différents Cartulaires   Les différents Cartulaires   différents Cartulaires

Les cartulaires de certaines commanderies de france

Cartulaire de la Commanderie de Richerenches
1. — Introduction     2. — Commandeurs     3. — Les Frères     4. — Lieux cités     5. — Actes     6. — Actes suite     7. — Lieux et Personnes

Vous pouvez voir à la BNF, les pièces originales en latin et télécharger l'intégralité de ce cartulaire.

Chronologie des Commandeurs de Richerenches
1 — ARNAUDDE BEDOS.
De la fondation aux derniers mois de 1138.
Interruptions (1) : ROBERT (DE GRAON,) deuxième grand-maître du Temple, peu après juin 1138.
GéRAUD DE MONTPEYROUX.. Après le départ d'Arnaud de Bedos, peut-être jusqu'au début de 1140.
HUGUES DE BOURBOUTON.. De juin 1140 à mai 1141.

2 — HUGUES DE PANAS.
Fidèle collaborateur d'Arnaud de Bedos, a peut-être été commandeur titulaire dès son départ, mais n'apparaît en fonctions que d'octobre 1141 à 1144.
Interruptions : HUGUES DE BOURBOUTON, septembre 1142.
PIERRE DE ROUVIÈRE, maître de la milice en Provence et en Espagne, de novembre 1148 à février 1144.

3 — HUGUES DE BOURBOUTON.
Apparaît comme titulaire de juin 1145 aux premiers mois de 1151. Il dut mourir avant le mois de juin de cette dernière année.
Interruption : PIERRE DE ROUVIÈRE en décembre 1146 (2).
DéODAT DE L'éTANG. De juin 1151 aux premiers mois de 1175.
Interruptions : PIERRE DE ROUVIÈRE, août 1151.
PONS D'ALLAN, mai 1155 (3). HUGUES DE BARCELONNE, procureur général de l'ordre en Provence et en Espagne, pendant une partie de l'année 1156 (4).
PIERRE DE ROUVIÈRE, août 1156.
HUGUES DE BARCELONNE, août et septembre 1157. Pendant ce séjour, PIERRE DE ROUVIÈRE est présent en septembre (5).
HUGUES DE BARCELONNE, en mars et en août 1158. Le même, en août et en novembre 1159.
W. DE BAIS, maître de la milice en Provence et en Espagne (6), et HUGUES DE BARCELONNE en mai 1160.
HUGUES DE BARCELONNE en avril 1163 (7).
HUGUES GAUFRIDI, maître de la milice de Provence et d'Espagne, avril 1163 (8).
PIERRE BéRENGER, avril à juin 1171 (9).

4 — FOULQUE DEBRAS (10).
De mai 1175 à 1179.
Interruption : HUGOLEN en août 1175.

5 — PIERRE ITIER. 1179

6 — HUGOLEN (11).
De 1180 à une date que nous ne pouvons préciser, l'enregistrement de nos chartes ayant cessé en 1183, pour n'être repris qu'en 1200.

7 — BERMOND. 1200.

8 — DEODATDE BRUSIAC (12). 1208-1212.(13)

9 — ROSTAN DECONIS. 1232.

10 — RAIMOND SEGNIS. 1244 (14)

Chronologie des personnels de l'Ordre du Temple

Liste chronologique des membres de l'Ordre du Temple figurant dans le Cartulaire de Richerenches et ses appendices.
Les noms portés sur cette liste sont accompagnés de la première et de la dernière mention de chacun d'eux, permettant ainsi de contrôler, sans recherches compliquées, les époques assignées par synchronisme aux pièces non datées. Quelques-uns de ces personnages étant originaires de la région même, ont été, ou pu être, plus ou moins fréquemment cités avant leur admission ; mais leur identification ne pouvant que rarement être présentée comme certaine, attendu la reproduction alors traditionnelle de prénoms identiques dans chaque famille, ceux qui se trouvent dans ce cas particulier n'ont été relevés qu'à partir de l'année où ils ont été reçus dans l'ordre, ou commencent à être titrés "frère".
Les qualifications reproduites en latin ou en roman sont extraites des textes. Celles entre parenthèses sont les éclaircissements, parfois tirés d'autres documents, pouvant servir à la biographie de quelques chevaliers de marque. Les dignités non accompagnées du nom d'une commanderie, appartiennent à celle de Richerenches.

Top

Liste des Commandeurs
» 1136 — 1138. ARNALDUS DE BEDOZ (premier commandeur).
» xxxx — 1145. UGO DE PANAZ (ensuite commandeur).
» xxxx — xxxx. GALDEMARUS DE SALIS.
» xxxx — 1156. GUISCARDUS DE BARRE.
» xxxx — 1155. IMBERTUS DE SAUZETO.
» 1138 — 1157. PEIRE BOSOM.
» xxxx — 1151. UGO DE BOLBOTONE (ensuite commandeur).
» xxxx — xxxx. ROBERTUS, (milicie magister Robert de Craon, deuxième grand-maître de l'ordre).
» xxxx — xxxx. BERTRANDUS DE BALMIS.
» xxxx — 1145.WILELMUS DE GRANA.
» xxxx — xxxx. JOHANNES.
» xxxx — 1146. GERALDUS DE MONTEPETROSO.
» xxxx — xxxx. NICOLAUS, (capellanus) (15).
» xxxx — 1144. WlLLELMUS DE RIALLACHO.
» xxxx — xxxx. BERNARDUS ROLLANDI.
» xxxx — 1149. ROSTAGNUS, (capellanus).
» xxxx — xxxx. WILELMUS SALOMON.
» xxxx — xxxx. PETRUS DE SANCTO JOHANNE.
» 1141 — 1148. ANNO.
» xxxx — 1146. BERNARDUS, (claviger).
» xxxx — 1142. ROBERTUS DE MONTILIO.
» xxxx — xxxx. UGO DE LA MARCHA.
» xxxx — 1144. RODULFUS DE SANCTO GERVASIO.
» 1142 — 1151. BERNARDUS DE BOAZO (16).
» xxxx — xxxx. WILELMUS FRANCIGENA.
» xxxx — xxxx. BERENGARIUS DE VILLANOVA.
» xxxx — xxxx. LAMBERTUS.
» xxxx — 1161. GERALDUS DE MONTESECURO.
» xxxx — 1152. STEPHANUS DE AURASICA (17).
» xxxx — 1144. RADULFUS.
» 1143 — xxxx. BERENGARIUS DE ROVERIA.
» xxxx — xxxx. UGO DE BECIANO.
» xxxx — xxxx. GAUFRIDUS DE AVINIONE.
» xxxx — xxxx. ADEMARUS DE MONTIBUS.
» xxxx — 1157. PETRUS DE ROVERIA (maître de la milice de Provence et d'Espagne).
» xxxx — 1151. PETRUS DE BELLOMONTE.
» 1144 — xxxx. BERTRANDUS.
» 1144 — xxxx. BERTRANDUS DE RAMATI.
» 1145 — xxxx. ARNALDUS AURIOL.
» xxxx — xxxx. PETRUS DE BAHALUC.
» xxxx — xxxx. BERENGARIUS DE CEGUNOLIS.
» xxxx — xxxx. ARNALDUS DE BLES.
» xxxx — 1158. WILELMUS BRUNEZ.
» xxxx — 1156. RAIMUNDUS DE CRUCEOLIS.
» xxxx — xxxx. ARNARDUS DE CONTRAST.
» xxxx — xxxx. GUITARDUS.
» xxxx — xxxx. GERALDUS DE SANCTO PAULO.
» xxxx — 1156. PETRUS BONUSHOMO, (capellanus).
» xxxx — xxxx. NICOLAUS DE BOLBOTONE.
» 1146 — xxxx. ESCAFREDUS.
» xxxx — 1183. NICOLAUS, (claviger).
» xxxx — 1159. STEPHANUS PELLIPARIUS.
» xxxx — 1156. PETRUS, (capellanus).
» 1147 — xxxx. BERNARDUS DE BOVEDONE.
» 1148 — xxxx. RAIMBAUDUS DE ROAIS.
» xxxx — xxxx. PETRUS, (capellanus de Roais).
» xxxx — xxxx. RADULFUS CORNABROC.
» xxxx — 1150. CONSTANTINUS DE SANCTO PAULO.
» 1150 — 1151. JOHANNES, diaconus (titré capellanus la seconde année).
» xxxx — 1164. PONTIUS DE ALON.
» xxxx — 1152. GERALDUS DALMACII.
» xxxx — 1163. STEPHANUS DE JOHANNACIO (18).
» xxxx — xxxx. PETRUS PELLIPARIUS.
» xxxx — 1164. DALMACIUS DE LA ROCA.
» 1151 — 1175. DEUSDET DE STAGNO (commandeur).
» xxxx — xxxx. OTO GRANETI DE GRADIGNANO.
» 1152 — xxxx. PONCIUS DE MEZENAS.
» xxxx — 1158. STEPHANUS PARMENTARIUS.
» xxxx — xxxx. RODULFUS DE TROSEU.
» xxxx — xxxx. UGO DE POLOMNAC.
» xxxx — xxxx. PETRUS, (capellanus de Valencia).
» 1155 — 1162. UGO AILLAUTZ.
» xxxx — 1163. TEOTBERTUS.
» 1156 — xxxx. GUILELMUS GUITARDI.
» xxxx — 1172. UGO DE BARCELONA (procureur général de la langue de Provence et d'Espagne).
» xxxx — xxxx. RAIMUNDUS DE BARBAIRA.
» xxxx — 1172. CATBERTUS.
» xxxx — 1176. PEIRE DE TREVAS.
» 1157 — 1168. WILELMUS GAUCELMUS.
» xxxx — xxxx. BERTRANZ, (clerges).
» 1157 — xxxx. CONSTANTINUS (19).
» xxxx — 1180. VINCENTIUS BOSQUET.
» xxxx — 1158. ELYAS.
» xxxx — xxxx. GAUFRE.
» xxxx — 1158. JOHANNES DEL SOL.
» 1158 — xxxx. GUIDO.
» xxxx — 1160. PONTIUS DE LAVAL.
» xxxx — 1160. BERTRANDUS DE VENTOIROL.
» 1159 — xxxx. UGO, (capellanus).
» xxxx — 1166. VITALIS.
» xxxx — xxxx. AMALRICUS.
» xxxx — xxxx. PETRUS DE CASTRONOVO.
» xxxx — xxxx. BERNARDUS DE ROCHAFORT.
» 1160 — xxxx. W. DE BAIS (maître de la langue de Provence et d'Espagne).
» xxxx — 1163. MILO DE CIGUER.
» 1161 — 1183. ADEMARUS.
» 1162 — 1163. JOHANNES D'AIGU.
» xxxx — 1165. GIRARDUS.
» xxxx — xxxx. PETRUS BLANC.
» xxxx — 1182. VINCENTIUS.
» xxxx — 1183. LAMBERTUS.
» x ou — 1163. GUIGO VESCOMS.
» 1163 — xxxx. BERTRANNUS, (capellanus).
» xxxx — xxxx. UGO GAUFRIDI (maître de la langue de Provence et d'Espagne).
» xxxx — xxxx. ALMARICUS.
» xxxx — xxxx. GUNTARDUS DE ROIANS.
» xxxx — 1165. ARBERTUS DE RIPIS.
» xxxx — 1164. STEPHANUS EBREUS.
» xxxx — xxxx. BARTHOLOMEUS, (presbiter).
» 1164 — 1181. ARBERTUS LUPUS.
» xxxx — 1166. ARBERTUS.
» xxxx — 1177. PETRUS PLAVIA, (capellanus).
» xxxx — xxxx. RADULFUS.
» xxxx — 1169. RAIMBAUDUS.
» xxxx — 1181. WILELMUS DEL SERRE.
» 1165 — 1172. STEPHANUS RUFFI.
» 1166 — 1176. WILELMUS CHALVINI.
» xxxx — xxxx. STEPHANUS.
» 1167 — xxxx. PONTIUS.
» 1168 — xxxx. G. RAPINA.
» xxxx — 1174. WILELMUS DE TOLOSA.
» x ou — 1169. PONCIUS DE LUZERANNO.
» xxxx — xxxx. R. DE PLANNIS.
» xxxx — xxxx. WILELMUS.
» 1169 — 1183. FOLCO DE BRAZ (20) (ensuite commandeur).
» xxxx — 1171. PETRUS ECHER.
» xxxx — 1171. PONTIUS JAUCERANNUS.
» xxxx — xxxx. JARENTE DE MESENC.
» xxxx — xxxx. W. CALVI.
» xxxx — 1172. MICHAEL.
» 1170 — 1171. ARNULFUS.
» xxxx — 1172. PETRUS DE SANCTO-PAULO.
» xxxx — 1181. GUILELMUS COCS.
» xxxx — xxxx. SARAMANNUS (de Vallauria).
» xxxx — xxxx. MALLE DE LA MOTA.
» 1171 — 1175. UGO TATINUS.
» xxxx — xxxx. W. DE MALAC.
» xxxx — xxxx. W. D'AUSELS.
» xxxx — 1179. ODO (commandeur de Valence à la dernière date).
» xxxx — xxxx. PONTIUS ARBERTUS.
» xxxx — xxxx. UGO.
» xxxx — xxxx. ROTBERTUS.
» xxxx — xxxx. PONTIUS TAUKER.
» 1172 — 1174. PETRUS ARMANNI.
» xxxx — 1179. ADEMARUS ITERII.
» xxxx — 1181. ADALARDUS (gardien de la maison du Temple à Saint-Paul-Trois-Châteaux).
» xxxx — xxxx. MICHAEL LENTERIUS.
» xxxx — 1179. LAMBERTUS DE LA ROCHA.
» xxxx — xxxx. ARNULFUS SUTOR.
» 1173 — xxxx. GIRAUDUS PELLICERS.
» xxxx — xxxx. PAPARDUS.
» 1174 — xxxx. ADIMARUS D'AUDEFRE.
» xxxx — xxxx. GIRAUDUS DE PODIO ACUTO.
» 1175 — 1183. UGOLENUS (ensuite commandeur).
» xxxx — 1180. ARNULFUS DE BARRET.
» xxxx — 1182. ARBERTUS D'AUTVILLAR.
» xxxx — 1177. GUILELMUS BECS.
» xxxx — 1179. PETRUS BONOT.
» xxxx — 1183. ARBERTUS BOVERS.
» xxxx — 1177. GERALDUS JORQUET.
» xxxx — 1183. JOHANNES NOVELLI.
» xxxx — 1176. ANDREAS DE PALUDE.
» xxxx — 1180. NICOLAUS TATINUS.
» 1176 — xxxx. PETRUS D'ALVERNE.
» xxxx — xxxx. CHAMBO.
» xxxx — 1179. UGO ORSET.
» xxxx — xxxx. PORTAFAIS.
» 1176 — 1179. GUILELMUS DE SANCTO PAULO (ensuite commandeur de Roaix).
» 1177 — 1179. PONCIUS SUTOR.
» 1179 — xxxx. PETRUS ITERII (commandeur).
» xxxx — 1181. ARBERTUS BUBULCUS.
» xxxx — 1181. PETRUS DE CAORZ, (claviger).
» xxxx — 1182. UCO DE MONTESECURO.
» xxxx — xxxx. ARBERTUS.
» xxxx — 1183. NICOLAUS, (capellanus).
» xxxx — xxxx. RADULPHUS PELLIPARII.
» xxxx — xxxx. RADULFUS (21).
» xxxx — xxxx. OLIVERIUS, (capellanus).
» xxxx — 1182. MARTINUS SUTOR.
» xxxx — 1181. ADEMARCS CORIATARIUS.
» 1180 — xxxx. NICOLAUS VETUS.
» xxxx — xxxx. PONTIUS VIADER.
» xxxx — xxxx. GUIGO DE TERRAZAS.
» xxxx — 1181. BERNARDUS DE ROVORIA.
» xxxx — 1182. MARTINUS ANNONAVETULA.
» xxxx — xxxx. GUILELMUS DE LIMOTGES.
» xxxx — xxxx. PETRUS DE GARDA.
» xxxx — xxxx. EUSTACIUS.
» xxxx — xxxx. RAIMUNDUS RIGALDI.
» xxxx — 1183. BARTHOLOMEUS.
» xxxx — xxxx. GUIGO LAUTARDI (commandeur de Bonaisac à la dernière date).
» xxxx — 1182. BERNARDUS, (capellanus).
» xxxx — 1181. PONTIUS DE COSTA.
» 1181 — xxxx. MARTINUS.
» xxxx — xxxx. MARTINUS DEL POIET.
» 1182 — xxxx. PETRUS TAPIA, (capellanus).
» xxxx — 1183. ISMIDO PELLIPARIUS.
» xxxx — 1183. RAIMUNDUS AMBLARDI.
» 1183 — xxxx. PONCIUS DE BION, (capellanus).
» xxxx — xxxx. PETRUS DANIELI.
» xxxx — xxxx. RIPERTUS FOLRADI.
» xxxx — xxxx. BERNARDUS DE FURNO.
» 1200 — xxxx. BERMUNDUS (commandeur).
» xxxx — 1207. PETRUS DE CAMARETO.
» xxxx — 1207. RAIMUNDUS DE CLARENSAC.
» xxxx — 1212. GUILHEM COSME.
» xxxx — xxxx. DAUDE CHAMBRIER.
» xxxx — xxxx. PONZ DEL FORN.
» xxxx — 1207. IMBERTUS.
» xxxx — xxxx. PAULET.
» 1207 — 1212. DEODATUS DE BRUSIACO (commandeur).
» xxxx — 1214. PONCIUS VILELMI, (capellanus).
» xxxx — xxxx. GUICHARDUS DE BORDELLIS.
» 1207 — 1212. UGO ESCOFER.
» xxxx — 1212. PETRUS ROLLANDI, (bajulus).
» 1212 — xxxx. LAUGER DE BALMIS.
» xxxx — xxxx. UGO DE BORDELLIS.
» xxxx — xxxx. WILELMUS BERTEUDI, (capellanus).
» xxxx — xxxx. GAUFREDUS DE CLAUSTRA.
» xxxx — xxxx. W. DE VALRIACO.
» xxxx — xxxx. UGO FIDELZ, (capellanus).
» xxxx — xxxx. JOHANNES DE GRILLO, (capellanus).
» xxxx — xxxx. PONZ DE MERLLET.
» xxxx — xxxx. UMBERTUS BERGONDINUS.
» xxxx — xxxx. UGO POLES.
» xxxx — xxxx. UGO DE CHASTEL.
» xxxx — xxxx. PETRUS VILELMI.
» xxxx — xxxx. RAIMUNDUS DE SUSA.
» xxxx — xxxx. BOISET.
» 1214 — xxxx. PETRUS UGO.
» 1229 — xxxx. PONTIUS PELLIPARIUS, (preceptor de Roais).
» xxxx — xxxx. ROBERTUS, (preceptor domus milicie Aurasice).
» xxxx — xxxx. WILELMUS DE AUTICHAMPO.
» 1232 — xxxx. ROSTAGNUS DE CONIS, (preceptor).
» xxxx — xxxx. BERENGARIUS DE BORDELLO.
» xxxx — xxxx. PONTIUS BELLON.
» xxxx — xxxx. HUGO SABATERII.
» xxxx — xxxx. WILELMUS OLIVERII (?)
» xxxx — xxxx. VINARIS (?)
» xxxx — xxxx. BORGONIO.
» xxxx — xxxx. P. NIGRI.
» xxxx — xxxx. WILELMUS DALMATII.
» xxxx — xxxx. P. ROSTAGNI.
» xxxx — xxxx. ANDREAS.
» xxxx — xxxx. R. DE ROCA.
» xxxx — xxxx. WILELMUS DE BOBRIS (?)
» xxxx — xxxx. P. BRUN.
» xxxx — xxxx. P, (capellanus).
» xxxx — xxxx. WILELMUS SOLUNIBRIS (?)
» xxxx — xxxx. P. BRUNI (22).
» xxxx — xxxx. WILELMUS CHALVETI.
» 1244 — xxxx. RAIMUNDUS SEGNIS, (preceptor).

Omis à leur date :
» 1147 — xxxx. WILELMUS ALDEBERTI.
» 1158 — xxxx. RAIMUNDUS DE PONTEVES.

Top



Confrères et donats du Temple
Les dates accompagnant les noms portés sur cette liste sont celles de l'affiliation à l'ordre pour le plus grand nombre, et pour les autres celle de la pièce qui nous fait connaître qu'ils lui ont été agrégés en cette qualité. Les premières sont en chiffres droits et les secondes en italiques.

1146. BERTRANDUS DE BOLBOTONE.
1151. GUILELMUS DE ALON.
1151. PONTIUS ENGILRANNI.
1151. DALMACIUS DE BALMIS, (clericus).
1156. ALDEBERTUS DE VALLAURIA.
1156. GUILELMUS UGO MONTELLIS AUEMARI.
1159. WILELMUS DE SABRANO.
1161. ROSTAGNUS CARRELLA, (frères).
1161. BERTRANDUS CARRELLA, (frères).
1167. BERMUNDUS (de Vallauria).
Avant 1179. GUILELMUS PELESTORS, (mariés) (23).
Avant 1179. MARIA DE VALRIA
1179. PETRUS UGO DE VALRIAZ (in extremis).
1179. DALMACIUS DE VALRIAZ.
1180. GUILELMUS UGO DE VALLAURIA.
1181. GUILELMUS RIPERTI, (il est écrit par erreur 1881)
1212. W. ALTICAMPI.
1212. ARNOLFUS DE PETRALAPTA.
1212. PONS DE GUSANZ.

Sources : La Marquis de Ripert-Monclar — Mémoires de l'Académie du Vaucluse — I — Cartulaire de la Commanderie de Richerenches (1136-1214) — Editions : Fr. Seguin Avignon et H. Champion Paris — 1907
Top



Notes
1 — Ces interruptions se produisent lorsqu'un dignitaire de l'ordre est présent à Richerenches, et lorsque, par suite d'une circonstance quelconque, le commandeur étant empêché, ses pouvoirs sont délégués par intérim à un simple chevalier.

2 — Dans la pièce (nº 36), du 10 septembre 1146, passée à Orange, Géraud de Montpeyroux prend le pas sur Hugues de Bourbouton. Il était probablement commandeur d'Orange ou dignitaire de l'ordre.
Dans la pièce (nº 53), du 19 novembre 1146, à Vacqueyras, sous les yeux de Tiburge d'Orange, Raimond de Crussol, qui avait été envoyé auprès d'elle pour recevoir la donation dans laquelle elle intervenait, est qualifié "magister domus de Richarensis". Il a dû y avoir erreur du scribe qui l'aura pris pour le commandeur en le voyant agir, car dans les pièces où il figure à Richerenches, il n'apparaît que comme simple frère de qualité et de rôle.

3 — Nº 74, du 25 mai 1155. Dans cette pièce, Pons d'Allan prend le pas sur le commandeur en exercice, Déodat de l'étang, qui passe au rang de simple témoin. Peut-être avait-il été chargé d'une inspection ou de toute autre mission dépossédant momentanément celui-ci. Il reparaît encore dans trois pièces, de 1156, 1163 et 1164, et dans ces chartes il n'est nommé qu'après le commandeur, de même qu'auparavant. Toutefois, il est à remarquer qu'à partir de 1155, ses rares apparitions à Richerenches et à Roaix coïncident presque toujours avec la présence d'un des hauts dignitaires de la langue de Provence et d'Espagne, Pierre de Rouvière, Hugues de Barcelonne, Hugues Gaufridi, ce qui donnerait à supposer qu'il était investi de quelque charge au magistère de la langue.

4 — était l'année précédente encore commandeur de Lus-La-Croix-Haute, Drôme. (Abbé Guillaume, Chartes de Durbon, nº 245.)

5 — Ce séjour est le dernier que Pierre de Rouvière ait fait à Richerenches en qualité de maître de la langue de Provence et d'Espagne.

6 — Le séjour de W. de Bais, qualifié "magister militum Templi", avec Hugues de Barcelonne à Richerenches, est attesté par la charte (nº 190), d'avril 1161, comme ayant eu lieu précédemment. Pendant ce séjour avait été jugé un différend entre le Temple et la famille de Bérenger; celle-ci avait alors donné acte de sa soumission à la sentence des arbitres, à W. de Bais et à Hugues de Barcelonne, charte qui n'a pas été transcrite au Cartulaire; et par là pièce (nº 190), elle confirme cette soumission par serment à Déodat de l'étang, commandeur de Richerenches, en relatant à nouveau les clauses de la sentence. La charte primitive n'avait sans doute pas été versée aux archives de la commanderie, pour que celle-ci en ait fait dresser une nouvelle.
Les faits exposés dans cette dernière ne permettent pas de supposer qu'un long intervalle se soit écoulé depuis le jugement arbitral ; et la présence d'Hugues de Barcelonne à Richerenches au mois de mai précédent, nous étant attestée par la pièce (nº 85), nous avons cru pouvoir placer au même moment le séjour de W. de Bais. La formule "magister militum Templi" est souvent employée en Occident pour désigner le maître, ou ainsi qu'il a été dit plus tard, le grand précepteur de la langue. Elle a souvent été la cause de confusions avec la grande maîtrise de l'ordre.

7 — Ce séjour d'Hugues de Barcelonne à Richerenches, en qualité de procureur général de la langue de Provence et d'Espagne, est le dernier. On l'y retrouve plus tard, de 1170 à 1172, simple chevalier, et, comme tel, cédant le pas à Déodat de l'étang, encore commandeur en titre. Lorsqu'un chevalier, après de longs services, était contraint à l'inaction par la vieillesse ou par des blessures auxquelles il avait survécu, il semble avoir été d'usage de l'envoyer finir ses jours dans une maison de l'ordre rapprochée de son pays natal. Il est fort probable qu'Hugues soit revenu à ce titre se fixer à Richerenches. On avait maintenu un écuyer à son service, dont il est fait mention dans la pièce (nº 115).

8 — La seule pièce constatant la présence à Richerenches de ce haut personnage est le (nº 100), mal à propos daté tout d'abord de 1164. La mention auprès de lui de Hugues de Barcelonne, Pons d'Allan et Gontart de Royans, doit faire reculer cette date au mois d'avril 1163, date du (nº 179), où figurent réunis ces trois mêmes chevaliers.
Jusqu'à ce voyage unique d'Hugues Gaufridi à Richerenches, la commanderie avait été à tout moment honorée de la présence des hauts dignitaires de la langue. Leurs séjours ne se reproduisent plus ensuite. Nous pouvons donc faire dater de cette année 1163 la déchéance qu'elle a certainement subie vers cette époque dans le classement des commanderies de Provence.

9 — Pierre Bérenger prend le pas sur Déodat de l'étang dans les pièces (nº 104, 103, 105, 118 et 6). Nous ne savons pas à quel titre, de même que précédemment pour Pons d'Allan ; mais il est certain qu'il devait être d'un rang supérieur à celui du commandeur du moment où il le dépossède.

10 — Foulque de Bras est qualifié commandeur dans une pièce du Cartulaire de Roaix de 1185 (nº 146). Mais son nom est immédiatement suivi de celui de frère Hugolen, alors commandeur en titre, ce qui doit faire supposer qu'après son exercice à Richerenches, il a été promu a une dignité de l'ordre.

11 — Hugolen, qui était commandeur de Roaix avant d'être envoyé à Richerenches, a été ensuite, et de nouveau, commandeur de Roaix pendant de longues années. On l'y retrouve dès 1185. Il semblerait donc qu'il ait administré Richerenches a titre simplement intérimaire, cette situation s'étant prolongée cinq ans environ.
Aucun texte venu à notre connaissance ne permet de combler la lacune s'étendant de 1183 à 1200.

12 — D'après la pièce (nº 163) du Cartulaire de Roaix, Déodat était déjà commandeur de Richerenches en 1206. Ce Templier a été à tort compté par du Gange dans la chronologie des grands maîtres de l'ordre.

13 — Entre Déodat de Brusiac et Rostan de Conis, la pièce (nº 180) du Cartulaire de Roaix nous fait connaître BERMOND DE CASTRO-GAUG, commandeur de Richerenches en janvier 1219.

14 — Nous ajoutons à cette liste les noms de trois commandeurs de Richerenches postérieurs à nos pièces les plus récentes, dont les noms nous ont été conservés par des sources indiscutables :
RAIMOND CHAMBARUT, ou Chambaraut, commandeur du Puy-en-Velay de 1270 à 1273 (Chassaing, Cartulaire des Templiers du Puy-en-Velay, nº' 31 à 34), et de Richerenches vers 1280 (Trudon des Ormes, Liste des maisons et dignitaires de l'ordre du Temple d'après les pièces du procès, p. 259).
GUILLAUME HUGOLIN en 1290. (Transaction entre la commanderie de Richerenches et la famille Laurent, de Pierrelatte, le 21 juillet 1290. Original aux Archives départementales de la Drôme, H., Temple, Richerenches.)
RAM.BAUD ALZIARI, 1304. (Gallia christiana, t. I, col. 718, et Boyer de Sainte-Marthe Histoire de l'église de Saint-Paul-Trois-Châteaux, p. 115.)

15 — Il y a eu trois "frères Nicolas", deux chapelains et un clavaire. Dans quelques chartes, le nom de "frrater Nicolaus" est sans mention de qualité, ce qui ne permet pas de préciser de date extrême pour eux.

16 — A été nommé Bertrandus dans deux chartes ; mais il semble bien y avoir eu erreur du scribe dans ces deux cas.

17 — Il se retrouve, en 1155, à Luz-la-Croix-Haute (Chartes de Durbon, nº 38), avec Pierre de Rouvière, où il semble l'avoir accompagné, et non faire partie du chapitre de la maison. Il devait donc alors être attaché à la maîtrise de la langue de Provence et d'Espagne.

18 — Il est douteux que ce chevalier ait été attaché à la maison de Richerenches, où il ne figure que trois fois : il a été longtemps commandeur de Roaix, et l'était certainement déjà lors des deux dernières mentions que nous ayons de lui.

19 — Semble être le même chevalier que Constantin de Saint-Paul, déjà porté sous la date de 1148.

20 — A la date de 1183 il n'était certainement plus attaché à son ancienne commanderie de Richerenches. Peut-être s'y est-il alors trouvé de passage; ou s'agirait-il d'un de ses neveux ou parents portant le même prénom ?

21 — Pourrait être le même que le précédent.

22 — Ce nom fait peut-être double emploi, par mégarde du copiste, avec celui qui est placé trois rangs plus haut.

23 — Le premier est mort en 1179. Sa veuve mentionne leur affiliation à tous deux avant sa mort dans la pièce nº 269, de février 1207 ou 1208.
Sources : La Marquis de Ripert-Monclar — Mémoires de l'Académie du Vaucluse — I — Cartulaire de la Commanderie de Richerenches (1136-1214) — Editions : Fr. Seguin Avignon et H. Champion Paris — 1907
Les Cartulaires visités 339714 fois

Licence Creative Commons
Les Templiers et Les Croisades de Jack Bocar est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une oeuvre à http://www.templiers.net/.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.templiers.net/.