de Lastic
Hôpital de Lastic

Lastic, à demi-lieue du chef en la paroisse du Bourg-de-Lastic, à une lieue au Nord de Bour-Lastic.
Lastic
— Lastic, chef-lieu de commune (depuis 1872); village, auquel le chef-lieu de canton dont il depend (Bourg-Lastic), a pris le nom, depuis le XVIe siècle, en qualité de voisin et pour avoir une dénomination qui empêche de le confondre avec d'autres bourgs.
— En 1850, on a trouvé des briques à rebord de l'époque gallo-romaine, dans un champ placé au nord de ce village, près de l'ancien chemin d'Herment.

La chapelle
— C'était une annexe de l'église paroissiale de Bourg-Lastic qui possédaient les fonts baptismaux ; mais comme cette chapelle avait été bâtie par les commandeurs de Tortebesse, seigneurs du lieu, ils la faisaient desservir par un prêtre de leur choix; toutefois, en 1741, le curé de Bourg-Lastic prétendit avoir usé de ce droit, ce qui donna lieu à un procès qui, en 1745, était pendant devant le parlement de Paris ; mais le 26 mai de cette année, un arrêt du Conseil donna gain de cause au commandeur de Tortebesse.
— Voici les noms de quelques prêtres chapelains de Lastic
— Michel Tixier, 1708 ; Michel Passelaigue, 1725-1728; Flayat, 1734 ; Pierre de Bal, 1741-1763 ; Tixier, 1791.
— En 1415, Jacques Pradinat, curé de Bort (Corrèze), renonça à cette chapelle en faveur de la commanderie de Tortebesse.
— En 1700, l'évêque de Clermont visita cet oratoire qu'il trouva couvert d'une charpente et sans voûte. Le prélat ordonna aux habitants du lieu d'y faire une voûte, ce qui fut mis à exécution et terminé en 1702, ainsi que le prouve la même date placée au-dessus de la porte d'entrée.
— La chapelle de Lastic a été érigée en église paroissiale à l'époque du Concordat (1802).
Seigneurs
— Les commandeurs de Tortebesse de l'ordre de Malte, ont été seigneurs de Lastic ; en cette qualité, ils y percevaient la dîme.
— En 1789, le seigneur de Préchonnet levait des percières dans la paroisse, redevance qui s'élevait alors à 24 setiers.
— En 1253, Bertrand de Granges, chevalier, rendit foi-hommage au chapitre cathedral de Clermont, pour les droits féodaux qu'il prélevait à Lastic.
— Il y avait, dans ce village, une dîme appelée, avant 1789, la dîme des Mangot (parce qu'elle provenait de la famille Mangot) et qui, en 1698, appartenait à Gabriel Johannel, bourgeois de la ville d'Herment, et en 1745 à ànnet Peyronnet, seigneur du Puy-Vidal, bourgeois de la même ville.
Sources: Ambroise Tardieu, Grand Dictionnaire du Département du Puy-de-Dôme - Moulins, 1877
Ordre des Hospitaliers
340
9. Membre.   Peize (La)
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Riom, Canton: Saint-Gervais-d'Auvergne - 63

Hôpital La Peize
Hôpital La Peize

La Peize, à une lieue de Saint-Gervais à 8 lieues du chef, en pays de Combraille.
Sur la carte de Cassini il y a un lieu qui pourrait être celui là: M. Léopold Niepce, le Peyse — Cassini, La Peize ce trouve à la gauche de Saint-Gervais-d'Auvergne, son nom actuel est La Peize
Ordre des Hospitaliers
341
Annexe.   Beaufessoux
Département: Puy-de-Dôme, Arrondissement: Riom, Canton: Saint-Gervais-d'Auvergne, commune: Saint-Priest-des-Champs - 63

Hôpital de Beaufessoux
Hôpital de Beaufessoux

C'était une dépendance de la commanderie des Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem (Malte), de Tortebesse (près d'Herment, Puy-de-Dôme) et de son annexe de la Peize (voir la Peize).
En 1365 Jean d'Entremont ou d'Autremone, commandeur de Tortebesse, obtînt du roi Charles V, une lettre de maintenue pour percevoir le droit de mortaille, dans le mas de Beaufessous, sur les biens de Plumage et Huguette de Beaufessous, morts sans hoirs.
Sources: Ambroise Tardieu, Grand Dictionnaire du Département du Puy-de-Dôme - Moulins, 1877
« Charges de la commanderie 842 livres »
Ordre des Hospitaliers
Grands-Prieurés visités 264012 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.